01 avril 2017

Tigran Hamasayan au Trianon

La salle est pleine, impatiente. Et, dès qu’il est assis devant son piano, Tigran Hamasyan nous emporte dans ses notes légères, ou dans ses rythmes sidéraux, sa voix qui s'élève quand il sort la tête des notes blanches et noires du clavier, des souffles, des percussions vocales, et à nouveau les envolées subtiles ou magnifiques. Nous planons dans une musique qui sait parler du silence, dans des images qui jonglent avec la lumière. Nous planons, nous plongeons, ses mains sont sans violence et trouvent sur les cordes du piano des... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:45 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

31 mars 2017

Premiers jours de printemps dans la Forêt de Sénart

    Cliquer sur les photos pour les agrandir
Posté par onarretetout à 08:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
30 mars 2017

Sage femme, film de Martin Provost

Sage femme, c’est le titre, sans article. Cela signifie qu’on y parle non seulement d’une personne, en l’occurence Claire interprétée par Catherine Frot, mais aussi d’une profession, qui peut également être celle des hommes. Faudra-t-il renommer ce métier ? Maïeuticien-ne ? Mot forgé à partir de maïeutique (qui vient d’un mot grec signifiant « art d’accoucher quelqu’un »), terme employé aussi à propos de la méthode socratique de faire « accoucher les esprits ». Non, le film n’est pas une thèse sociologique,... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
29 mars 2017

Poétiques de Résistance à la Maison de la Poésie, à Paris

Derek Walcott est mort le 17 mars. Patrick Chamoiseau lui a rendu hommage par un poème qui nous fut offert ce dimanche soir-là, à la Maison de la poésie (Paris) : Que la mer mieux qu’Histoire te soit douce Qu’elle te fasse mémoire Que l’archipel mieux que pays te fasse collier Ces quelques vers, extraits de ce poème, font référence au titre de Derek Walcott : The sea is history. La soirée était organisée par l’Institut du Tout-Monde et l’association Sortir du colonialisme sur le thème :  Et se sont succédés des textes, des... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
28 mars 2017

Zaï Zaï Zaï Zaï, un road movie de Fabcaro

C'est un oubli fâcheux qui enclenche cette aventure absurde : la carte de fidélité d’un magasin restée dans le pantalon de la veille. Un oubli interprété comme une faute passible de poursuites. Et des poursuites, il va y en avoir. Le fugitif ira même jusqu’en… Lozère ! La rumeur va prendre appui sur les messages télévisés, qui ne disent strictement rien, certains débatteurs ne se préoccupant, en fait, que de la position de leurs doigts, joints par deux, par dix, sur le menton… Cela n’empêche pas d’alimenter les conversations de... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:42 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
27 mars 2017

POÉTIQUE : REMARQUES, de Jacques Roubaud - mars 2017

« Ce volume rassemble un demi-siècle de réflexions dans une forme particulière de prose que j’appelle remarques. », écrit Jacques Roubaud. Il ajoute qu’il se compose de 15 sections de 317 remarques chacune. 317 étant un nombre premier, comme l’est aussi 2017, ce sera notre rendez-vous mensuel : vous trouverez, chaque mois, quelques-unes des remarques de Jacques Roubaud dans ce blog, précédées du numéro qu’elles ont dans le livre. 638. Un singulier n’est appréhendé qu’après changement. 665. La « division du... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:28 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

26 mars 2017

La petite musique de Sanseverino pour les 10 ans du Pôle culturel d'Alfortville (94)

C’était une grande fête ce jour-là, à Alfortville (94). Pendant et après l’atelier d'écriture, on pouvait assister à des moments musicaux ou à des lectures dans la Médiathèque ; un atelier de street-art se déroulait à l’étage du Pôle culturel.  Mais ce qui faisait l’originalité de cette journée et toute sa saveur, c’était la présence de Sanseverino au milieu du public, parmi les musiciens et les artistes amateurs de la Ville. Dès 10 heures, il accompagnait de sa présence attentive les différents moments de l’anniversaire,... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
25 mars 2017

Le temps qui passe...

Il y a une semaine, Alfortville (94) fêtait les 10 ans de son Pôle culturel. À cette occasion, j’ai animé l’atelier d’écriture de l’association des Amis de la Librairie L’Établi dans la Médiathèque. Pour cela, pendant quelques jours avant le 18 mars, près de 200 verbes ont été collectés. Les participants à l’atelier étaient invités à composer un texte évoquant le temps qui passe en alternant les adverbes : avant - maintenant. C’est la même invitation que je vous adresse. Vous écrirez au moins deux phrases, l’une commençant par... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:08 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,
24 mars 2017

Atemnot (Souffle court), de Marina Skalova

De plusieurs langues, elle est venue. Et c’est de cela que sont faits ses textes. Atemnot (Souffle court) est le titre de textes brefs, chaque page en portant les mots français et les mots allemands, deux langues qui ne sont pas sa langue maternelle. Et c’est à la fois une sorte de respiration des langues elles-mêmes et une forme d’incomplétude. Deux langues pour dire la même chose, et pourtant ce qui est écrit diffère d’une langue à l’autre, par le rythme, par l’ordre des mots, comme dans ce texte : craindre la mort à chaque... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:38 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
23 mars 2017

Filles et soie, d'après Les trois contes de Louise Duneton - Conception et mise en scène Séverine Coulon

Les contes sont à relire, à réécrire. Ils nous entourent, nous tiennent prisonniers de leurs pages blanches, de leurs écrans blancs. Peau d’Âne est-ce d’Anne la peau ? Et Blanche Neige est-elle si blanche que, nue dans la neige, elle disparaîtrait ? Et la petite Sirène, si petite qu’elle tiendrait serrée dans une boîte de sardines ? Séverine Coulon ne tient pas dans une boîte de sardines, elle ne tient pas à ce qu’on l’y enferme, d’ailleurs. Et pourtant elle les a écoutés, les contes qui font aux filles des rêves, et aux garçons... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,