29 décembre 2013

Cent quarante signes, d'Alain Veinstein

Il n’est pas le premier, mais a tenu d’avril à février, en a fait un livre, y cherchant le récit naissant, notant rêves, trajets, souvenirs. Au début il s’interroge sur la forme, la contrainte inhabituelle, puis se prend au jeu, s’y prend le je, et nous avec. Le marché de Malakoff s’anime, rencontres, légumes, fromages, viande, œillades imaginées, et Sophie Calle. Transports en commun, le 191, la station Gaîté quotidiennement, la radio où il est l’intervieweur, du jour au lendemain. On y voit comment la fiction vient avec la... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:46 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

28 décembre 2013

Ne doublez pas !

De Noël au Nouvel an, il sera bon de jouer avec des mots formés de signes qui ne se doublent pas. Cette première phrase en est l'illustration : pas deux fois la même lettre dans un mot. Ce n'est pas difficile (3 i, 2 f !), c'est facile (chaque lettre est unique). Bien sûr, les lettres peuvent se trouver plusieurs fois dans votre texte mais dans des mots différents. Exemple : Un oiseau chante dans le bois dormant. Il va couper le repos de la jolie qui pionce là et croit que son prince viendra.
Posté par onarretetout à 07:29 - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : ,
21 décembre 2013

Paronomase

Voilà une figure de style fort usitée et qu’elle soit fort tue ou citée prouve bien son utilité. Le rap à souhait la décline, elle n’est donc pas sur le déclin bien qu’elle vienne de très loin, du grec ou du latin, le soir ou le matin devant une tarte Tatin, quand rien de rien ne m’atteint sauf peut-être la tintinnabulante sonnerie d’un portable posé sur la table. L’avez-vous compris ? La paronomase consiste à rapprocher des paronymes au sein d’un même énoncé. Et les paronymes ? me demanderez-vous. Ce sont deux... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:37 - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,
14 décembre 2013

Le joueur de flûte partira.

J’ai assisté récemment à la lecture du conte Le joueur de flûte de Hamelin, lecture organisée par l'Association des Amis de l'Etabli, à Alfortville (94). Me souvenant qu’il s’agit d’un conte d’origine allemande, où Hamelin est, en réalité, Hameln, j’ai d’abord pensé qu’on aurait pu traduire ce conte de la façon suivante : Le joueur de flûte à Melun. Ou encore, pour d’autres raisons : Le joueur de flûte est malin. Mais j’ai abandonné cette piste pour revenir au récit. Le joueur de flûte a bien emmené les rats jusqu’à la... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:03 - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , ,
07 décembre 2013

Fichu chiffon !

La grand-mère, dans le spectacle Cœurs de chiffons (photo de la Compagnie les Globe Trottoirs) présenté ici, a la tête couverte d’un fichu. Il ne m’en fallait pas plus pour vous proposer le jeu du jour : d’abord faire une liste de mots contenant « f » et « ch » et écrire un texte où vous assemblerez un maximum de ces mots collectés. Exemple : Un afficheur à califourchon sur un échafaudage déchiffre le fichier. C’est à vous main tenant.
Posté par onarretetout à 07:17 - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,
30 novembre 2013

Alphanumériques

Nous utilisons chaque jour des chiffres et des lettres qui sont bien installés dans notre langage au point qu’on n’y fait plus attention. A emprunter tous les jours la même autoroute, la même ligne de bus ou de train ou de métro, à nous rendre à la même adresse (avez-vous constaté qu’on dit de plus en plus le numéro suivi directement du nom de la rue – par exemple, le 121 Paul-Vaillant-Couturier – quand on disait encore il y a peu de temps le 121 rue Paul Vaillant-Couturier ?), on organise sa journée, ses déplacements, avec des... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:16 - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : ,

23 novembre 2013

Soudain est un petit nuage floconneux (Françoise Héritier)

Dans son récent livre, Françoise Héritier explore les mots avec un esprit d’enfant, c’est-à-dire en cherchant moins à les définir qu’à les approcher par différents sens. Ainsi « judicieux est un ananas coupé en deux », « courroux est un taureau à l’épaisse encolure », « passerelle est un petit oiseau léger », « superflu suscite l’étonnement »… J’ai choisi, dans un dictionnaire de mots rares une cinquantaine de mots en espérant que vous ne les connaissez pas tous. Choisissez-en quelques-uns... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:07 - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , ,
16 novembre 2013

Les chamallows de Saint-Malo

Il y a quelques semaines, dans un article évoquant un spectacle sous chapiteau, j’ai placé les trois mots suivants dans une même phrase : chapeaux, sabots, cadeau. En y regardant de près, vous voyez sans difficulté qu’ils sont faits un peu de la même façon : le son « a » est suivi du son « o », les consonnes diffèrent. Aujourd’hui, je vous propose de faire des textes intégrant des mots construits de la même façon. Faites d’abord une liste de mots où se suivent les sons « a » et « o »... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:42 - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : ,
12 novembre 2013

Le Goût des mots, de Françoise Héritier

Avec son titre, Françoise Héritier entre dans un jeu. Elle dit son goût pour les mots en même temps qu’elle veut exprimer le goût qu’ont les mots. Ce n’est pas un livre de recettes culinaires. C’est un livre qui invite à jouer avec les sens. Retrouver l’esprit de l’enfant qui n’a pas encore appris l’écriture et ne connaît des mots que leurs sonorités mystérieuses (« armoire », « cuiller »…) et ne les associe pas immédiatement aux objets qu’ils désignent, ni, bien sûr, aux idées ou sentiments qu’ils véhiculent.... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
09 novembre 2013

Avec ou sans ma tête

Claude Gagnière, dans son livre déjà cité dans ce blog, Pour tout l’or des mots, présente en ces termes le logogriphe : Le logogriphe peut être assimilé à un animal qui possède une tête, une queue, un cœur et des pieds. Pour désigner la première lettre du mot à trouver, on dit « avec ma tête » ou « sans ma tête ». Bien entendu, pour la dernière lettre, on dira « avec ma queue » ou « sans ma queue ». La lettre centrale est appelée cœur et chaque autre lettre du mot mystérieux sera nommée... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 06:59 - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , ,