920x920

Les photos de Sally Mann exposées au Jeu de Paume, à Paris, jusqu’au 22 septembre méritent une longue visite. Elles observent la vie dans une forme de simplicité, puis se complexifient non seulement parce qu’elles montrent de plus en plus d’éléments mais aussi par la mise en oeuvre de techniques dont l’effet sur l’image et notre regard est troublant. L’exposition commence et finit avec les proches, la famille et révèle une manière d’être dans la nature et dans une société américaine marquée jusque dans la terre par les guerres, les morts et les injustices.

Pour ce samedi, j’ai choisi une photo dans la partie de l’exposition consacrée à la famille. Vous l’observez, vous y relevez une dizaine d’éléments (n’hésitez pas à aller vers les détails) et vous en élaborez une ou plusieurs phrases. Il ne s’agit pas de décrire la photo mais bien d’en tirer quelque chose qui soit assez particulier.

Exemple :
Les plantes sont en pot, les pieds n’ont pas de chaussures, la poupée qui semble porter un masque ouvre les bras et les bulles n’ont qu’une envie, celle de sortir du cadre.

C’est à vous main tenant. Postez dans les commentaires ci-dessous ce que révèle votre regard de cette photo. Merci.