Dans le verger, installés dans des hamacs, on attend les avions, on écoute les conversations à bord, captées par Djamel Afnaï, Compagnie Une Peau Rouge, et je me souviens d'un livre d'Emmanuel Adely (Sommes) et d'un texte de René Char ("Le voilà. Il est deux heures du matin. L'avion a vu nos signaux."). La perspective nocturne élargit le verger.

DSCN3296 DSCN3403 IMG_7719

Obstinées, elles sont trois, de la Compagnie La Burrasca, à se jouer d'un équilibre instable et nous faire baller sur un drôle de trapèze, avec musique au sol à rattraper en l'air.

DSCN3373 DSCN3374

Une réunion de la Compagnie Gravitation, et nous voici saisis par le débat. Nous avons tous un avis sur la répartition des espaces de la copropriété. Et ceux-là savent nous les faire exprimer, même sous la pluie qui s'invite aussi.

DSCN3363 DSCN3364

Francine Vidal, de la Compagnie Caracol, raconte des histoires, de celles qui osent s'approcher de la mort, et qui malmènent parfois l'enfance. Assis sur les troncs, nous suivons ses récits et elle nous accompagne jusqu'à la R'Yvette, le jeu créé l'année dernière. 

DSCN3392 DSCN3395

La poésie s'invite avec le Détachement international du Muerto Coco. Un arbre noueux, une caravane, des mots (ceux que j'ai entendus parlaient plusieurs langues), et le désir de tout entendre.

image

DSCN3397

Beaucoup d'autres propositions étaient faites au public venu nombreux ce week-end à Saulx-les-Chartreux. Et, au détour d'un chemin, la nuit, on pouvait découvrir Adèle Mol, une harpiste sous la lune.

IMG_7720

Cliquer sur les photos pour les agrandir