13 août 2019

Tractatus solitarius - Le retour du Loup des steppes -, de Pierre Cendors

Simultanément à Silens Moon, Pierre Cendors a publié Tractatus Solitarius, un livre fait de notes où il évoque son lien avec Le loup des steppes, ouvrage de Hermann Hesse, « une parole en venance des hautes solitudes intérieures ». C’est un carnet (incarné ?), attrapé en toute hâte quand il oublie « d’emporter de quoi lire » en voyage. Cela n’empêche pas les citations qu’il intègre ici comme dans ses autres oeuvres. Le voyage se fait sur « l’Absoluble ». Il n’y a pas de destination. Il n’y a que... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

12 août 2019

Alberto Giacometti / Histoire de corps

Ce sont des figures. Giacometti ne les désignait pas autrement. Parfois des déesses. Pas des nus. Comment représenter les corps ? Surtout les corps féminins. Il aura passé sa vie à essayer, essayer encore, à en oublier le nom de ses modèles. Il dit qu’il ne les reconnaît plus après des séances de pose. Mais sans doute, ce qu’il cherche, ce n’est pas le détail qui lui permettra d’identifier celle-ci ou celle-là ; c’est la nature même du corps, dessiné ou modelé ou sculpté. Cette nature du corps entouré de vide, oppressé par le vide... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:18 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
25 juillet 2019

Le vertige à Lille Europe avec Jean Patou

C'est l'accès au métro. Plusieurs étages, des escalators, des escaliers, un plan d'eau où se reflètent les verrières et des fresques murales exceptionnelles, signées Jean Patou.    
Posté par onarretetout à 07:46 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
18 juin 2019

Vitriosarts 2019

Les 15 et 16 juin, c'était portes ouvertes chez les artistes de Vitriosarts, à Vitry-sur-Seine (94). Quelques images. C. Le Michel Perculinaires C. Petit C. Iacovella   Je n'ai eu le temps de visiter que trois ateliers. Le plan ci-contre vous donne une idée de tout ce qui était proposé.
Posté par onarretetout à 08:16 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
16 juin 2019

MAC Paris printemps 2019

C'est l'édition du printemps, elle se termine donc ce dimanche soir. Après, ce sera l'été. D. Gutman Hopenblum D. Gutman Hopenblum - à l'arrière-plan M. Bordier A. Delacourcelle H. Delépine H. Bourdin M. Thoreau C. Urbaniak B. Del Zou I. Ma
Posté par onarretetout à 08:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
23 mai 2019

La Galerie Les Yeux fertiles, à Paris, exposait Jean-Pierre Vielfaure

Retrouver Jean-Pierre Vielfaure dans cette galerie, c'est un peu reprendre une discussion interrompue. C'est, à coup sûr, célébrer la fidélité des esprits avec cet artiste, décédé en 2015, qui s'est intéressé au chamanisme. Les toiles qui étaient exposées jusqu'au 18 mai m'ont rappelé comme Jean-Pierre s'intéressait aux territoires, aux cartes, aux mythes, et à la place de l'être humain sur cette terre.  
Posté par onarretetout à 07:38 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

10 mai 2019

Le modèle noir, de Géricault à Matisse, au Musée d'Orsay, à Paris

L’exposition du Musée d’Orsay montre que les modèles noirs sont présents depuis longtemps dans la peinture et dans les arts vivants même si, parfois, ils ne sont utilisés que pour mettre en valeur, par un jeu de contrastes, la peau blanche. C’est le cas, sans doute pour plusieurs toiles représentant des scènes de hammam (ci-contre une toile de Jean-Léon Gérôme). Cependant, même si dépasser les caricatures et les préjugés est difficile, cette présence atteste d’une relation déjà ancienne. Au XIXe siècle, donc, Géricault choisit de... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
09 mai 2019

Le modèle noir, de Géricault à Matisse

Quand le Musée d’Orsay veut présenter cette exposition à propos du « modèle noir, de Géricault à Matisse », une des premières questions qui se pose est celle du nom de ces modèles. Ce n’est pas la première fois que cette question apparaît dans l’histoire de la peinture. On a déjà pu lire des hypothèses ou des affirmations à propos de la Joconde peinte par Léonard de Vinci, par exemple, ou de celle qui posa pour L’origine du monde, tableau peint par Gustave Courbet. Mais, cette fois, la question se double d’un autre aspect... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
29 avril 2019

En remontrer, exposition de Bernard Quesniaux, à la Galerie Jean Collet de Vitry-sur-Seine (94)

Bernard Quesniaux, en s’amusant, pose beaucoup de questions, et, d’abord sans doute : qu’est-ce que la peinture ? Il tente d’y répondre en multipliant les approches : volumes, couleurs, matières, et mots. Et peut-être d’abord le titre de cette exposition : « En remontrer ». Titre à double sens : montrer de nouveau, ce qu’il fait ici pour des oeuvres qu’il a déjà présentées ailleurs, et faire la leçon, où il exprime des jugements sur ses propres oeuvres et, par ricochets, sur d’autres oeuvres. Ainsi, de son approche du... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:31 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
23 avril 2019

Rocío Durán-Barba, à la rencontre poétique chez Tiasci - Paalam, en avril 2019

Connaissez-vous l’Équateur ? Rocío Durán-Barba est née dans ce pays andin. Ses recueils de poèmes sont bilingues (espagnol - français) et traduits en plusieurs autres langues. Le voyage qu’elle nous a proposé ce soir d’avril n’a pas seulement traversé des frontières ; il a fait entendre des mots et montré des peintures de l’auteure ou d’autres artistes. De livre en livre, Rocío — un prénom qui signifie « rosée du matin » — livre sa vie, témoigne de ses amitiés, s’adresse à ses aînés, comme Henri Michaux et Nelson... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:57 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,