03 février 2017

Le dernier testament, d'après James Frey, mis en scène de Mélanie Laurent

On sort un peu troublé de ce spectacle ; des images en restent inscrites dans les têtes (photo : © Jean-Louis Fernandez) : la terre au sol où s’impriment les pas, les écrans qui reçoivent des lumières et des photos, comme celle d’une planète sur un voile de tulle au premier plan, la chorale qui se lève dans le public et chante, la nappe blanche (qui couvre la table d’opérations puis la table du repas) qui s’ensanglante, la chaise vide à la dernière et à la première scènes… Par moments, le texte entendu frôle Théorème, mais on... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:41 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

02 février 2017

Where are we going ? - de Chiharu Shiota au Bon Marché, à Paris

Un an après Ai Weiwei, le Bon Marché expose Chiharu Shiota. Cent cinquante bateaux emportés par d’immenses vagues sous les verrières centrales du bâtiment. Une lumière blanche, faite de fils blancs entremêlés parmi lesquels se dessinent la forme noire des contours des barques. Comme si l’artiste reconstituait une page blanche et y traçait l’idée du voyage. Car il s’agit de voyage. Le titre de l’exposition l’indique : Où allons-nous ? Mais la question est large. Il ne s’agit pas seulement d’une métaphore de la vie. Les cartes prises... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:51 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
01 février 2017

En attendant le Petit Poucet, de Philippe Dorin, par Les Veilleurs compagnie théâtrale

Les mots, chez Philippe Dorin, sont les premiers éléments concrets du théâtre. Tout ce qui se dit sur une scène acquiert une réalité incontournable. Il en est ainsi quand, dans Le monde point à la ligne, il nous fait remonter à l’origine du monde en supprimant les lettres qui y auraient été ajoutées l’une après l’autre, pour aboutir à trois voyelles (o, u, a : oua) et en conclure qu’au début « le monde était un petit chien ».  Ici, on l’attendra le Petit Poucet, comme on attend Godot ailleurs. Ce sont deux... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:51 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
31 janvier 2017

Appels d’air ! avec la Maison des Écrivains et de la Littérature

Quatre rencontres fin janvier 2017 pour la 10e édition des Enjeux contemporains. Le programme du 27 janvier annonçait plusieurs auteurs dont j’avais déjà lu quelques livres, et d’autres dont je n’avais encore rien lu : Mathieu Brosseau, Dominique Quelen, Fabien Clouette, Christophe Manon,  Sophie Wahnich, Antoine Mouton, Caroline Hoctan, Colombe Boncenne, Jean-Marc Lanteri, Laurent Gaudé, Ivan Jablonka, Emmanuel Venet. Pas de compte-rendu ici mais des mots entendus qui peut-être disent ce que sont ces enjeux dans un monde... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:17 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
30 janvier 2017

La La Land, film de Damien Chazelle

Une comédie musicale… Peut-on réaliser un film de genre sans citer les réalisations précédentes ? On le sait, rien ne naît de rien. Mais alors, peut-on apprécier ce film sans avoir toutes les références ? Sans doute. Et, si vous voyez ce film, il y aura bien telle ou telle scène qui vous mettra en tête cette chanson d’Eddy Mitchell : « Il y a toujours un coin qui me rappelle… » Je ne connais d’Hollywood que des images filmées ou des photos. Ce que je vois sur l’écran, est-ce que ce sont des décors de studio ? Peu importe,... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:11 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
29 janvier 2017

Spiegel im Spiegel, d'Arvo Pärt

Sans doute, ce qui me touche dans cette pièce d’Arvo Pärt touche aussi beaucoup de monde : elle est, à ce qu’on m’en a dit et selon ce que j’ai pu lire ici ou là, présente dans de nombreux films et spectacles.  La première fois que je l’ai remarquée (je ne sais pas si je l’avais entendue auparavant), c’est à la fin du solo de Chantal Loïal, On t’appelle Vénus. Le piano et le violoncelle s’intègrent à la cérémonie funèbre, à la fois profonde et légère : que la terre te soit légère, semble dire la danseuse à la dépouille de... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

28 janvier 2017

C'est à moi que tu causes ? jeu de Robert Ebguy

Aujourd’hui, nous allons essayer de jouer ensemble. Vous choisirez, dans chacune des deux listes que j’extrais du livre de Pierre Mabille présenté récemment dans ce blog, trop de monde, un homme.   À chacun, vous attribuerez un numéro de 1 à 6 (un numéro différent pour chaque personnage). Ces numéros me permettront de désigner les cartes auxquels ils correspondront. Ces cartes viennent d’un jeu publié récemment, intitulé C’est à moi que tu causes, jeu qui provoque des dialogues qualifiés de « surréalistes » par leur... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:49 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,
27 janvier 2017

Triwap au 22e festival d'humour de Bourg-la-Reine (92)

Le Festival d’Humour de Bourg-la-Reine, organisé par le CAEL, MJC-Centre social de la Ville, en est, cette semaine, à sa 22e édition. Comme chaque année, on y vient pour une programmation de grande qualité (où les humoristes de la parole côtoient des musiciens farfelus)  mais aussi pour son accueil, et notamment le décor dans lequel le public entre quand il franchit les portes de l’Agoreine. Et, cette année, nous entrions dans une maison hantée où erraient des fantômes. L’inauguration de ce festival a eu lieu samedi... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
26 janvier 2017

La France d'Avedon - Vieux Monde New Look - exposition à la Bibliothèque Nationale de France

On pourrait aller visiter cette exposition pour ses portraits, puisque Richard Avedon a côtoyé quelques personnalités qui ont marqué la vie culturelle, intellectuelle, artistique, politique ou sportive française depuis les années 1950. Mais on nous y montre bien plus. À commencer par les images d'un film, Funny Face, dans lesquelles on nous invite à entrer avec Audrey Hepburn et Fred Astaire. Puis, par ces portraits dont chacun semble raconter une histoire, d'une part à travers l'attitude même de la femme ou l'homme sur la photo,... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:43 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
25 janvier 2017

trop de monde, de Pierre Mabille

La lecture des Courtes pièces de Noëlle Renaude m’a conduit à celle de trop de monde, de Pierre Mabille, un livre que j’ai acheté il y a six ou sept ans et qui attendait ce moment dans une pile. Comment il en est sorti, je ne saurais le dire, mais on ne lit certains livres que lorsqu’ils sont prêts à l’être.  La forme, d’abord, de ce livre, ce qui m’avait attiré quand je l’ai acheté, c’est une liste de personnages, alignée sur la partie droite de la page de droite du livre ouvert. Liste qui commence par « l’homme à bloc -... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,