19 août 2017

Fluvial

Une chanson de Lola Lafon s’intitule Anna Livia. De toutes les références auxquelles s’attache ce nom, je retiens celle de James Joyce, Anna Livia Plurabelle. C’est un passage de Finnegans Wake où l’auteur joue avec les noms de cours d’eau. Dans ce texte de Joyce, un autre nom m’a arrêté : Maisons Allfou. Comme cela ressemble à Maisons-Alfort ! À l’époque où l’auteur écrivait Finnegans Wake, Alfortville était déjà distincte de Maisons-Alfort. Deux cours d’eau marquent ce territoire : la Marne et la Seine, dont le confluent s’insère... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:17 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

12 août 2017

La lecture, deux tableaux de Fantin-Latour

Jan Baetens, dans un livre intitulé « La lecture », a attiré mon attention sur deux tableaux de Fantin-Latour. Son ouvrage est conçu de telle sorte que nous entrons dans le texte du poète après être passés par une première reproduction du tableau de 1877, puis une série de photos de Milan Chumsky sur le thème du Feu, et nous en sortons par d’autres photos sur le thème du Mouvement puis une reproduction du tableau de 1870. les poèmes de Jan Baetens sont le coeur de ce livre. Quarante poèmes de quatorze vers chacun (autant... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:38 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
05 août 2017

De mot en mot

Le jeu de ce premier samedi du mois d’août va consister à vous éloigner d’un mot, que vous choisirez dans votre lecture du moment. Ce mot, vous le placerez dans la case centrale du tableau que je vous propose ci-dessous (cinq cases verticalement sur cinq horizontalement). Pour ma part, j’ai choisi « douceur » dans un poème de Guy Goffette, mais je ne vous demande pas où vous avez trouvé votre mot. De part et d’autre de cette case, à droite, à gauche, au dessus, en dessous, vous allez inscrire des mots, un par case, que... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:35 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,
29 juillet 2017

L'un d'entre eux, un album de Géraldine Alibeu

Géraldine Alibeu a publié, il y a environ six ans, un livre particulier qui va bien à cette période de vacances. Le haut de la page est le dessin d’un groupe à la plage, le bas est une phrase. Le dessin et la phrase peuvent être tournés indépendamment l’un de l’autre. Il y a quatorze dessins et quatorze phrases. Chaque phrase commence par « L'un d’entre eux » : le lecteur imagine qu’il s’agit d’un des personnages vus sur le dessin. Rien ne dit — ni le dessin, ni le texte — de qui il s’agit. C’est donc au lecteur de... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:13 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,
22 juillet 2017

Le corbillon de Janette

La semaine dernière, je vous ai invités à chercher trois métiers en suivant une présentation d’Annie Saumont dans le Florilège de nouvelles publié par les Éditions Julliard. Revenons à ce livre. Dans une autre nouvelle, on peut lire : « Elle a dit qu’on allait jouer aux mots. Ça a commencé par le corbillon. Un truc débile. Typiquement un truc de fille. Dans mon petit corbillon rond que met-on ? Le jeu  c’est de trouver chacun son tour et en vitesse des mots qui finissent par on un melon du savon le bouton un crayon un... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:32 - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , ,
15 juillet 2017

Trois qu'est-ce

Les Éditions Julliard ont publié récemment un Florilège de nouvelles d’Annie Saumont. Plus de 400 pages, 45 nouvelles. J’y reviendrai dans quelques jours. Aujourd’hui, je m’arrête sur celle qui s’intitule Toi, qu’est-ce. « Qu’est-ce que tu veux faire plus tard ? Moi ? Quand ? Plus tard c’est quand ? Eh bien lorsque tu seras grand. Moi, grand ? C’est tellement loin. » Dans cette nouvelle, Annie Saumont fait des listes de métiers possibles. Je retiens ceux-ci : « Les cueilleurs de thé à IvohaLes marchand de pieuvres... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:58 - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , ,

08 juillet 2017

Pour accueillir les vacances d'été

En cette fin de semaine commencent les vacances d’été. Nous allons d’abord dissocier les syllabes, leurs sonorités : va - can - ce - dé - té. Nous trouverons, pour chaque sonorité, un nouveau mot d’accueil. Par exemple, « va », nous pouvons l’accueillir dans « avaler ». Et ainsi de suite pour les cinq sonorités ci-dessus. Puis nous écrirons une phrase où ces sonorités arriveront dans l’ordre qu’elles ont dans « vacances d’été » mais éloignées les unes des autres. Exemples : « va » est dans... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:53 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,
01 juillet 2017

Hiatus virulents

Dans le livre de Jacques Roubaud dont je présente dans ce blog chaque mois quelques Remarques, on peut lire celles-ci : 1675 - L’hiatus le plus virulent est celui de deux voyelles identiques : nu ustensile. 1676 - contrainte - un sonnet saturé d’hiatus virulents. J’ai essayé : Toi, ta porte close ou ouverteclaque à AnnemasseUn livreur de pizza alertet’invoque : ô Horace ! Aujourd’hui, hier t’a-t-on vu chaussé, échassesprêtées à Alberte,la femme du kiné ? Ici, il masse.  Quand elle était à Avignonelle dansait sur un quai... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:33 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,
29 juin 2017

Deux ateliers d'écriture en lycée

Au cours de cette année scolaire, j’ai animé deux ateliers d’écriture dans deux lycées de l’Essonne.  L’un au Lycée Clément Ader d’Athis-Mons (91) sur le thème « Pourquoi le théâtre ? » Au cours du premier trimestre, les deux professeurs impliqués dans ce projet, Yelena Susic et Laurent Bernal, ont récolté près de 150 textes autour de cette question. C’est à partir de cela, en réduisant peu à peu le nombre de ces textes par un jeu d’improvisations, tout en veillant à garder en tête la question, que s’est élaboré avec... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:46 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
25 juin 2017

Dans l'atelier de l'écriture on n'apprend pas à nager par correspondance, de Jean-Noël Blanc

Jean-Noël Blanc vous invite dans sa fabrique. Ce livre n’est pas un recueil de trucs, de procédés destinés à composer des romans. Cela ne s’apprend pas comme on apprendrait à l’école. Il faut distinguer l’analyse littéraire de la pratique de l’écriture. Et, en premier lieu, il faut oser. C’était aussi ce qu’écrivait en d’autres termes Patrick Laupin dans son livre Le courage des oiseaux. Si vous lisez bien le titre de Jean-Noël Blanc, soyez attentif à l’atelier de l’écriture : il ne s’agit pas d’atelier d’écriture. Il s’agit... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:53 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,