10 avril 2014

Penthésilée(s), chorégraphie de Catherine Diverrès

Pour envahir le territoire du plateau, Catherine Diverrès y fait courir femmes et hommes , organise leurs combats, leurs rencontres, leurs séductions, leurs abandons. Trouvant chez Kleist et ses commentateurs les mots où s’affrontent, s’approchent Achille et Penthésilée, reine des Amazones. Gardant cette figure mythique pour évoquer la relation homme / femme, où est la limite qui les sépare, elle ouvre son propos. C’est un spectacle en deux parties. Dans la première, je retrouve un univers que je connais, des costumes noirs et... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

03 avril 2014

Occident Express, de Matéi Visniec

Matéi Visniec invite au voyage, au franchissement des frontières, dans ce spectacle traversé par l’Orient Express, par lequel les Occidentaux vont voir ce qui se passe à l’Est… Mais ceux qui vivent à l’Est ne rêvent-ils donc que d’attraper l’Occident Express et d’aller voir ailleurs s’ils y sont ? La mise en scène de Cyril Ripoll découpe le plateau : ici le doctorant qui soutient de drôles d’idées à propos d’un « peuple fluide », à jardin le fils demandant à son père de lui raconter comment il a dénoncé ses... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
31 mars 2014

Les travaux et les jours, de Michel Vinaver, Mise en scène de Valérie Grail

Chez Cosson, ça tourne. On y fabrique des moulins à café selon des procédés qui ne changent pas, moteurs, émaillage… Et même si la pendule tourne à l’envers, le temps avance inexorablement. On embauche une jeune femme qui « a besoin de travailler » et dont la présence va émoustiller les hommes du bureau du Service après-vente. Mais tout tourne, les têtes des hommes, donc, aussi bien que la pendule, aussi bien que les bureaux, aussi bien que les téléphones auxquels les réponses ne varient pas qui que ce soit qui réponde.... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:36 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
28 mars 2014

Change or die, par la Compagnie Toujours après minuit

  "Les arbres voyagent-ils pour se procurer ailleurs des feuilles plus vertes et se montrer fanfarons à leur tour ?" Ce moment du spectacle de la Compagnie Toujours après minuit (Brigitte Seth et Roser Montlló Guberna) est bouleversant. On nous a entraînés dans cette improbable recherche d'emploi (qui m'a fait penser à celle qu'on voit au début du film Huit fois debout) où les qualités et défauts mis en avant n'ont sans doute aucune valeur sur le marché du travail. Mais Robert Walser ne voulait sans doute pas s'adapter à ce... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:11 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
24 mars 2014

Poésie & musique.orge, à la MJC de Savigny-sur-Orge (91)

Rendez-vous annuel depuis 2008, Poésie&musique.orge initié par la Compagnie théâtrale Les Trois Clous avait lieu, au début du Printemps des Poètes, à la MJC de Savigny-sur-Orge (91), après une journée dans les trains de la ligne C du RER. Le dispositif est le même chaque année : un ensemble musical, cinq poètes qui se succèdent face au public assis autour de tables rondes et les comédiens de la Compagnie de chaque côté de la salle. Cette année, la musique était portée par le Saxiana Quartet, et les poètes invités étaient... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:59 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
23 mars 2014

Mange! de François Chaffin, par le Théâtre du Menteur

Mange ! c’est son prénom. Elle me fait penser à Ernesto, vous savez, celui de Marguerite Duras, celui qui ne voulait pas aller à l’école parce qu’on lui apprenait des choses qu’il ne savait pas. Elle, c’est un peu pareil : elle ne sort pas de la cantine quand sonne l’alarme incendie, parce qu’il y a des assiettes à finir ! Et tout le monde la cherche. Comme pour Ernesto, au début, on ne sait pas qui manque dans le groupe d’enfants, mais quand on la retrouve, elle doit aller voir les autorités de l’école, avec ses... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

16 mars 2014

La brume du soir, de Pierre-Yves Chapalain

On ne parle pas souvent des décorateurs de théâtre. C’est pourtant ce qui nous a amenés à l’Echangeur de Bagnolet (93) pour y voir La Brume du Soir. La décoratrice, Pia de Compiègne, est en effet celle qui avait réalisé le décor de Projet luciole présenté récemment ici. Des petites lumières sur des guirlandes me rappellent la projection des éclats de la boule à facettes ; ici, elles évoquent une guinguette de bord de Marne. Les feuilles des arbres qui tombent au sol me rappellent les feuilles des livres qui chutaient dans la... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
10 mars 2014

Babillages, par la Compagnie Les singuliers

Des petits mots jaillissent avec les deux compères de derrière les modules qui les cachent. Des « oui », des « moi », des « non ». Et, comme autant de mots, voici que des balles apparaissent ici et là, à droite, à gauche, en haut, en bas. Le jongleur ne sait plus où donner des mains. Ainsi commence ce spectacle pour les tout petits. Des balles, des chapeaux, des feuilles, une veste et une boule de verre, les yeux des enfants s’écarquillent. Ils diront peut-être « facile ! » ou bien... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:32 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
16 février 2014

Projet luciole, de Nicolas Truong

Il pleut des livres, c’est drôle un moment, mais ça peut être dangereux, plus que la grêle. Il tombe des cintres des feuilles, beaucoup jonchent déjà le sol accumulant la lumière pour la rendre dans l’obscurité. Le jour a besoin de la nuit. Un homme (Nicolas Bouchaud) et une femme (Judith Henry) échangent des propos philosophiques. Du désespoir du XXe siècle sortent des chemins parfois opposés. On rit de bon cœur, peut-être trop. Mais on ne va pas se plaindre du fait que la pensée procure aussi du plaisir. Quand l’introduction du... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
06 février 2014

La campagne en secret, par la Cie Les bruits de la lanterne

L’ombre des doigts sur les cordes de la contrebasse, les couleurs projetées sur le fond blanc devant lequel se dressent des végétaux, des formes courbes, tordues, que l’imagination rend animales, biche, oiseau, araignée, une lumière qui saisit et fait bouger les lignes, et, contrairement à ce qu’écrivait Baudelaire, « le mouvement qui déplace les lignes » écrit aussi la beauté. Assis sur les coussins, les enfants sont vite happés par la musique et les voix, les textes de François Cheng, qui donnent à ce décor fragile... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,