06 mars 2017

Golden Hello, le rendez-vous - Concert-lecture avec Éric Arlix, Serge Teyssot-Gay, Christian Vialard

Golden Hello est le nom donné à une prime de bienvenue versée à un cadre dirigeant pour l’inciter à rejoindre une entreprise. L’écran où s’affichent ces deux mots montre un immeuble de bureaux aux vitres brisées. Hello good bye : le même dirigeant accueilli avec une prime peut aussi en partir avec une prime, dite golden parachute. L’important, on le comprend, c’est gold, évidemment. Ça n’est pas God même si certains n’hésitent pas à faire semblant de mélanger les deux mots. Un monde sans God, voilà ce que dit Eric Arlix dans des... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:06 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

05 mars 2017

Satchmo, un poème de Guy Tirolien

non ne fermez pas l'oreille aux hoquets aux sanglots aux subtils glissandos à la stridence à l'insistance à la cadence des blues                –  swingués oh !                                       par la trompette de... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:52 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
04 mars 2017

Définitions S+7

Dans son livre POÉTIQUE. REMARQUES, Jacques Roubaud, au numéro 444 propose de faire des définitions en S+7. C’est en février 1961 que Jean Lescure propose cette fameuse contrainte oulipienne : La méthode S+7 consiste à remplacer chaque substantif (S) d’un texte préexistant par le septième substantif trouvé après lui dans un dictionnaire (S+7) donné. En appliquant cette méthode pour trouver des définitions, Jacques Roubaud établit une liste dont voici quelques exemples : académicien : ver parasite du porc écrivain : herse... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:15 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,
02 mars 2017

Une petite lettre à votre mère, de Geneviève Huttin

D’où vient la parole ? Vient-elle du silence ? Du silence de la mère. Ou des voix qui se sont tues, celle du père dont l’écriture n’a pas pu se défaire de l’alphabet médiéval : « Tiens, c’est ton père ». De la Lorraine à Villequier, il suffira d’un poème, celui de Victor Hugo dont l’enfant mange les vers, comme les vers mangent son père. La langue est un long, long apprentissage. Elle a des accents, des façons à elle de gentillesse, de dire « petit », par exemple « ein brivele », ou un ton venu... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:46 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
27 février 2017

POÉTIQUE : REMARQUES, de Jacques Roubaud - février 2017

« Ce volume rassemble un demi-siècle de réflexions dans une forme particulière de prose que j’appelle remarques. », écrit Jacques Roubaud. Il ajoute qu’il se compose de 15 sections de 317 remarques chacune. 317 étant un nombre premier, comme l’est aussi 2017, ce sera notre rendez-vous mensuel : vous trouverez, chaque mois, quelques-unes des remarques de Jacques Roubaud dans ce blog, précédées du numéro qu’elles ont dans le livre. 344. La poésie ne dit pas le vrai, et ne dit pas le beau, le bon, le juste, etc. puisqu’elle... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
17 février 2017

Didier Malherbe, aux Rencontres poétiques chez Tiasci - Paalam, en février 2017

Didier Malherbe est venu comme il est : avec ses anches et ses toupies. Pour commencer, il nous joue d’un instrument thaïlandais, le khên, un orgue à bouche, fait de bambous reliés dans une pièce en bois et dont la particularité est d’être à anches libres. Le son entendu est proche de l’accordéon. Nous découvrons cette musique qui a commencé il y a peut-être vingt siècles et que Didier rend présente par son seul souffle, qu’il expire ou qu’il inspire.  Cette présentation dit beaucoup de notre invité : son intérêt pour les... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:59 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

10 février 2017

Refonder, de Fred Griot

Un journal. Fred Griot. Une rencontre. Au café afghan, chez Karole. Pour présenter un livre, édité par « Le Dernier Télégramme » : près de 1000 pages suivant le fil de 25 années. Nous sommes quelques-uns, c’est encore le mois de janvier, le froid, la grippe. Et je suis arrivé le premier, occasion de faire connaissance avec l’auteur, avec l’homme. Une première publication avait eu lieu chez publie.net sous le même titre. Mais, cette fois c’est une course d’endurance. Ou bien la chance de pouvoir lire un peu ici et un peu... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:59 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
25 janvier 2017

trop de monde, de Pierre Mabille

La lecture des Courtes pièces de Noëlle Renaude m’a conduit à celle de trop de monde, de Pierre Mabille, un livre que j’ai acheté il y a six ou sept ans et qui attendait ce moment dans une pile. Comment il en est sorti, je ne saurais le dire, mais on ne lit certains livres que lorsqu’ils sont prêts à l’être.  La forme, d’abord, de ce livre, ce qui m’avait attiré quand je l’ai acheté, c’est une liste de personnages, alignée sur la partie droite de la page de droite du livre ouvert. Liste qui commence par « l’homme à bloc -... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
20 janvier 2017

La poésie persane à la Rencontre poétique chez Tiasci - Paalam en janvier 2017

Farahnaz Djafari-Leblais, accompagnée de Mahmoud Razzaghi et de Yvan Navaï au santour, nous a présenté la poésie persane depuis Zoroastre jusqu’à nos jours. Les siècles avaient des noms de poètes : Rudaki, fondateur de la littérature persane classique (écrivant dans l’alphabet perso-arabe), Onsori, Farrokhi, poètes de cour, Ferdowsî, auteur d’une épopée de 60000 vers, « Le Livre des Rois », Nezami de Gandjeh, autre poète épique.  Molana, connu aussi sous le nom de Rumi, poète soufi, traversera trois quarts de siècle... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:37 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
11 janvier 2017

POÉTIQUE : REMARQUES, de Jacques Roubaud - janvier 2017

« Ce volume rassemble un demi-siècle de réflexions dans une forme particulière de prose que j’appelle remarques. », écrit Jacques Roubaud. Il ajoute qu’il se compose de 15 sections de 317 remarques chacune. 317 étant un nombre premier, comme l’est aussi 2017, ce sera notre rendez-vous mensuel : vous trouverez, chaque mois, quelques-unes des remarques de Jacques Roubaud dans ce blog, précédées du numéro qu’elles ont dans le livre. 30. Votre langage porte votre mémoire. La mémoire naît avec lui (avant, réminiscences... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:42 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,