20 octobre 2014

Paul de Brancion et Phet Cheng Suor à la Rencontre poétique chez Tiasci - Paalam, en octobre 2014

La rencontre de Paul de Brancion, poète, et de Phet Cheng Suor, plasticienne, était au coeur de notre soirée en ce premier jour d’octobre. L’un a publié un recueil intitulé Qui s’oppose à l’Angkar est un cadavre, poèmes et livret d’opéra explorant les années où le Cambodge était sous la domination des Khmers Rouges. La seconde, d’origine sino-cambodgienne, apportait témoignage, assonances et dissonances, exposant un de ses vêtements et un sac, contenant textes et images d’un retour au pays natal (si on me permet de reprendre ici les... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:07 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

12 octobre 2014

Contre-Allées, numéro 33/34, un rendez-vous mensuel, octobre 2014

De la revue Contre-Allées, numéro 33/34, ce mois-ci, voici quelques lignes qu'y a inscrites Julien Ladegaillerie : par pelletées de clousdans les gorges pleinesde fer et de pierresun oiseau tourbillonne puis tombe à pic sur la routele sol gravé mort vers lui, vers les chosesj'approchela violence toute calme   Aujourd'hui, la 139000e visite à ce blog, venue de l'Essonne vers 18h40, est arrivée sur cette page. Merci.
Posté par onarretetout à 07:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
09 octobre 2014

Poésie et évènement - Revue Zone Sensible n°1

Le numéro 1 de la revue Zone sensible, publiée par la Biennale Internationale des Poètes en Val-de-Marne, interroge le lien entre la poésie et l’évènement. Comme dans l’ouvrage dont il était question ici, Hölderlin y occupe une place particulière. Mais aussi ceux qui ont participé à « L’honneur des poètes » (Eluard, Aragon, Tardieu, Ponge et d’autres), en juillet 1943, et Benjamin Péret qui leur envoie en 1945 un « déshonneur des poètes » leur reprochant, notamment, de céder à « l’obscurantisme... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:24 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
08 octobre 2014

L'inquiétude de l'esprit ou pourquoi la poésie en temps de crise ?

Cet ouvrage, sous la direction de Béatrice Bonneville-Humann et Yves Humann, prétend annoncer, non un manifeste collectif, mais un collectif manifeste. A sa lecture, je ne suis pas convaincu que tous les auteurs invités à y participer se reconnaissent dans un collectif de cette nature. Il suffirait de lire le texte liminaire de Jean-Luc Nancy pour y sentir les failles qui vont suivre. Et puis qu’est-ce que c’est de couper dans le texte de Hölderlin, pour y prendre ce vers, « pourquoi des poètes », et le triturer lui... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:34 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
21 septembre 2014

Gerty Dambury à la rencontre Tiasci - Paalam de septembre

Faire de sa vie une oeuvre poétique. Elle n’a pas dit ça. Mais la lecture que Gerty Dambury nous a offerte ce soir de septembre nous a transportés de la Guadeloupe à la région parisienne, aller et retour et aller, du père à la mère, de la librairie à la banlieue. Les dates s’égrenaient et chacune était comme une pierre sur le chemin, une pierre où seraient gravés les rêves, les espoirs, les peines, les visages, les couleurs, les mots de l’enfance et de l’adolescence. Des années à attendre, des années à partager l’ici et le là-bas, à... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:26 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
07 septembre 2014

Contre-Allées, numéro 33/34, un rendez-vous mensuel, septembre 2014

De la revue Contre-Allées, numéro 33/34, ce mois-ci, voici quelques lignes qu'y a inscrites Christiane Veschambre : D'abord cette citation : « Le ciel c'est ce qui sépare essentiellement de la terre. La séparation ouvre l'écart à toutes les lois du monde (...). Le ciel n'est rien, aucun lieu, mais seulement cet écart ouvert et infini. » (Jean-Luc Nancy) Puis : Grand ciel aujourd'hui est chaud et grisje me tiens devant luidos appuyé au chant de la flûteje me tienstenue par le miraclecomme une prièreà ma traverse
Posté par onarretetout à 08:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

07 août 2014

Contre-Allées, numéro 33/34, un rendez-vous mensuel, août 2014

Il y a un mois, je présentais le numéro 33/34 de la revue Contre-Allées en vous annonçant que j'y reviendrais. Voci donc un deuxième poème relevé dans cette revue, après celui de Werner Lambersy, un texte de Stéphane Bouquet : les gens arrêtent leur voitureau bord de la route et descendent et s'enfoncent dans des lacs de lavandepeut-être l'odeur, peut-être la vieilleodeur qui est dans les W.C.de beaucoup d'enfances au fond du paysage le ciel est noird'orage très légèrement acide, mais ici dans la lessivelavande, peut-être qu'ils ... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:59 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
01 août 2014

Matin de l’arbre levant, d’Evelyne Morin

La mort est une compagne pour Evelyne Morin, elle apparaît dans la mandorle de son miroir. A la fois l’être et l’autre. Il y a toujours des surfaces à franchir, les eaux des fleuves, la mer où le ciel va « remporter l’exil / dans les cales / des navires ». Il y a toujours à creuser sous la surface, « sous la terre ». Et le sang, rouge « qui coule dans tes mots », et noir, « parole immobile sur la page ». L’éclat blanc de la neige n’est-il donc que la « glace pulvérisée » ou le noir... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:41 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
20 juillet 2014

Marie-Christine Mouranche à la Rencontre poétique chez Tiasci - Paalam en juillet 2014

Marie-Christine Mouranche était l’invitée de la 50ème soirée organisée chez Tiasci - Paalam. Elle y présentait son recueil, des astres, dont j’ai déjà fait lecture ici. Elle vivait à Montréal quand elle a choisi de prendre une année sabbatique. Et son sabbat à elle, ce fut une plongée dans l’écriture, plongée non préméditée mais décisive. Et très vite, des formes courtes se sont imposées à elle qui ne connaissait à cette époque rien du haïku. Elle faisait des photographies en poèmes, dit-elle, saisissant une image en effet et... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
07 juillet 2014

Contre-Allées, numéro 33/34, un rendez-vous mensuel, juillet 2014

De la revue Contre-Allées, numéro 33/34, l’édito nous invite à « prendre le temps de lire au fil d’une année ». Au cours des mois suivants, nous reviendrons dans les poèmes de cette revue. Et, pour commencer, les pages réservées à Werner Lambersy s’achèvent avec ce texte, qui pourrait convenir au lecteur. dans un coin avec un livrerelu cent foisabsentédu décompte des siècles et des minutesabsousd’être né au mauvaismomentsauvant de paixce qui est encore possiblede beauté ce qui jamaispeut-être ne futdans un coin avec... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:46 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,