25 novembre 2010

La vilaine comédie, par la Compagnie La Matrice

Marionnettes à gaine… méchantes marionnettes, celles qui donnent des coups et font rire les gens, les enfants. Vilaines personnes, envieuses, capables du pire pour presque rien, de péter au nez du vieux pour qu’il meure et hériter de sa fortune… C’est pas très joli, que faut-il en penser ? Les rires des enfants me mettent mal à l’aise. Mais, soudain, il y a une phrase, bien ambiguë : « Mon Dieu ça pue ! ». Je ne mets pas de virgule après Dieu volontairement. Ces vilains personnages ne respectent vraiment rien. Ce ne serait... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:54 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

21 novembre 2010

Notre besoin de consolation, par la Compagnie Les Cambrioleurs

Une scénographie qui donne le vertige, comme donnent le vertige les questions explorées dans ce spectacle où tout fusionne : danse, théâtre, vidéo, sculpture, musique, lumière, ombres, vie, mort, naissance, éternité, informatique, écran, battements du cœur, souffle… Et ce spectacle est cohérent, nous ne relâchons pas une seconde notre attention. La science pourrait-elle rassasier notre besoin de consolation ? Voilà la question résumée. Un texte de Stig Dagerman (Notre besoin de consolation est impossible à... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:26 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
05 novembre 2010

Bibi, d'après Elzbieta, par la Compagnie Créature

La Compagnie Créature poursuit sa mise en scène d’albums d’Elzbieta. J’ai signalé dans ce blog Flonflon et Musette. Cette fois, je suis allé voir Bibi à la Maison des Arts de Créteil (94). Les premiers mots de ce spectacle masqué sonnent à la fois comme un hommage et comme une menace : « il était une fois une reine » (ça commence à la manière de nombreux contes, me direz-vous) « qui s’appelait Maman ». Et cette reine vit dans un autre château que le roi et garde pour elle ce secret. La relation exclusive qui s’installe entre la... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:37 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
03 novembre 2010

La tempête, par le Théâtre du Sable

Prospero (Etienne Guichard) et Ariel (Marie-Paule Guillet) rejouent la Tempête. Le premier est duc de Milan et magicien, le second est un esprit de l’air. Ariel a déclenché une tempête obéissant à Prospero pour le venger de la trahison de son frère et de son alliance avec le roi de Naples… Mais Shakespeare est ici réduit à l’essentiel pour notre compréhension. Prospero et Ariel ne sont pas sur l’île où ont été rejetés les naufragés. Ce qui permet les artifices du théâtre et de la vidéo. Les deux acteurs vont se dédoubler pour nous... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:43 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
02 novembre 2010

Le dernier dodo, par l'Amin Théâtre

Cela commence avec la conquête, des terres, des trésors, des hommes, des cultures. Avec l’accumulation qui, on s’en doute aujourd'hui, a pour corollaire l’épuisement des ressources. Mais on ne savait pas alors, au XVIe siècle, qu’on épuisait les ressources. On partait à la conquête, armé jusques aux dents, comme on disait certainement, et pour le bien de la civilisation, comme on le prétendait (il y avait déjà des voix qui s’élevaient contre cette idée). Et les conquérants sont arrivés dans une île où les hommes n’habitaient pas,... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
21 octobre 2010

Les soliloques de Mariette, par la Compagnie du Chat Bleu

C’est un beau point-de-vue sur une des grandes histoires d’amour de la littérature. Mariette, c’est la bonne d’Ariane, personnage féminin principal du roman d’Albert Cohen, Belle du Seigneur. Anne Danais incarne cette servante avec modestie, ironie, tendresse, goût du service bien fait, curiosité, sens de l’hospitalité. C’est nous qu’elle accueille, à qui elle raconte, en partageant le temps du café, mais sans négliger sa tâche. Elle fait briller l’argenterie, arrange dans un vase un bouquet de fleurs, dispose dans une corbeille des... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:58 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

13 octobre 2010

Barbe bleue assez bien raconté, par Titus au Festival des vendanges de Suresnes

Le conteur arrive, chauve, barbu, désagréable, houspillant ceux qui entrent encore, les enfants du premier rang. Il nous promet les contes de Perrault, version classique, pas comme ces conteurs d’aujourd’hui qui… Et peu à peu, le conte de Barbe bleue, qu’il dira jusqu’au bout, forçant sa voix, contrefaisant le méchant, la jeune femme, sera envahi par les désagréments de la vie : le musicien qui n’est plus là, la femme avec qui ça ne va pas fort, le ballon qui éclate, le fauteuil dans lequel il se cogne, et même, ce jour-là, la... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
07 octobre 2010

La divagante, à Alfortville (94)

Un bateau s’est arrêté un soir sur la Place de la Mairie, à Alfortville. Il porte un drôle de nom, le T.A.C.O., Théâtre A Ciel Ouvert. Le lendemain, le capitaine et son équipage, musiciens, conteuses, se montrent au bastingage. Très vite il y aura foule autour de la passerelle. Mais seuls les enfants de plus de quatre ans seront acceptés (et un adulte pour chaque groupe). Les contes sont assez brefs, mais permettent aux enfants de sortir de l’excitation du dehors. Dans le bateau, en effet, ils découvrent un petit théâtre au rideau... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:54 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
29 septembre 2010

Le dit de l'arbre, par la Compagnie Praxinoscope

Seattle, c’est d’abord un chef amérindien. Au milieu du XIXe siècle siècle, se soumettant aux conquérants qui ont volé aux siens vies et territoires, il a prononcé un discours qui ressemble au testament d'une civilisation. Il n’a pas écrit ce texte puisqu’il était d’une civilisation de l’oralité. Mais ses propos sont encore portés aujourd’hui, certainement modifiés sur quelques points, mais sans doute pas sur l’essentiel. C’est ce que pense Vincent Vergone qui propose de faire entendre ces phrases sous un tipi de neuf mètres de haut,... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
26 septembre 2010

Forêts, de Wajdi Mouawad

C’est un paléontologue qui mène l’enquête, la quête. Comme si nous allions fouiller dans les temps géologiques de la terre. Nous remonterons un peu plus d’un siècle, Clytemnestre est évoquée dans la première scène comme pour nous prévenir qu’il s’agira ici de lien maternel, mais la pièce va s’engluer dans les temps plus récents. S’engluer parce qu’il faudra à l’auteur beaucoup d’artifices pour développer son propos. J’ai eu l’impression d’assister à un exposé sur le thème suivant : nous sommes héritiers non seulement de nos ancêtres... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:16 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :