main tenant

01 octobre 2014

Fête des Vendanges, à Bagneux (92), en 2014 (2)

Il y avait aussi des spectacles que j'avais déjà vus, mais que j'ai retrouvés ici avec plaisir. En voici deux.

DSCN8315
Jacqueline et Marcel

DSCN8324
Les Echappées Belles - Adhoc

Posté par onarretetout à 07:54 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :


30 septembre 2014

Fête des Vendanges, à Bagneux (92), en 2014 (1)

A Bagneux, en cette fin du mois de septembre, voici la Fête des Vendanges. Une longue tradition, une fête avec les habitants. Quand on arrive dans le Parc Richelieu, on voit les arbres bien sûr.

DSCN8301

Et les décors réalisés tout l'été dans des ateliers des Centres de Loisirs. Des ateliers, il y en avait beaucoup, dans les Centres sociaux et culturels, à la Médiathèque, dans le Parc même, pour préparer la fête : danses, écriture, création d'objets lumineux, de décors. Voyez vous-même le résultat.

DSCN8295 DSCN8311 DSCN8307

DSCN8296
à suivre

Posté par onarretetout à 08:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

29 septembre 2014

Demain, demain - une BD de Laurent Maffre

Demain_demain

C’est le roman d’une famille, dont le père vit à Nanterre, dans le bidonville de La Folie, et que la mère vient rejoindre avec ses deux enfants. La déception, puis la lutte quotidienne pour une sorte de survie, avec l’espoir que « demain, demain » on aura un logement décent, un de ces logements que les travailleurs ici rassemblés sont venus construire. Les dessins et les scènes sont documentées par les témoignages recueillis par Monique Hervo pendant des années (les dernières pages de l’album montrent des photos qu’elle a prises à cette époque). Il y a la corvée d’eau, les constructions, aménagements, interdits par « les bleus » (qui détruisent aussitôt), l’école pour les enfants, l’administration qui fait traîner les dossiers de demande de logement, et les économies dans des boites en fer (pour payer le futur loyer espéré). Il y a aussi les chantiers tout autour du bidonville pour construire La Défense, et des cités dont le dessinateur montre l’élévation. Il y a Monique Hervo, qui restera au bidonville jusqu’à la fin en 1971, le garagiste, et le médecin que les enfants guettent à l’entrée du 127 rue de la Garenne pour le guider dans le dédale des ruelles boueuses. 

Le bidonville de La Folie à Nanterre comptera jusqu’à 10000 habitants. Il reste très présent dans les mémoires des Nanterriens, et cette bande dessinée en fait la chronique des joies et des peines, des solidarités, des jeux des enfants, de leurs apprentissages, et du temps très long qu’il a fallu pour que ces habitants soient logés dans des logements avec eau et électricité.

En cliquant sur la couverture du livre, vous atteindrez un webdocumentaire présentant le 127 rue de la Garenne.

Posté par onarretetout à 08:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

28 septembre 2014

Des hommes, par Laurent Mauvignier

deshommeslmauvignier

Celui qui raconte, c’est Rabut. Mais ce n’est pas lui qu’on voit d’abord. Parce qu’il est un peu en retrait, qu’il semble assister à la scène à peine en témoin ; peut-être même qu’il n’aurait pas voulu être là, voir ce qu’il a vu, entendre ce qu’il a entendu. Mais puisque c’est arrivé, il ne peut pas garder tout ça pour lui, ajouter cet évènement à tous ceux qu’il a enfouis en lui depuis des années, depuis l’Algérie.

Pourtant ça commence bien, c’est un anniversaire, celui de Solange, la soeur de… celui qu’on appelle « Feu-de-Bois ». Rabut, c’est le cousin, « le bachelier ». En Algérie, il a fait des photos. A quoi pensait-il alors ? Et que peuvent raconter ces photos ? N’a-t-il pas usé de son appareil comme d’une protection, d’un moyen de mettre à distance la réalité ? Comme il tente de le faire ce soir. Mais il ne dormira pas cette nuit. Et il ne sait pas encore où il se trouvera au matin.

Ces trois temps du récit écrit par Laurent Mauvignier ne laissent effectivement pas de répit. Il faut aller chercher loin pour que revienne ce passé, que Rabut nous raconte (mais il n’en dit toujours rien à ses proches), pour tenter de comprendre ce qui a fait de Bernard ce « Feu-de-Bois ». Quelques anciens disaient aux jeunes appelés en Algérie que « ce n’était pas Verdun », mais y a-t-il une hiérarchie dans l’horreur de la guerre ?

C'est un spectacle de la Compagnie Action d'Espace qui m'a incité à lire ce livre bouleversant.

Posté par onarretetout à 08:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

27 septembre 2014

Wiki sérendipité

artoff8095

Winter sleep a obtenu la palme d’or cette année à Cannes. Je ne suis pas allé le voir. Le « pitch » de ce film dit : 

« Aydin, comédien à la retraite, tient un petit hôtel en Anatolie centrale avec sa jeune épouse Nihal, dont il s’est sentimentalement éloigné, et sa sœur Necla qui souffre encore de son récent divorce. En hiver, la neige recouvre la steppe à mesure que les rancœurs se ravivent, poussant Aydin à partir. »

Je viens, par ailleurs, de prendre connaissance des dix mots de la francophonie de cette année 2014-2015. Le thème est la capacité de la langue française à accueillir des mots nouveaux selon les époques et les échanges. « Dis-moi dix mots… que tu accueilles ». En voici la liste :

amalgame, bravo, cibler, grigriinuit,
kermesse, kitsch, sérendipité, wiki, zénitude.

Je vous propose de réécrire le « pitch » de Winter sleep en remplaçant dix mots du texte par ceux de la liste ci-dessus.

Exemple, avec le « pitch » d’un autre film primé à Cannes cette année, Léviathan :

« Kolia habite une petite ville au bord de la mer de Barents, au nord de la Russie. Il tient un garage qui jouxte la maison où il vit avec sa jeune femme Lylia et son fils Romka qu’il a eu d’un précédent mariage. »

Ça peut devenir :

« Kolia cible une petite kermesse à la zénitude de la sérendipité de Barents, au kitsch de la Russie. Il tient un grigri qui jouxte le wiki où il vit avec sa jeune inuite Lylia et son bravo Romka qu’il a eu d’un précédent amalgame. »

Ça vous semble insensé ? Pas à moi. Jouons.

Merci d’envoyer votre « pitch » de Winter Sleep dans les commentaires ci-dessous.

Pour la signification des dix mots, suivez ce lien.

Posté par onarretetout à 08:19 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,



26 septembre 2014

Le Génie des Jardins, 2014 (4)

Les étrangearbres de Marie Busson m’ont amusé par l’image qu’elle a su tirer des arbres de ce square qui en compte en effet certains aux formes étranges, et par les petites histoires qu’elle leur a associées.

DSCN8260 DSCN8261

DSCN8277

DSCN8281

DSCN8284 DSCN8285

cliquer sur les photos pour les agrandir

Posté par onarretetout à 08:17 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

25 septembre 2014

Le Génie des Jardins, 2014 (3)

Voici d’autres oeuvres exposées dans le Square de la Roquette.

DSCN8257 DSCN8259
Marie Barbé - Taïne Gras

DSCN8262 DSCN8266
Fontaine de la Mare - Lorna Taylor

DSCN8269 DSCN8274
C. Blanc, D. Gayman - Annie Barel

DSCN8272
Lika Kato

cliquer sur les photos pour les agrandir

Génie-des-Jardins_affiche-A4_-tbd

 

 

 

 

 

 

 

 à suivre

Posté par onarretetout à 07:39 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

24 septembre 2014

Le Génie des jardins, 2014 (2)

Dans le Square de la Roquette, alors que les nuages menaçaient, j’ai pris plaisir à déambuler d’une oeuvre à l’autre. Mais c’est celle d’Hélèna Krajewicz et Rob Rowlands qui a retenu le plus longtemps mes regards.

DSCN8253 DSCN8254

DSCN8288

DSCN8290 DSCN8291 DSCN8293 

Cliquer sur les photos pour les agrandir.

Génie-des-Jardins_affiche-A4_-tbd

 

 

 

 

 

 

 

à suivre

Posté par onarretetout à 08:20 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

23 septembre 2014

Le Génie des Jardins, 2014 (1)

A l’occasion des journées du patrimoine, j’ai visité… le Génie des jardins, une manifestation organisée par Le Génie de la Bastille dans deux squares du XIe arrondissement de Paris. 

Dans le Square Maurice Gardette, ce dimanche, il y avait beaucoup de monde et je n’ai sans doute pas vu toutes les oeuvres installées. En voici quelques unes.

DSCN8240 DSCN8250
Michel Delhaye - Françoise Galle

DSCN8246
Michel Guilbert

DSCN8248
Maïka

cliquer sur les photos pour les agrandir

Génie-des-Jardins_affiche-A4_-tbd

 

 

 

 

 

 

 

à suivre

Posté par onarretetout à 07:54 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

22 septembre 2014

Silk and salt melodies - Louis Sclavis Quartet

louissclavissilkandsalt

Dès les premières notes du premier morceau, je voyage. Il y avait tellement longtemps que je n’avais pas écouté Louis Sclavis. Je me souviens de l’avoir vu jeune homme à côté d’Henri Texier et d’Aldo Romano, et que sa musique déjà m’avait emporté. Où m’emmène-t-il cette fois, avec sa clarinette basse, en compagnie de Gilles Coronado à la guitare, de Benjamin Moussay aux claviers, et de Keyvan Chemirami aux percussions ? Sur un chemin mythique, lointain, magique, une route d’épices, une route de soie. Soyeuse est la musique, parfois un peu piquante. Ces mélodies du sel et de la soie me font voguer, voler, survoler les montagnes, les continents. Elles mettent à la voile, parlent d’exil, du Sud, de chevaux et de chiens, de sel et de soie, d’ailleurs ici.

Vous pouvez voir une autre facette du talent de Louis Sclavis en visitant son blog photos (lien dans la colonne de droite).

En cliquant sur la pochette, vous pourrez écouter l'émission de France Inter, "Summertime", consacrée à cet enregistrement.

Aujourd'hui, vers 17h, une visite, venue de la région d'Amiens, est arrivée sur une page présentant les vitraux d'Alfred Manessier à Abbeville. Merci. 

Posté par onarretetout à 07:43 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :



Fin »