04 janvier 2017

L'anche des métamorphoses, de Didier Malherbe

Des sonnets, une forme qui résiste au temps, comme l’anche de ces instruments à vent que fréquente et pratique Didier Malherbe. C’est à cause de son nom, sans doute. Fait d’une herbe, « simple brin d’herbe qui pousse / Dans le pré » et qui donne, « entre tes pouces », une note à « la brève longévité ». Et, comme sa musique depuis tant d’années déjà, ses rimes nous surprennent. Il y en a même de latines. Mais ce qui saisit mon oreille, c’est le rythme de ses vers. Jamais le même, bien que souvent... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:38 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

31 décembre 2016

Poème court à terminer

Dans la collection d’Agnès b., il y a des écrits de Robert Filliou, trois feuilles de papier kraft d’une série intitulée « Longs poèmes courts à terminer chez soi ». J’ai choisi de vous présenter l’une de ces feuilles qu’il vous faudra continuer. Parfois (c’est le titre du poème) alterne des propositions contradictoires : Parfois je me vois grand parfois petit je me voisParfois je me vois richeparfois pauvre je me voisParfois je me vois généralparfois simple soldat je me voisParfois je me vois dans la glaceparfois dans... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:49 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , ,
28 décembre 2016

La revue du crieur enquête sur la poésie

Dans cette revue, un titre avait accroché mon attention : La Poésie portée disparue. Titre qui a pour effet de m’agacer tant je ne partage pas cette opinion. Mais l’article ne dit pas ça. Il est beaucoup plus nuancé. Certes, il fait état de difficultés et la menace qui pèse actuellement, par exemple, sur la Biennale des Poètes en Val-de-Marne en est un exemple. Mais il signale aussi que la poésie est bien présente sur internet, dans divers concours (notamment celui de la RATP qui affiche dans les rames des textes avec ou sans... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
25 décembre 2016

Anthologie de poésie haïtienne contemporaine - décembre 2016

James Noël propose une anthologie de poésie haïtienne contemporaine, « un brassage de tempéraments passionnants qui rassemble quatre générations ouvertes et poreuses aux grands flux de l’histoire, de l’amour, du pays, du jeu, de la colère, du monde, du sexe, de l’exil, de la mer, de la joie »… C'est notre rendez-vous mensuel, accompagné de documents extraits du n°3 de la revue Intranqu'illités (Maître d'oeuvre : James Noël - Direction artistique : Pascale Monnin, Barbara Cardone) Ballade (extraits) L’enfant sur... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
24 décembre 2016

Urbanisme longitudinal

La première fois que j’ai entendu parler des surréalistes, c’était, il y a bien longtemps, par un professeur de français qui souhaitait nous présenter la poésie du XXe siècle quand nous n’en étions encore qu’au XIXe. Il a pris beaucoup de précautions et nous a lu un texte d’André Breton. Je pense que son intention était de nous mettre en garde contre une écriture qui faisait un peu n’importe quoi. Mais le texte qu’il a choisi, il nous l’a lu avec suffisamment de talent pour qu’il s’inscrive immédiatement dans ma mémoire. C’était Union... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:14 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,
20 décembre 2016

Ito Naga à la Rencontre poétique chez Tiasci - Paalam en décembre 2016

Le chemin d'Ito Naga conduit vers les planètes. Normal, penserez-vous : Ito Naga est astrophysicien. Mais ce qu’il en dit pose plus de questions que cela n’apporte de certitudes. Ainsi, la proximité des planètes soulève la question de l’habitabilité. Et rappelle que, parfois, la terre même est inhabitable. La poésie surgit de ces phrases que la science, pour sa part, va chercher à démontrer. Si vous lisez « La lune est comme la terre » (propos de Galilée), et si vous laissez votre esprit flotter ou voler vers d’autres... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:19 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

12 décembre 2016

L'Esprit du Livre, de Patrick Laupin

Des jours et des jours, j’ai lu cet ouvrage de Patrick Laupin qui attendait chez moi depuis plus de deux ans. Le temps était donc venu de commencer cette lecture. De Mallarmé, je dis que je ne sais pas pourquoi j’y reviens toujours. J’en ai eu longtemps une lecture partielle. Une seule façon d’y accéder, qui était peut-être fausse. Patrick Laupin, par sa connaissance de l’oeuvre, sa fréquentation régulière depuis l’adolescence, m’a ouvert à une lecture différente. J’avais retenu, d’abord, de l’approche scolaire que Mallarmé était... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:34 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
10 décembre 2016

Le chemin de la rumeur

Dans son recueil intitulé Je sais, Ito Naga ose cette suite d’affirmations : « Je sais que tu sais qu’il sait qu’elle sait que nous savons que vous savez qu’ils savent qu’elles savent ». Si nous mettons un point à la fin, nous n’avons que le chemin de la rumeur. Mais que colporte-t-il, ce chemin ? C’est avec les expressions courantes, comportant un verbe, que nous allons tenter de répondre à cette question. Par exemple, avec l’expression « avoir les yeux plus gros que le ventre » :  Je sais que tu sais... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:51 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
28 novembre 2016

Anthologie de poésie haïtienne contemporaine - novembre 2016

James Noël propose une anthologie de poésie haïtienne contemporaine, « un brassage de tempéraments passionnants qui rassemble quatre générations ouvertes et poreuses aux grands flux de l’histoire, de l’amour, du pays, du jeu, de la colère, du monde, du sexe, de l’exil, de la mer, de la joie »… C'est notre rendez-vous mensuel, accompagné de documents extraits du n°3 de la revue Intranqu'illités (Maître d'oeuvre : James Noël - Direction artistique : Pascale Monnin, Barbara Cardone) À personne si tu lis ce poèmene... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
20 novembre 2016

Nikos Lybéris et Judith Kan à la Rencontre poétique chez Tiasci - Paalam en novembre 2016

Tu t’es battu pour quelques mots      afin de colmater de tes mains      toutes les fractures du mondeMais les grands mots sans chair ni os              ne tolèrent pas l’humainAlors tu en as cherché de petitsqui disent juste leur nomà l’abri des définitions qui suscitent les conflits C’est un voyage, c’est l’univers que parcourt Nikos Lybéris, pas seulement la terre, ses pays, ses frontières, l’univers qu’il tient dans sa main avec humilité, sous la forme d’un... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,