06 décembre 2018

A hole in time (Un trou dans le temps), exposition au Cac La Traverse d'Alfortville (94) - suite

C’est tout ce qu’on a pu sauver de l’incendie. Quelques livres en partie consumés où surnagent des mots. L’obus qui est tombé sur la maison a creusé un trou profond dans la terre, éjectant toute la bibliothèque rassemblée année après année par les gens qui habitaient là, enterrée pour traverser la guerre avec l’intention de la ressortir une fois la paix revenue. Hélas, la guerre a labouré le sol et la maison entière a brûlé. L’enfant regarde tristement le tas encore fumant. Pour lui, désormais, le monde fait silence, les explosions... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:21 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

05 décembre 2018

A hole in time (Un trou dans le temps), exposition au Cac La Traverse d'Alfortville (94)

L’exposition en cours au Centre d’art contemporain La Traverse d’Alfortville prend fin dans quelques jours, le 15 décembre. Il y est question d’uchronie, de territoires hors de notre temps. La cire de bougie figeant la carte d’un pays, « terre de l’origine » de l’artiste Angelika Markul (ci-contre), cinq odeurs de Louisiane, par lesquelles Manon Bellet évoque ce pays menacé par les changements climatiques… Et d’autres images, fixes ou en mouvement, pour dire l’avenir, s’il y en a un, ou se raconter un passé fantasmé. On... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
04 décembre 2018

The times they are a-changin', de Bob Dylan

Come gather around people, wherever you roam  And admit that the waters around you have grown  And accept it that soon you'll be drenched to the bone  If your time to you is worth savin'  Then you better start swimmin' or you'll sink like a stone  For the times they are a-changin'  Come writers and critics, who prophesize with your pen  And keep your eyes wide, the chance won't come again  And don't speak too soon, for the wheel's still in spin  And there's no tellin' who... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:20 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
03 décembre 2018

Lola et ses frères, film de Jean-Paul Rouve

Le scénario laisse voir ici ou là des ficelles narratives, mais il y a dans ce film des personnages attachants : les trois de la fratrie, Lola, Benoît et Pierre, le nouvel amoureux de Lola, et le collègue de Pierre ; et des acteurs sensibles : Ludivine Sagnier, Jean-Paul Rouve, José Garcia, Ramzy Bédia, et Pauline Clément. Une histoire familiale, un mariage, des évènements de la vie, y compris la visite régulière au cimetière. Tout cela commence par une destruction. Et sa conséquence, une faille dans un immeuble voisin. Victimes :... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
02 décembre 2018

Intra muros, d'Alexis Michalik

Intra muros, en prison. C’est de théâtre qu’il va s’agir, l’acteur qui intervient le premier, face au public, nous l’annonce. Qu’on ne vienne pas chercher là matière sociologique ; ce n’est pas un texte de Hafed Benotman. Mais ça fonctionne très bien pour les spectateurs que nous sommes. L’intrigue se noue sans même qu’on s’en aperçoive. Pourtant, tout est dit : c’est un jeu. On accepte de jouer un personnage, le voisin, l’autre, celle ou celui qui n’est pas tout à fait moi, celui qui lit quand je ne sais pas ouvrir un livre, celle... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:26 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
01 décembre 2018

Derrière chez vous

Derrière chez moi, devinez quoi qu’il y a ? Vous connaissez cette chanson enfantine. Nous allons essayer de répondre à la question en faisant une liste alphabétique de tout ce qu’on pourrait trouver derrière chez moi . Par exemple : un arbre, une branche, une cour, d’autres domiciles, un érable, des fourmis, un grillage, une habitation, un immeuble, un jardin, un kiosque, un lampadaire, des mésanges, un nid, des ombres, des poubelles, un quidam, des rats, des surprises, des toits, des uncinias rouges, des vélos, du wifi, peut-être... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:15 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,

30 novembre 2018

Le grand bain, film de Gilles Lellouche

Vous ne saurez rien de ce qui les a jetés dans ce bain, à constituer une équipe de natation synchronisée masculine. Vous n’en saurez rien parce que ce film est à regarder au présent. Et c’est bien ainsi. On s’attache, bien sûr, à ces hommes mal dans leur vie, mal dans leur peau. Leurs peaux qu’on voit tout au long du film puisqu’ils y sont pratiquement toujours en maillot de bain. Mais on s’attache aussi aux femmes qui les accompagnent dans ce projet un peu fou : Claire (Marina Foïs), l’épouse de Bertrand (Mathieu Amalric), Delphine... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:43 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
29 novembre 2018

L'attentat, d'après Yasmina Khadra, mis en scène par Vincent Hennebicq

Un jeune chirurgien d’origine palestinienne, qui a obtenu la nationalité israélienne, rentre chez lui après une longue soirée à soigner les blessés d’un attentat commis à Tel Aviv. Dans la nuit, on l’appelle : sa femme serait la kamikaze ayant réalisé cet attentat. Une pluie de cendres s’abat sur le plateau du théâtre. Commence alors pour lui une sorte d’enquête pour comprendre. Et pour comprendre, il revient dans la ville de son enfance, Jénine. Le spectacle prend alors une autre dimension : d’un monologue théâtral, il s’oriente... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:18 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
28 novembre 2018

Un poème de Gérard Cartier

.Praecipitationes. Quartier de la Chapelle petite Sibérie Des tentes de fortune au milieu des neiges Malheur ! malheur ! un prophète malheur ! Demi-nu chancelant barbe hirsute hoquetant De terribles présages      et longtemps Un faune me poursuit dans les rues Boiteux soixante ans accouché au couteau Usurpant mon baptême et mon nom Qui jadis dans l’horreur des provinces Se rêvait en Rimbaud      l’instable Providence Nous fait un jour basculer hors du monde Et nous voilà... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:59 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
27 novembre 2018

Dames de fraises, doigts de fée, de Chadia Arab

C'est une migration saisonnière dont nous avons très peu entendu parler. Elle concerne des femmes, recrutées pour la plupart parce qu'elles étaient seules avec enfants, ce qui assurait leur retour au Maroc après la saison des fraises. Un travail difficile, des conditions de vie en Espagne théoriquement adaptées mais souvent dégradées. Il n'y avait pas que des Marocaines, mais celles-ci ont fait l'objet d'un accord entre le Maroc et l'Espagne, accord devant en principe garantir les bonnes conditions de cette migration spéciale.... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:38 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :