28 août 2009

Philosophie de la Relation, d'Edouard Glissant (2)

Les critères de la connaissance ont changé depuis que je suis né. Et c’est ce que dit Edouard Glissant : «  (…) nous ne voyons plus le monde en manière grossière et projective : et par exemple, comme hier, cinq continents, quatre races, plusieurs grandes civilisations, plusieurs périples de découvertes et de conquêtes, des avenants réguliers à la connaissance, un devenir à peu près devinable. Nous entrons maintenant et au contraire dans un infini détail, et d’abord nous en concevons de partout la multiplicité, qui est inétendue,... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

27 août 2009

Philosophie de la Relation, d'Edouard Glissant (1)

« Le tissu du poème est trouble, indiscernable, le poème va sa route par-dessous, il manifeste ses éclats dans toutes les langues du monde, cri ou parole, c’est-à-dire dans toutes les directions, où nous nous sommes peut-être perdus, il s’étend de vérité d’un paysage en vécu d’un autre, le poème nomade, il roule de temps à temps. » J’étais dans ma voiture, rien de ce que j’entendais sur les radios ne m’intéressait (infos rabâchées, musiques ne laissant pas place aux silences), la recherche automatique des émetteurs s’arrêta sur... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
24 août 2009

Poteaubiographie, de Denis Donikian

Poteaubiographie est un objet particulier. C’est un livre. Mais c’est d’abord une sculpture. Qui se tient debout. C’est un livre. Qui a deux faces. Car Denis Donikian a deux langues, l’arménienne et la française. C’est peu de dire qu’il a deux langues. Sa sculpture, sorte de totem, s’achève, en haut, par un masque africain, côté français, et par une tête de Christ, côté arménien. Il y a plusieurs fois… Mais c’est en bas que ça commence. Car c’est un livre vertical, qu’il faut accrocher au mur comme une toise. Et, comme la... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:17 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
19 août 2009

Ecritures silencieuses

Les tablettes non déchiffrées de Rapa Nui (l’Ile de Pâques) sont là, devant nos yeux, au sortir de l’ascenseur. Ecritures silencieuses, tel est le titre de l’exposition à l’Espace Culturel Louis Vuitton, à Paris (jusqu’au 23 août). Seize artistes proposent une œuvre en résonance avec ces tablettes. Quelques phrases sur quelques-uns et ce qu’ils m’évoquent. Marco Nereo Rotelli est le premier, dans la vitrine de la rue Bassano, à déployer les signes de ces tablettes mystérieuses en les associant à des mots de poètes, affichant ainsi... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:11 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
10 août 2009

Un poème de Denis Donikian

Itinéraire avant l’oubli Rumeur sur les paupières  Nuit de râles climatiseurs Et de noires tousseries Au matin tout à coup porte ouverte La mer Cri mauve * (Santorin 1) Sur son blog (lien dans la colonne de droite), Denis Donikian nous offre à lire son «itinéraire avant l’oubli». Il me permet de publier ici une image de son voyage à Santorin.
Posté par onarretetout à 07:29 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
29 juillet 2009

Marcher pieds nus dans le trèfle ?

J'aimerais goûtersi vous en chassez l'abeillele nectar du trèfle
Posté par onarretetout à 08:41 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

17 juillet 2009

Rose trémière

Artémis La Treizième revient... C'est encor la première; Et c'est toujours la seule, ou c'est le seul moment; Car es-tu reine, ô toi ! la première ou dernière ? Es-tu roi, toi le seul ou le dernier amant ?... Aimez qui vous aima du berceau dans la bière ; Celle que j'aimai seul m'aime encor tendrement : C'est la mort, ou la morte... O délice ! ô tourment ! La rose qu'elle tient, c'est la Rose trémière. Sainte Napolitaine aux mains pleines de feux, Rose au coeur violet, fleur de sainte... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:29 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
10 juillet 2009

Un tour du monde en quelques jours

Ces derniers jours, grâce à ce blog que vous visitez aujourd’hui, vous avez eu la possibilité de faire le tour du monde : avec Jacques-François Piquet et ses villes dans le monde le 28 juin, Lucien Suel au Nord de la France le 29, Bob Dylan sur la route le 30, Denis Cuniot et son piano klezmer le 2 juillet, Muriel Barbery et le Japon le 3, Fernando Pessoa et ses nuages portugais le 5, un rond-point à Evry le 6 (allez donc voir aussi le rond-point d’Eglantine Colon, publié le 2 juillet, dans la rubrique « centrer », en suivant le lien... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,
05 juillet 2009

Nuages, Fernando Pessoa

Nuages... J'ai conscience du ciel aujourd'hui, car il y a des jours où je ne le regarde pas, mais le sens plutôt – vivant comme je le fais à la ville, et non dans la nature qui l'inclut. Nuages... Ils sont aujourd'hui la réalité principale, et me préoccupent comme si le ciel se voilant était l'un des grands dangers qui menacent mon destin. Nuages... Ils viennent du large vers le château Saint-Georges, de l'Occident vers l'Orient, dans un désordre tumultueux et nu, teinté parfois de blanc, en s'effilochant pour je ne sais quelle... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:43 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
01 juillet 2009

Reprendre la marche

How many roads must a man walk downBefore you call him a man? C’est le début de la chanson de Bob Dylan. Ma pensée va son chemin, de jour en jour. Et rencontre aujourd’hui un texte de Manuel Daull, publié par le Dernier Télégramme, L(o)una, dont voici un extrait (…) avec moi il a réappris le contact réappris qu’il était possible d’avoir des rapports simples réappris la marche aussi le pouvoir de la marche qui vide la tête marcher et penser à rien donc à l’essentiel marcher comme faire des brouillons en... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,