29 juin 2016

Apollinaire, le regard du poète - exposition au Musée de l'Orangerie, à Paris

Apollinaire, un poète, un curieux, un qui s’est donné son nom, fils du soleil peut-être, dont la devise était : « J’ÉMERVEILLE ». J’aime et veille, sans doute aussi. Des amours, des amitiés, c’est le fil que nous fait suivre cette exposition au Musée de l’Orangerie : Picasso, Marie Laurencin, et tant d’autres. Le parcours biographique est au mur, comme y sont écrits les calligrammes. Une grande diversité, témoignage de la curiosité de l’artiste, nous montre une tête sculptée par Rude, une par Picasso, des images de Mélies,... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:36 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

28 juin 2016

Pensée en herbe du XXIe siècle, aphorismes suscités et recueillis par Tristan Félix

Pendant cinq ans, des collégiens ont écrit avec leur professeure de français, par ailleurs poète, clown, artiste, des aphorismes, pépites poétiques et philosophiques ouvrant l’accès au monde, à l’acte de penser. La préface de Tristan Félix, alias Muriel Martin, leur professeur de français, explique bien le fonctionnement de ces créations : par l’engagement, le dialogue, le processus, l’exigence. Chaque phrase demande des heures. Ce recueil a demandé des années. Les textes publiés ont « de la gueule : ils ont fière allure, ils... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
24 juin 2016

Anthologie de poésie haïtienne contemporaine - juin 2016

James Noël propose une anthologie de poésie haïtienne contemporaine, « un brassage de tempéraments passionnants qui rassemble quatre générations ouvertes et poreuses aux grands flux de l’histoire, de l’amour, du pays, du jeu, de la colère, du monde, du sexe, de l’exil, de la mer, de la joie »… C'est notre rendez-vous mensuel, accompagné de documents extraits du n°3 de la revue Intranqu'illités (Maître d'oeuvre : James Noël - Direction artistique : Pascale Monnin, Barbara Cardone) Ma nudité On me dit qu’on la... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:24 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
20 juin 2016

Hantômes, d’Isabelle Baladine Howald

Hier, dans une caravane, une jeune femme a déposé devant moi des cartes de tarot, face découverte. Elle m’a demandé d’en choisir une, qui serait le déclencheur du texte qu’elle aurait à me lire. Ai-je choisi ? Je sortais d’un autre entresort où un bonimenteur prétendait m’initier au jeu de bonneteau. La carte que j’ai désignée, en la faisant glisser sur la table entre la jeune femme et moi, portait ces mots : « enterrement ou naissance ». Je ne me souviens pas du texte qu’elle a alors sorti d’un bocal, et qu’elle a... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:46 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
05 juin 2016

La griffe et les rubans, de Christiane Veschambre

Le livre se présente ainsi : un texte autobiographique de Joséphine T., un texte de Mallarmé (Un spectacle interrompu) et, entre ces deux textes, plusieurs chapitres écrits par Christiane Veschambre pour les relier. Joséphine est la mère de Christiane. Dans son récit, elle évoque une « famille très pauvre et même si pauvre que je n’avais pas de père. Tout au moins il n’a pas daigné me reconnaître. Il a abusé de ma pauvre mère (qui, je n’ose pas le dire, j’ose le dire, n’était pas tout à fait normale). En tout cas, une mère qui... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
27 mai 2016

Anthologie de poésie haïtienne contemporaine - mai 2016

James Noël propose une anthologie de poésie haïtienne contemporaine, « un brassage de tempéraments passionnants qui rassemble quatre générations ouvertes et poreuses aux grands flux de l’histoire, de l’amour, du pays, du jeu, de la colère, du monde, du sexe, de l’exil, de la mer, de la joie »… C'est notre rendez-vous mensuel, accompagné de documents extraits du n°3 de la revue Intranqu'illités (Maître d'oeuvre : James Noël - Direction artistique : Pascale Monnin, Barbara Cardone) Alors j’ai peur J’ai peur du... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

25 mai 2016

Jean-Luc Despax, dans les locaux de la Biennale des poètes en Val-de-Marne

Évidemment Je préfèrerais écrire des poèmes engagés Contre la guerre ou l’exploitation Du prolétariat par le patronat(…)Mais voilàLes choses ne sont pas si facilesLe monde sous mes yeux n’a rien d’un idéalIl me faut me résoudre à écrireSur les lèvres des fillesSur leur peau satinée et leurs boucles d’oreille(...) C’est le début du recueil 9.3 Blondes light, de Jean-Luc Despax. Et deux noms me viennent à l’esprit à l’écouter : Jean L’Anselme et Allain Leprest. Le premier pour son humour et son engagement, son détournement de Valéry... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:37 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
21 mai 2016

Il ne faut pas compter sur ceux qui ont créé les problèmes pour les résoudre. (phrase attribuée à Albert Einstein)

Barbarian slam Mon frère aujourd’hui la coupe est plus que pleineUn mot de quat’ syllabes vient raviver ma peine Sorti tout droit d’la bouche de ma copine SophieLe français dans tout ça passe par pertes et profits Pourtant la meuf c’est rare qu’elle se plante en causantEn accords et syntaxe plutôt genre plaisant Elle emploie comme il faut les participes passésSes textos je les lis sans jamais me lasser Mais c’coup-là j’avoue j’peux pas l’ovationnerA l’entendre me sortir ce mot : SO-LU-TION-NER ! Cousine, je sais bien qu’ils... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:31 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,
20 mai 2016

Nimrod à la Rencontre poétique chez Tiasci - Paalam, en mai 2016

C'est d'abord la voix de Nimrod qui nous retient et nous guide. Qui invoque, convoque l’enfance « entre l’inespérance / et la béatitude ». Un peu d’humour ici, discrètement, pour traverser le fleuve sur « un bac plus que probatoire ». Et l’homme, fait de contradictions comme le sont tous les hommes, présent devant nous, fraternel. Loin du Tchad, « des Tchadiens fantômes / Des Tchadiens vivants / Ici au Soudan au Mali / Bon Dieu c’étaient tous des Tchadiens / Pour qui on n’a jamais évoqué / Les Droits de... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:06 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
17 mai 2016

Épître Langue Louve, de Claude Ber

« Un besoin de lumière », sans doute parce qu’on « n’écrit pas dans le noir ». Ces deux extraits encadrent le texte de Claude Ber. Il faut donc croire que tout le livre est quête de lucidité. Une quête d’amour. Tout ensemble pensée et action, tout ensemble corps et esprit, tout ensemble l’intime et le monde. « L’esprit prononcé à fleur de peau ». Mais il n’est pas question de surface : ça creuse aussi. Tantôt pour exhumer l’oiseau mort, tantôt pour goûter « le fourré et l’herbe d’entrejambe ».... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:31 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,