05 août 2009

Après Chalon dans la rue (suite)

Les Grooms Un roi Arthur C’est un opéra de Purcell que les Grooms jouent en moins d’une heure. Il y a quelques années, j'avais vu (dans le cadre de la manifestation "Opéra des rues" à Paris) La Tétralogie de Quat'Sous, où, si je me souviens bien, le chapiteau sous lequel nous assistions au spectacle s'écroulait à la fin, après que les spectateurs aient été vivement évacués. Humour, participation du public, trouvailles de mise en scène, costumes, un peu de magie, de belles voix, des musiciens de grand talent et,... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:29 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

31 juillet 2009

Après Chalon dans la rue

Pendant plusieurs jours, je vous donne rendez vous ici avec quelques spectacles que j'ai vus à Chalon sur Saône, dans le cadre du Festival Chalon dans la rue, et que je vous conseille d'aller voir si l'occasion se présente à vous cet été (ou plus tard). Compagnie Géométrie variable Dans la solitude des champs de coton Le personnage de Koltès nous interpelle dans une rue faiblement éclairée. Le personnage, car, dans le parti pris de la compagnie, le second personnage du texte, c’est le public. Les propos du dealer... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:37 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
15 juillet 2009

Les Zaccros d'ma rue

Les Zaccros d’ma rue, c’est un rendez-vous incontournable à Nevers pour toutes celles et tous ceux qui aiment les arts de la rue. « On ne vient plus seulement dans la cité ducale pour se recueillir devant la châsse de Bernadette Soubirous, admirer les vitraux de la cathédrale Saint Cyr – Saint Julitte ou les lignes obliques de l’église du Banlay, ou encore déguster le savoureux Négus (le roi des bonbons) mais aussi pour vivre le plus grand rassemblement populaire de l’année. » écrit Thierry Voisin dans le Petit Livre Rouge des... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
27 juin 2009

La première fois

« La première fois qu'Aurélien vit Bérénice, il la trouva franchement laide. » C’est la première phrase du roman d’Aragon, intitulé Aurélien, et c’est bien parce que je vous ai parlé de Bérénice (celle de Racine) cette semaine que ce jeu m’est venu à l’esprit. Je vous propose d’écrire une phrase construite comme celle d’Aragon, c’est-à-dire commençant par « La première fois que… » et composée de deux propositions, la proposition principale suivant la proposition circonstancielle (eh oui, un gramme de grammaire, ça ne... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:21 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
22 juin 2009

Bérénice, d'après Racine - Théâtre permanent

Hélas ! Combien de fois répété, ce mot rythme le texte de la pièce de Racine. Gwenael Morin le souligne d’un bruit de cymbale. Hélas ! Et Bérénice devient une partition (partition – n.f. – Page ou recueil de musique). La scène est à Rome, dans un cabinet qui est entre l’appartement de Titus et celui de Bérénice (partition – n.f. – Division d’un territoire en plusieurs régions dotées de régimes politiques différents). Titus vient d’être nommé empereur de Rome, Bérénice est reine de Palestine. Leur union est refusée par le peuple... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
21 juin 2009

Gwenael Morin - Théâtre Permanent aux Laboratoires d'Aubervilliers

Début 2005 la Compagnie de Gwenael Morin jouait dans une installation de Thomas Hirschhorn au Centre Culturel Suisse, Swiss-Swiss Democracy, à propos de quoi le Directeur du CCS de l’époque écrivait : « Cet environnement, qui ne laisse personne indifférent, bombarde et produit des multitudes d’éléments qui incitent le visiteur à penser : le journal de Thomas Hirschhorn produit tous les jours et qui sort à 15h ; les conférences à 16h du philosophe Marcus Steinweg sur la démocratie, l’art et la politique, le sujet de la précipitation,... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:49 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

17 juin 2009

Ecouter, lire, danser aux Guinguettes

Vous étiez aux Guinguettes, le samedi 13 juin, à Chilly-Mazarin... Un parapluie noir, un éventail noir, un vêtement noir, une longue canne creuse noire, quand les Souffleurs se déploient sur la pelouse verte du Parc de l’Hôtel de Ville, une sorte particulière de silence s’installe avec eux, un silence propice à la poésie. Ils s’approchent de vous, vous tendent le parapluie, posent le tube près de votre oreille, et, pendant quelques instants, vous êtes ailleurs, vous êtes dans les mots du poète, portés par cette voix qui n’est que... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:06 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
12 juin 2009

Le temps des Guinguettes

Juin, c’est le temps de Guinguettes et Compagnies dans l’Essonne, une manifestation qui en est à sa dix-neuvième édition, démarrée sur une rive de l’Yvette, rivière passant entre Villebon-sur-Yvette et Palaiseau, étendue à l’autre rive (Palaiseau), puis à Chilly-Mazarin, trois villes traversées par ce cours d’eau qui coule dans la vallée de Chevreuse et se jette dans l’Orge à Epinay-sur-Orge. La fête est organisée par l’Association des Guinguettes de l’Yvette, les trois MJC et les services communaux de ces villes. Un bel exemple de... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
10 juin 2009

Ecrire en pays dominé, de Patrick Chamoiseau - 3

De Glissant - Chamoiseau : abandonner les Territoires pour les Lieux « Le colonisateur disposait des armes de sa victoire : une Nation-Territoire, une langue, une peau, une identité, un drapeau, une expansion dominatrice. En Afrique, en Asie, dans la Caraïbe, en Amérique latine, au mitan des Etats-Unis, nous lui opposions les mêmes ingrédients avec ses propres manières. » Dans son « rêver-pays », Chamoiseau abandonne la notion d’Unicité et de Territoire au profit des notions de Divers et de Lieu qu’il trouve... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
04 juin 2009

Wakan Tanka

L’Atelier de l’Orage, en région parisienne, n’a pas choisi la facilité. Il s’est installé voilà près de vingt ans dans un village de l’Essonne, pour y faire un travail de proximité, en cohérence avec ses choix formels. En effet, la scénographie de ses spectacles inclut toujours les spectateurs. La compagnie met en scène des récits, des histoires, des contes, où la préoccupation semble être d’évoquer le sacré pour parler du profane, d’invoquer le ciel pour regarder comment on vit sur terre. Ainsi, dans Wakan Tanka, inspiré d’un... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:37 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :