01 juin 2020

Citations extraites de "Penser est fondamentalement coupable", de Heiner Müller (Fautes d'impression)

Dans son livre, Contre le théâtre politique (La Fabrique éditions), Olivier Neveux cite Heiner Müller. Voici des extraits d'un livre d'entretiens (Penser est fondamentalement coupable) avec cet auteur de théâtre allemand, décédé en 1995. « La révolution communiste, abstraction faite des représentations millénaristes de ses débuts, a été la tentative du grand arrêt. (...) Les révolutions n'ont jamais été des forces d'accélération mais la tentative de retenir le temps. » « On était complètement obsédé par l’idée... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:43 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

14 mai 2020

Chaque automne j'ai envie de mourir (secrets), de Véronique Côté et Steve Gagnon

Il y a, d’abord, un spectacle itinérant dans le cadre du Carrefour international du théâtre pendant lequel on pouvait écouter des secrets, lesquels secrets, la plupart anonymes, avaient été collectés par différents moyens, à l’initiative de Véronique Côté. Des centaines de textes, plus ou moins longs, de toutes sortes : joyeux, tristes, érotiques, insolites, émouvants, réels ou inventés. Véronique Côté et Steve Gagnon ont repris ces textes, en ont gardé trente-sept, les ont retravaillés et les ont confiés à des comédien.ne.s au... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
01 mai 2020

Tous des oiseaux, de Wajdi Mouawad

L’amour ne manque pas entre les personnages, mais il a des expressions tellement différentes de l’un à l’autre ! Et il y a pour certains la présence de l’ennemi par lequel ils se définissent. Il faut ajouter que, comme c’est toujours le cas chez Wajdi Mouawad, les secrets empoisonnent ou expliquent les relations entre les générations. Trois hommes, trois femmes. C’est au moment où Eitan vient présenter Wahida à ses parents, David et Norah que va se produire la première rupture. David, bien que vivant en Allemagne, nourrit une haine... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
30 avril 2020

Tout sur le rouge, d'Élise Thiébaut

Après avoir publié, avec Marion Malle, Les règles, quelle aventure !, et Ceci est mon sang, Petite histoire des règles, de celles qui les ont et de ceux qui les font, Élise Thiébaut a publié Tout sur le rouge. Elle développe ainsi, de trois façons et pour des publics différents, un sujet qui va faire couler… beaucoup d’encre. Les règles, c’est ce qui f(ais)ait dire d’une enfant qu’elle devenait une femme. Mais est-ce vraiment cet événement qui fait d’elle une femme ? Être une femme n'est-ce pas d’abord d’avoir un corps ? Et c’est à... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
29 avril 2020

Une histoire d'amour, d'Alexis Michalik

Comment une histoire d’amour commence, comment on voudrait qu’elle dure, nous qui regardons cette pièce se dérouler, comment nous souffrons avec le personnage quand elle s’arrête soudain. C’est tout l’art d’Alexis Michalik de nous saisir dans son texte, de nous faire témoins de ce qu’on ne voit pas d’ordinaire parce que le temps passe, parce qu’on a tant à faire, parce qu’on a soi-même des questions sur sa propre vie. Mais voilà, ça fait toujours ça avec cet auteur : il fait de nous plus que des témoins, il nous met en empathie. Il... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:21 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
10 avril 2020

Séquence 8, par la Compagnie Les 7 doigts

La Compagnie Les 7 Doigts propose de voir ou revoir Séquence 8, un de leurs spectacles enregistré à Graz en 2012 (regardez en cliquant sur le titre du spectacle : c'est bientôt le week-end). Je l’ai vu avec émotion.  D’abord, bien sûr, l’harmonie de ces mouvements me séduit. Et puis, je pense à la confiance qu’il faut dans ces acrobaties où le risque est toujours présent, faire confiance à l’autre, aux autres. Je me demande aussi à quel moment et comment il se fait qu’une femme ou un homme se dise « Je vais faire ce saut... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:53 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

22 mars 2020

L'école des femmes, de Molière, mise en scène de Stéphane Braunschweig

C’est sans souvenir précis que j’ai regardé L’école des femmes, dans la mise en scène de Stéphane Braunschweig au Théâtre de l’Odéon, disponible gratuitement sur internet ces jours-ci. Il n’y avait que cette énigmatique petite phrase : « Le petit chat est mort ». C’est toujours étrange de regarder une pièce de théâtre seul, assis devant un écran. Les rires de la salle ne produisent pas le même effet que si j’y étais installé. Et puis, on regarde toujours à partir de là où et du temps dans lequel on est. On ne peut pas,... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:36 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
09 mars 2020

Candide, de Voltaire, par la Comédie de Saint-Étienne

Voltaire a imaginé un homme, chassé de sa résidence qui voyage à travers le monde. Rencontrant des gens dont la vie est loin de leurs propres principes moraux. D’autres ne vivant que de guerres en guerres (on enjambe les cadavres). D’autres encore dans des pays où règne l’Inquisition. Voltaire tape sur toutes les dérives humaines : dictatures, religions, philosophies, trahisons, cupidité. Le tremblement de terre meurtrier de Lisbonne a aussi une place importante. Son personnage lui-même, Candide, n’hésite pas à emporter du pays... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:36 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
02 mars 2020

Ouasmok ?, de Sylvain Levey, par la Compagnie Akté (mise en scène Anne-Sophie Pauchet)

Un jour, Pierre (Nadir Louatib) rencontre Léa (Manon Rivier). Ils ont dix ans, peut-être. Le jeu de séduction du garçon va troubler la fille. Mais elle ira plus vite que lui. Un engagement amoureux qui dépasse les bornes, fait tomber le décor, les voiles, les affiches, et nous emporte d’ici à là, du collège Notre Dame du Vieux Cours jusqu’en haut du clocher, en passant par chez la grand-mère de Léa. C’est un personnage agaçant attachant, Léa. Amoureuse toute entière, amoureuse à se marier avec Pierre comme, avant, avec Grégoire.... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
18 février 2020

Racine et Corneille

En même temps que Racine écrivait Bérénice, Corneille travaillait à sa pièce, Tite et Bérénice. Et voilà que, passant par le Jardin des Plantes à Paris, je vis Corneille s'en prendre ainsi à Racine...
Posté par onarretetout à 07:39 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,