fullsizeoutput_3662

C'était le 20 octobre. Un programme pour l'après-midi et la soirée à l'espace Henry Miller de Clichy-la-Garenne (92).

BD42095E-1D17-40EB-8144-AF1EE3F52638 FBD3C8EB-D257-4301-9738-4B28A2BEA65B

Raymonde Torin pour un atelier Maré tèt (attacher les cheveux avec un foulard), Jocelyn Régina pour une dikté kreyol et un spectacle Mikandaj pawol et Chantal Loïal pour son solo de danse, "On t'appelle Vénus".

IMG_6075

Quelques mots à propos de Jocelyn Régina. Il a d'abord proposé, pour la dictée créole, un texte relatant l'histoire de Sarah Baartman, à qui Chantal Loïal consacre son solo depuis 2011. Puis, dans la salle de spectacle, il a donné son spectacle de mots, enchaînant les rimes, invitant les rires, d'une élocution rapide au point qu'on peut se demander s'il respire quelquefois et ponctuant ses textes de Yé krik yé krak... C'est un spectacle où le public rit beaucoup mais qui ne dit pas que des mots d'humour. Et c'est avec un texte d'Aimé Césaire qu'il le termine, extrait du Cahier d'un retour au pays natal :

IMG_6081

ne faites point de moi cet homme de haine pour qui je n’ai que haine
(...)
vous savez que ce n’est point par haine des autres races
que je m’exige bêcheur de cette unique race