18 septembre 2010

Un étouffe - quelqu’un

Un étouffe - chrétien est si difficile à avaler qu’il vous donne l’impression de manquer d’air. De manquer d’r. Par conséquent il ne peut y avoir d’r dans l’appellation, puisque c’est exactement ce qui manque. Appelons-le donc un étouffe - quelqu’un. Notez, s’il vous plaît, dans ce blog (en cliquant, comme d’habitude ci-dessous) une méthode visant à la conception d’un plat, méthode qui ne contienne jamais cette consonne. Attention : pas de four pour faire cuire mais un autoclave qui chauffe et ne calcine pas ! ... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:04 - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : ,

11 septembre 2010

Les rillettes de Proust et autres fantaisies littéraires, de Thierry Maugenest

Dans ce petit livre, dont il faut couper les pages, l’auteur distille ses Conseils d’ami. Il ne craint pas une Concurrence déloyale, bien qu’il marque ici et là quelque Hési… tation. Et et et de nous renvoyer en Bas de page*, mais A quel titre ? C’est qu’il voudrait nous donner le Mode d’emploi. De quoi ? De l’amour ? Plutôt de l’écriture. Mais pourtant, d’ailleurs, n’est-ce pas un peu la même chose, si l’on en croit le Da Musset code ? Recherchez Le mot juste, L’incipit, et, pour cela, Vingt fois sur le métier, Le jour et la... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:03 - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , ,
04 septembre 2010

C’est en lisant qu’on devient liseron.

Phrase lue dans la nouvelle traduction d’Ulysse, de James Joyce. Mais phrase attribuée aussi à de nombreux auteurs, Lise Deharme, Maurice Fombeure, Raymond Queneau… Prenons la, changeons la. Queneau en a déjà fait : C’est en écrivant qu’on devient écriveron… Vous avez peut-être déjà entendu : C’est en sciant que Léonard devint scie… Il paraît qu'Alphonse Allais a écrit : C'est en renonçant qu'on devient renoncule... On pourrait dire aussi : C’est en cochant qu’on devient cochon. C’est en polissant qu’on devient... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:35 - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : ,
28 août 2010

... jusqu'au trente et un du mois d'août

Celle qui se nomme ici Bidule m’a adressé ce message, au début du mois : « Si on pouvait savoir… Le temps qu’il va faire… Ce qui va se passer… Ce jour, on sait. Du moins on croit savoir ! » C’était le 7 AOUT, le jour où l’on SAIT TOUT… Quelques jours plus tard, elle récidive : « Cartes, dés, osselets… On ose, ce jour ? » C’était le 11 AOUT, le zour où l’ON ZOUE… Le mois d’août tirant à sa fin, je vous propose de faire comme elle, c’est-à-dire de trouver un jeu de mots incluant les sonorités qui composent... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:15 - Commentaires [13] - Permalien [#]
Tags : ,
21 août 2010

L'a... vient en m...

Un proverbe est une sentence courte et imagée, d'usage commun, qui exprime une vérité d'expérience ou un conseil de sagesse (dictionnaire). Nous nous sommes déjà amusés à modifier sur ce blog des proverbes, inventant du coup d'autres conseils, validant d'autres expériences, exprimant d'autres vérités cachées sous les précédentes. Je vous propose cette fois de partir de cette phrase : L'appétit vient en mangeant. Il suffit de changer deux mots, appétit et mangeant, et de les remplacer par d'autres qui commenceront toutefois par... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:32 - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : ,
14 août 2010

Des fées, rien que des fées !

FéeOn lui dit : fais ! Et elle le fait.C’est aussi simple que ça avec elle. David DUMORTIERCligne-musettePoèmes diminutifs et gymnastiques (Cheyne éditeur) Vous me connaissez mal, la même ardeur me brûle,Et le désir s'accroît quand l'effet se recule. Pierre CORNEILLE Polyeucte (acte I, scène 1) Il a tout du félin, fait l’autre Boby LAPOINTE Mon père et ses verres Ces trois citations, trouvées dans la meilleure littérature,... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:06 - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , ,

07 août 2010

A la maniR 2 Rob'R D'snos

J’ai reçu cette carte (réalisée par Céline Cardarelli) annonçant une exposition au Café Curieux de Morsang sur Orge (91). Un poème de Robert Desnos dont voici un extrait : -Soeur Anne, ma soeur Anne, que vois-tu venir vers Sainte-Anne?   -Je vois les Pan C   -Je vois les crânes KC   -Je vois les mains DCD   -Je les M   -Je vois les pensées BC et les femmes ME et les poumons qui en ont AC de l'RLO poumons noyés des ponts NMI.   Mais la minute précédente est déjà trop... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:19 - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , ,
31 juillet 2010

Monosyllabes

Un mot, une syllabe ; vous connaissez peut-être ce poème de Gérard de Nerval : El Desdichado(Le Déshérité) Je suis le ténébreux, — le veuf, — l'inconsolé,Le prince d'Aquitaine à la tour abolie :Ma seule étoile est morte, — et mon luth constelléPorte le soleil noir de la Mélancolie.Dans la nuit du tombeau, toi qui m'as consolé,Rends-moi le Pausilippe et la mer d'Italie,La fleur qui plaisait tant à mon coeur désolé,Et la treille où le pampre à la rose s'allie.Suis-je Amour ou Phébus ?... Lusignan ou Biron ?Mon front est rouge... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:15 - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , ,
24 juillet 2010

Je, tu, elle, il, nous, vous, ils, elles

Les pronoms personnels désignent : - Celle ou celui qui parle (première personne) ; - Celui ou celle à qui l’on parle (deuxième personne) ; - La personne ou la chose dont on parle (troisième personne). Ils peuvent être singulier ou pluriel. Cette semaine, nos textes seront construits avec ces pronoms personnels, qui apparaîtront dans l’ordre indiqué ci-dessus. Vous êtes libres d'aborder la question, le thème que vous voulez. Il suffit de faire des phrases. Exemple : ... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:42 - Commentaires [10] - Permalien [#]
Tags : ,
17 juillet 2010

A peu près

C’est un jeu dont j’ai souvent entendu les résultats dans l’émission « Les Papous dans la tête » (France Culture, dimanche vers midi). L’à peu près consiste, à partir d’une phrase donnée, à écrire une autre phrase où l'on reconnaît les sonorités de la première mais pas forcément le sens, une phrase donc qui est à peu près la première. Par exemple : « Vous habitez chez vos parents ? » peut devenir « Vous marinez chez vos harengs ? ». Il y a bien sûr plus d’un « à peu près » pour une phrase. Ainsi, on aurait pu trouver « Vous... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:12 - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : ,