02 mars 2010

Vanités au Musée Maillol, et Georges de la Tour

Vanité des vanités, tout est vanité. En latin, c’est assez joli : Vanitas vanitatum, omnia vanitas. Un nominatif (vanitas) suivi du même mot au génitif pluriel (vanitatum), ça donne un superlatif. Il n’y a pas de verbe, le constat est imparable ; ce que nous traduisons par "tout" est un pluriel, ce n’est pas une globalité mais la somme de toutes les choses, toutes les pensées, toutes les actions… Cette phrase est le début d’un livre de la Bible : L’Ecclésiaste, livre prétendument écrit par un roi pour la foule de ses sujets. Les... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:58 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

28 février 2010

Un poème de Léon-Gontran Damas

Pour sûr j'en auraimarresans même attendrequ'elles prennentles chosesl'allured'un camembert bien fait Alorsje vous mettrai les pieds dans le platou bien tout simplementla main au colletde tout ce qui m'emmerde en gros caractèrescolonisationcivilisationassimilationet la suite En attendantvous m'entendrez souventclaquer la porte Léon-Gontran Damas est né en 1912 à Cayenne, et mort en 1978, enterré en Guyane. Ce poème est extrait du recueil Pigments - Névralgies (édité par Présence Africaine)
Posté par onarretetout à 08:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
12 février 2010

Jeu et Théorie du duende, de Federico Garcia Lorca

Le duende est indéfinissable. Federico Garcia Lorca, dans ce texte d’une conférence prononcée en 1933 et 1934, ne s’y risque pas. Il tente d’en faire saisir par d’autres moyens que l’intellect la nature. Et la démonstration est brillante, amusante même parfois, se référant sans cesse à des œuvres, qu’il s’agisse de poésie, de philosophie, de sculpture, de peinture, de musique, de danse, de tauromachie… Parce que le duende a quelque chose de la mort. Garcia Lorca ne parle pas d’inspiration dans ce texte. Il affirme que le duende est... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:18 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
07 février 2010

Poèmes de John Keats

Où est le poète ? Montrez-le ! montrez-leVous, les neuf Muses ! que je puisse le reconnaître.C'est l'homme qui en face d'un hommeEst toujours un égal, fût-il un roi,Qu'il soit le plus pauvre de la tribu des mendiantsOu n'importe quelle autre chose étonnanteQue puisse être un homme entre un singe et Platon ;C'est l'homme qui, devant un oiseau,Roitelet ou aigle, trouve le cheminDe tous ses instincts ; il a entenduLe rugissement du lion, et peut direCe qu'exprime sa gorge rugueuse,Et pour lui le hurlement du tigreA une signification et... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:29 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
03 février 2010

Bright Star, de Jane Campion

John Keats est mort jeune ; son œuvre, assez méprisée de son vivant, est devenue une des plus importantes de la littérature anglaise. En choisissant de raconter la fin de sa courte vie, Jane Campion s’est attachée à suivre Fanny Brawne, une jeune femme dont il fut amoureux, comme si la réalisatrice était la petite sœur de Fanny, chaperonnant l’aînée et découvrant le secret des jeunes gens. Certes, cet amour chaste et romantique occupe toute la trame narrative, et on pourrait s’y arrêter, être agacé par l’intrusion de Fanny (Abbie... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:16 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
17 janvier 2010

Kristina Rady

« Dans une conférence écrite en 1930, La théorie et le jeu du duende, Federico Garcia Lorca apporte son témoignage de musicien et poète en déclarant ceci : « Tous les arts sont capables de faire apparaître le duende (démon intérieur), mais là où il rencontre le plus d’espace, là où il est le plus naturel, c’est dans la danse et dans la poésie récitée, car elles demandent un corps vivant qui interprète, elles sont des formes qui naissent et meurent de façon perpétuelle et soulèvent leurs contours sur un présent précis. Avec les mots,... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:34 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

08 janvier 2010

BABK, Street CDR vol. II

STREET CDR C'EST LA COMPILE GRATUITE VANDALE PRODUITE PAR NEG'HATIF TOUS LES FEATS SONT POSSIBLES ET IMAGINABLES SAUF AVEC LES WACKS ALORS BOUGE TOI... C’est la compile gratuite à faire tourner à tes proches. Grave, Encode, Télécharge, Écoute et Partage... STREET CDR est un cd gratuit de 15 titres minimum sur base de hip-hop dans le sens large du thème, attention ! nous parlons d'ouverture d'esprit . le projet est simple et inarrêtable , les morceaux sont gravés sur un CD-R tagué au nom du STREET CDR, a l'intérieur est gravé aussi un... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:17 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
07 janvier 2010

Vos enfants, de Khalil Gibran

Vos enfants ne sont pas vos enfants.Ils sont les fils et les filles de l'appel de la Vie à elle-même,Ils viennent à travers vous mais non de vous.Et bien qu'ils soient avec vous, ils ne vous appartiennent pas. Vous pouvez leur donner votre amour mais non point vos pensées,Car ils ont leurs propres pensées.Vous pouvez accueillir leurs corps mais pas leurs âmes,Car leurs âmes habitent la maison de demain, que vous ne pouvez visiter, pas même dans vos rêves.Vous pouvez vous efforcer d'être comme eux, mais ne tentez pas de les... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:41 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
03 janvier 2010

Marie Morel, à la Halle Saint Pierre

A l’étage de la Halle Saint Pierre, on entre dans l’exposition de Marie Morel par Les rats, une grande toile où des rats semblent attendre que les visiteurs soient sortis pour se répandre partout. Puis viennent un Hommage à Louise Michel et une Mémoire de la Shoah. Comme les rats, les figures de ces deux toiles sont dans des cases, et l’accumulation des corps de la Shoah crée un malaise que les mots qui les accompagnent soulignent. Marie Morel exprime dans ses toiles ce qu’elle vit, ce qu’elle pense. Car ce sont des œuvres qui... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
29 décembre 2009

Sommes, d'Emmanuel Adely

Il y a un artiste plasticien (- il est né en 1931 dans la Somme de parents polonais ; depuis 1965, il peint des lignes de nombres sur une toile. Ses nombres sont en blanc sur fond noir, il commence par peindre du coin supérieur gauche jusqu'au coin inférieur droit. Partant de 1 en 1965, il a atteint en 1972 le nombre 1 000 000. À partir de cette date, il décide d'ajouter 1% de blanc au fond de chaque toile qu'il appelle Détail. Chaque Détail s'éclaircit donc progressivement, jusqu'à ce que chaque Détail soit de nos jours presque... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,