26 avril 2017

Parrêsia, par le Collectif Bonheur Intérieur Brut

Une voix sort d’un haut-parleur. Elle dit : « je vois une personne qui fait ceci ou cela, qui est vêtue de telle ou telle façon… » D’abord on n’y prête pas garde, puis on se demande de qui parle cette voix. Une autre s’y joint, puis d’autres. Chacune propose son regard, un ton. On a vu les micros ouverts. On a compris qu’il se passe quelque chose, qu’il va se passer quelque chose. L’enfant qui vient d’être décrit traverse la place, l’homme qui porte un bébé se reconnaît dans les mots qui le présentent. Le public serait... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

11 avril 2017

Anquetil tout seul, d'après Paul Fournel, adapté et mis en scène par Roland Guenoun

C’était, me semble-t-il, en 1961. J’étais au Parc des Princes quand Anquetil a gagné l’épreuve. Le mécontentement du public, dans ma mémoire était associé à l’absence de Roger Rivière, qui avait gravement chuté l’année précédente et à qui, pourtant, Anquetil avait dédié son maillot jaune. Si cette anecdote n’est pas dans le spectacle présenté en ce moment au Studio Hébertot, à Paris, le souvenir du champion se réveille en moi avec ce voyage à Paris (je me souviens que mon père était du voyage) pour l’arrivée du Tour. Anquetil n’était... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:29 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
29 mars 2017

Poétiques de Résistance à la Maison de la Poésie, à Paris

Derek Walcott est mort le 17 mars. Patrick Chamoiseau lui a rendu hommage par un poème qui nous fut offert ce dimanche soir-là, à la Maison de la poésie (Paris) : Que la mer mieux qu’Histoire te soit douce Qu’elle te fasse mémoire Que l’archipel mieux que pays te fasse collier Ces quelques vers, extraits de ce poème, font référence au titre de Derek Walcott : The sea is history. La soirée était organisée par l’Institut du Tout-Monde et l’association Sortir du colonialisme sur le thème :  Et se sont succédés des textes, des... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
23 mars 2017

Filles et soie, d'après Les trois contes de Louise Duneton - Conception et mise en scène Séverine Coulon

Les contes sont à relire, à réécrire. Ils nous entourent, nous tiennent prisonniers de leurs pages blanches, de leurs écrans blancs. Peau d’Âne est-ce d’Anne la peau ? Et Blanche Neige est-elle si blanche que, nue dans la neige, elle disparaîtrait ? Et la petite Sirène, si petite qu’elle tiendrait serrée dans une boîte de sardines ? Séverine Coulon ne tient pas dans une boîte de sardines, elle ne tient pas à ce qu’on l’y enferme, d’ailleurs. Et pourtant elle les a écoutés, les contes qui font aux filles des rêves, et aux garçons... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
06 mars 2017

Golden Hello, le rendez-vous - Concert-lecture avec Éric Arlix, Serge Teyssot-Gay, Christian Vialard

Golden Hello est le nom donné à une prime de bienvenue versée à un cadre dirigeant pour l’inciter à rejoindre une entreprise. L’écran où s’affichent ces deux mots montre un immeuble de bureaux aux vitres brisées. Hello good bye : le même dirigeant accueilli avec une prime peut aussi en partir avec une prime, dite golden parachute. L’important, on le comprend, c’est gold, évidemment. Ça n’est pas God même si certains n’hésitent pas à faire semblant de mélanger les deux mots. Un monde sans God, voilà ce que dit Eric Arlix dans des... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:06 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
23 février 2017

Chamboultou, par le Théâtre des Amulettes

Au milieu du plateau, une tente bleue. La tente est un abri provisoire et déplaçable. Qui en a fait son logis ? Ça bouge, ça appuie, ça frotte, la paroi semble fragile, ce qui est dedans voudrait sortir : le moment est venu. Un pied, une main, des yeux, une bouche, oh ! C’est à moi, cette main ? C’est à moi, ce pied ? Et l’arrosoir, c’est à qui ? Des fleurs à la place des yeux ? Regarde : une tête coiffée d’une feuille de chou. C’est la fête ! Des couleurs en feu d’artifice. Tout le plateau en est rempli. La tête a un nez rouge et... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:19 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

19 février 2017

Cet enfant, de Joël Pommerat, par le Dumme Kuh Théâtre

À l’origine de cette pièce, il y a des rencontres, demandées par la CAF, en Normandie, autour de la parentalité. Il y a donc, avant les propos tenus sur une scène de théâtre, des réalités, des témoignages. Pourtant ce théâtre n’est pas le lieu d’un documentaire. Ce n’est pas non plus ce qu’on appelle du théâtre-forum. Il y a la scène et la salle, ici particulièrement séparées. Sur la scène, des chaises blanches alignées devant un fond noir, six : une par acteur, marquant une limite, qui sera plusieurs fois modifiée. Le premier... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:19 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
16 février 2017

4.48 Psychosis, de Sarah Kane, mise en scène Christian Benedetti, interprétation Hélène Viviès

Je sors sidéré de ce monologue. Je craignais d’y assister, je craignais la complaisance dans le morbide de celle qui l’avait écrit, de celui qui l’a mis en scène. Et rien de tout ça. J’entends des listes de verbes : à faire ? à oublier ? à tenter à nouveau ? J’entends des noms de médicaments : camisole chimique pour masquer la souffrance. J’entends le bras lacéré, et le pourquoi, et la réponse, ironique. J’entends parce qu’elle est debout devant nous, ne fléchissant jamais, criant parfois, rarement, debout essuyant nerveusement ou... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:19 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
08 février 2017

Le quatrième mur, d'après Sorj Chalandon, par la Compagnie Adesso e Sempre, mise en scène de Julien Bouffier

Le quatrième mur, dans la mise en scène de Julien Bouffier, est un écran. Une fois sortie de l’hôpital et chargée de la promesse faite à Sam de monter Antigone au Liban, la jeune femme, étudiante en histoire, en sera comme prisonnière. Elle ne le franchira pas, ce quatrième mur, elle parlera avec des gens dont l’image sera projetée sur cet écran. L’image projetée, comme un projet, pour lequel on se bat, qu’on voudrait voir se réaliser et qui reste projet. Parler avec les images d’un film, cela dit beaucoup de la difficulté de... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
03 février 2017

Le dernier testament, d'après James Frey, mis en scène de Mélanie Laurent

On sort un peu troublé de ce spectacle ; des images en restent inscrites dans les têtes (photo : © Jean-Louis Fernandez) : la terre au sol où s’impriment les pas, les écrans qui reçoivent des lumières et des photos, comme celle d’une planète sur un voile de tulle au premier plan, la chorale qui se lève dans le public et chante, la nappe blanche (qui couvre la table d’opérations puis la table du repas) qui s’ensanglante, la chaise vide à la dernière et à la première scènes… Par moments, le texte entendu frôle Théorème, mais on... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:41 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :