16 juillet 2018

Prête-moi une fenêtre, de Hala Mohammad

La fenêtre, pour les Syriens, c’est celle du train « pour contempler leur vie / qui courent avec les trains ». C’est celle des maisons qui « ont vue sur jardin ». C’est « le moment du coucher du soleil / … / qui donne sur la Syrie ».  Dans ce livre, il y a des maisons, des maisons qui ont changé, « les maisons, les voisins et les rues », parce que « la Syrie a été dévastée ». Les maisons n’ont plus de fenêtres, n’ont plus de portes.  C’est dans les mots, alors, que Hala... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:11 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

12 juillet 2018

Minuit en mon silence, de Pierre Cendors

Ce livre de Pierre Cendors prend ses racines dans une littérature de la fin du XIXe siècle. Et disperse ses éclats dans les mots d’Orphée, mort au front. Je pense à Gérard de Nerval ( « La Treizième revient… » écrit celui-ci ; « une horloge sonne treize coups… » lit-on dans ce livre), je pense à René Char (à cause du sous-titre « Lettera amorosa »), je pense bien sûr à Arthur Rimbaud (« Aube »). D’autres poètes sont là, dans cette guerre du début du XXe siècle, que je connais moins. Du poème... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:58 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
11 juillet 2018

Instantanés, Patricia Castex Menier et Élisabeth Brainos

Au Marché de la poésie, en juin 2018, j’ai trouvé ce livre de Patricia Castex Menier, dans lequel les poèmes sont accompagnés de dessins d’Élisabeth Brainos. La collection (où est aussi édité le livre de Daniel Biga présenté ici, dans ce blog) offre une ouverture particulière : le livre se déplie et se présente sur trois pages, forme qui est très bien adaptée à la lecture des Instantanés de Patricia Castex-Menier : « Tout tient dans la venue ». Chaque page est attention, chaque page est découverte. De même qu’on... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
08 juillet 2018

Brèves de plaisanterie, de Denis Donikian (juillet 2018)

Après les avoir publiées sur son site internet (suivre le lien dans la colonne de droite), Denis Donikian a publié ses Brèves de plaisanteries dans un ouvrage en juillet 2017. Dans sa préface, il en dit : « À y regarder de près, c’est l’improbable et la fragilité qui dominent dans ces variations intimes, extimes et parfois infimes du moi. (…) Le sourire importe autant que les armes. Mais l’interrogation est préférée aux certitudes, l’amour adulé plus que la peur. » Six de ces brèves (précédées du numéro qui les annonce... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
03 juillet 2018

Mots dits Mots lus, à Alfortville (94)

Nous avons lu, à l’abri d’un arbre, des textes de Sabine Sicaud, Arthur Rimbaud, Marguerite Duras, Rupi Kaur, Christian Morgenstern, Jane Sautière, Chloé Delaume, Edgar Poe traduit par Mallarmé. C’était le 30 juin après-midi.  
Posté par onarretetout à 08:17 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
02 juillet 2018

Daniel Biga

« Où est passé Jean-Pierreoù sont allées les mômansQui s’occupait des champsqui s’occupaient des arbres ? » Ainsi commence le premier poème de Daniel Biga que j’ai lu.  Un peu plus tard, c’est « une lettre venant d’une Maison de Vieux » dans laquelle me touchent ces mots : « ma canti canti… E CANTI CHE TI PASSA LA PAURA / (chante maman que la peur elle s’efface !) ».  Deux recueils (« Oiseaux mohicans » et « Kilroy was here ») publiés aux Éditions Saint Germain des... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:27 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

28 juin 2018

Le feu, de Corinne Hoex, poème accompagné d'oeuvres de Robert Lobet

Barbara, à Vienne, écrit à un homme qu’elle vient de quitter parce que « notre ciel devenait si lourd » ; après quelques semaines, elle lui écrit enfin « il faut que tu viennes », c’est l’automne à Vienne. Corinne Hoex, elle, invite, sûre d’elle : « il faudra que tu viennes ». Tu ne peux pas rester hors d’atteinte. Comme une ondée, tu approches doucement sur la terre. Comme un orage, tu galopes, tu te jettes dans l’espace qui nous sépare, tu heurtes les obstacles qui montent du sol mais rien ne... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:58 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
23 juin 2018

Achète, achète, comme David Dumortier

David Dumortier, rencontré au Marché de la Poésie il y a quelques jours, a inventé des formes originales pour y inscrire ses poèmes courts.  Des cartes à jouer pour dire la bonne aventure : tu tires une carte au hasard, un texte dit ce que tu seras, ce que tu feras, comment seront tes yeux, etc. Si l’avenir ainsi écrit ne te convient pas, tu as le droit d’en changer. Et un portefeuille à découper dans le livre intitulé Achète, achète, achète, contenant aussi des billets (tiens, des billets-poèmes). Sur chaque billet est... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:20 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,
22 juin 2018

Éric Meyleuc

Éric Meyleuc est venu plusieurs fois assister à nos Rencontres chez Tiasci - Paalam. Il y a participé partageant la lecture des textes de Pedro Vianna en mars. Éric est brutalement décédé le 11 juin. C’est après la cérémonie funèbre où nous étions nombreux pour l’accompagner que j’ai lu ces quelques vers d’Antemanha : comment meurt un écureuil je le croyais immortel tes pattes s’enlaçant comme pour saisir ta dernière branche toute la grâce de ton vol figée tu meurs comme nous étonné dans un bond Pedro a lu plusieurs poèmes au... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:20 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
21 juin 2018

Antemanha, à la rencontre poétique chez Tiasci - Paalam, en juin 2018

Après un premier recueil bilingue, Antemanha a publié deux recueils de poèmes en français. Installée en France depuis 1991, c’est ici qu’elle a décidé d’écrire et de publier des poèmes, tout en continuant parallèlement à accompagner des musiciens et à créer avec eux notamment de nouveaux Mélodrames, rapprochant ainsi poètes et compositeurs.  Ce soir, Antemanha a, d’abord, lu quelques textes en allemand et en français de son premier recueil Espace Raum, puis des extraits du deuxième L’écorce des songes pour conclure avec des... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:34 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,