bonnaffe

Le 1er Mai 2018, à Arras, Jacques Bonnaffé était au gueuloir, sur la Grand Place. Rendant hommage aux poètes d’ichi, parmi lesquels un autre Jacques, Darras, et Raoul de Godewarsvelde, pour finir avec Lucien Suel.

De Raoul, il a raconté une escapade dans le midi, où le ciel est toujours bleu, et son retour au Cap Gris-Nez où il y a toutes les couleurs dans le ciel et sur la mer. Comment il s’est fait marin et, enchaînant avec un refrain de Charles Aznavour (« Emmenez-moi au bout de la terre »), il a imposé le refrain très connu : « Quand la mer monte… » Nous faisant tour à tour rire comme un pitre, il a su nous toucher avec des mots de poète. Ceux de Lucien Suel et ses Béatitudes nouvelles : « Heureux les riches en bonne santé, la Terre leur appartient ». Ce que ne contrediront pas Monique et Michel Pinçon-Charlot, présents eux aussi à Arras, ce jour-là…