29 novembre 2013

Fleur bleue, par l'Amin Théâtre, mise en scène de Christophe Laluque

Elle parle doucement puis sa voix prend un peu plus d’ampleur à mesure qu’elle évoque le lointain, le marin… L’espace est immense ; en fond de scène un écran blanc reçoit des couleurs fluides, bleues, blanches, vagues et écume… Et le jardin est annoncé. On se perd dans les mots, on se dit peu importe, des colonnes permettent de jouer apparition, disparition : la jeune fille, le jardinier. Les lumières transforment les couleurs. Le bleu s’assombrit, puis devient vert, redevient bleu. Parmi toutes les fleurs nommées, une... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

25 novembre 2013

Cœurs de chiffons, par la Compagnie des Globe-Trottoirs

Où vont nos souvenirs lorsque nous rejetons notre mémoire ? Cette vieille femme, réduite à une vie de misère, de chiffonniers, qu’elle partage avec son petit-fils, d’où vient-elle ? Qu’a-t-elle vécu qu’elle ne veut plus évoquer ? Oh, bien sûr, il y a quelque part une boîte, une vieille boîte pleine d’objets hétéroclites qui éveille en elle des soupirs et des « hélas ». Mais la vie est passée : aujourd’hui elle n’a pour seule ressource que les objets trouvés au fond des poches de vêtements récupérés dans... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:14 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
23 octobre 2013

Le ravissement d’Adèle, de Rémi De Vos, mise en scène de Céline Roux

Une adolescente a disparu et le village est en émoi. Très vite, on s’en doute, chacun et chacune accusent le voisin et la voisine. Au secret des maisons, les couples se déchirent, enfants et parents s’invectivent. Rien ne résiste : le commerce, l’école, la famille. Rémi De Vos jette du rire sur le feu qui couve. Les portraits sont caricaturés : le boucher que la chair excite, la bouchère insatisfaite, l’institutrice hystérique, le père remarié dominé par sa femme et, surtout, par sa sœur, un inspecteur trop sensible, une... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
21 octobre 2013

Les mots d'amour, par les ateliers Flamenco de la MJC Centre social de Chilly-Mazarin (91)

Une biographie de Piaf ? Encore une ? Celle-ci modifie notre regard. C’est à travers le flamenco que nous allons retrouver cette femme, morte à 47 ans après une vie de malheurs et de bonheurs, une vie bien remplie, de passions et de combats. Quand elle arrive sur scène, Sophie Le Corre est Edith Piaf : un peu voûtée, vêtue d’une robe noire, et regardant autour d’elle, la troupe de danseuses de flamenco qu’elle traverse avec modestie et bienveillance, jusqu’à cet angle de la scène, à cour, où peu à peu viendront les... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:19 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
15 octobre 2013

Fête de la Saint Michel 2013, à Morangis (91) -3-

A Morangis, ce samedi de septembre, il y avait aussi des maquilleuses, le manège à ballon de l'Atelier de la Voûte, Raoul Lambert dans sa caravane, le spectacle de la Compagnie Chicken Street, Poilu ! et la fanfare La Belle Image.    
Posté par onarretetout à 07:42 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
10 octobre 2013

Le Soldat ventre-creux, de Hanock Levin, mis en scène par Véronique Widock

C’est un peu l’histoire du soldat de Ramuz et Stravinsky, celui qui revient de guerre, la guerre qui divise, qui sépare, qui rend méconnaissables les hommes qu’elle broie. C’est aussi l’histoire de Sosie dont le messager des dieux prend l’apparence pour tromper la fidélité d’une femme amoureuse. Mais ici les Sosie se multiplient. Les hommes que prend la guerre ne se ressemblent pas et pourtant ils sont les mêmes : blessés dans leur corps et dans leur propre estime. Personne ne les voit, ne les entend comme ils sont, comme ils... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:19 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

07 octobre 2013

Rire en 2013, octobre

Chaque mois de cette année 2013, je vous propose une citation à propos du rire et de l'humour. Mon pianiste est irrésistible ! Vous avez remarqué qu'il ne riait jamais !... Il ne peut pas ! C'est physiologique... Vous savez que, physiologiquement, le rire résulte de la contraction des muscles du visage, ce qui provoque une modification du faciès, accompagnée de sons très caractéristiques tels que : "Ha ! Ha ! Ha ! Ha !" ou encore: "Hi ! Hi ! Hi ! Hi !" C'est irrésistible ! Le rire est caractérisé en outre par une... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:35 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
13 septembre 2013

Ivan Treskow à la Rencontre poétique chez Tiasci - Paalam, en septembre

« Le temps du silence », le temps de la séparation, de l’exil, loin des siens, loin de son pays. Combien d’années ? Combien de souffrance non dite pour ne pas inquiéter ceux qui, au pays qu’il a fallu quitter, sont sous la domination du dictateur ? La biographie ne résume jamais l’œuvre, mais la vie conduit quand même la plume. Ecrire des poèmes d’amour, pourquoi pas ? Mais l’essentiel pour Ivan Treskow ne fut-il pas la prison, l’exil, la perte de tous les repères, le changement de situation (professeur de... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
11 septembre 2013

Ôm Taf, par le Cirque Rouages

Le discours qui nous accueille est relativement banal dans son ironie. Mais il met en place une démonstration assez implacable sous ses aspects comiques. C’est peut-être un effet du mime que de faire rire. Parce que les gestes joués évoquent ces gestes que nous faisons dans le quotidien et les révèlent dans leur vanité. Les films muets (on pense à Charlot dénonçant les cadences du travail à la chaîne) produisaient cet effet. Ici, le narrateur (François Gulllemette) est aussi le manipulateur : celui qui envoie les musiques,... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:27 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
31 août 2013

Du porte à porte

Qu’y a-t-il derrière une porte fermée ? Que découvrons-nous quand on l’ouvre ? Une autre porte ? Puis une autre encore ? A coup sûr nous sommes dans un conte, nous traversons des pièces, nous allons à la cave, nous allons dans une chambre, nous sortons au jardin. J’ai le souvenir de portes nombreuses dans La Belle Noiseuse, film de Jacques Rivette. Il me semble qu’il y a des portes secrètes dans les châteaux que j’ai visités. Et puis, Musset l’a écrit : « Il faut qu’une porte soit ouverte ou... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:13 - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,