DSCN1070

Grand succès pour les Dames de France des Soeurs Goudron. Une élection comme à la télévision, une meneuse énergique, un homme à tout faire, et cinq jeunes femmes concourant pour être la meilleure. Les critères sont prétextes à donner de la voix (et elles chantent bien) et à tenir en haleine les spectateurs qui vont agiter des petits drapeaux tricolores au moment de donner la leur. Et, bien sûr, comme on élit une Dame de France, on aura droit au défilé en maillot ! Les clichés se suivent, qu’il s’agisse des préjugés que nous avons à propos de telle ou telle région, qu’il s’agisse des qualités dites féminines… Et les clichés nous font rire, à condition de nous en croire protégés… Pourtant nous jouons le jeu, nous agitons les drapeaux, nous participons à l’élimination des candidates, les unes après les autres, selon des règles connues des seuls organisateurs. Je garde de ce spectacle cette séquence bouleversante du maquillage sans miroir, sur une chanson de Brigitte Fontaine, Éternelle. Les rires auraient pu s’étouffer mais nous n’étions pas encore allés assez loin dans le jeu de l’éternel féminin.

J'ai vu ce spectacle au Festival Chalon dans la rue 2015.