14 octobre 2018

Figuration critique 2018 (1)

C'est au Bastille Design Center. PLus de soixante-dix artistes. Beaucoup de visages.  Evelyne Galinski Jérôme Oudot "Trëz" Claude Lieber Charlotte Lelong Monch L'exposition se termine ce 14 octobre 2018 à 17h.
Posté par onarretetout à 07:51 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

12 octobre 2018

Matière à faire de l'esprit, exposition à la Maison des arts d'Antony (92)

Le voyage proposé par les trois artistes de Présences magiques - Luc Arrignon, Rémi Hostekind et Joanna Schecroun - nous prend sous le charme. Cérémonies vodoun du Bénin, images construites à partir de photos et intégrées par les artistes : sculptures et peintures - calligraphies. Ce sont, pour l'essentiel, des visages dans la lumière et dont le regard profond nous atteint. On voudrait y revenir tellement on se sent transporté au coeur des énergies vitales.     Cette exposition remarquable est à voir jusqu'au 28... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
24 septembre 2018

Poussières

(…) dans le regard de Genet, la fine pellicule en suspension dans l’air qui se dépose sur les meubles, les objets, les murs, les vitres, se développe jusqu’à devenir l’image même de l’atelier, transformé en une sorte de palais de la poussière qui « va s’écrouler d’un moment à l’autre » en « poudre grise ». Les toiles, également grises, entrent aussi dans cette entropie, étonnamment joyeuse, où « tout est taché, tout est au rebut, tout est précaire et va s’effondrer » et qui atteint le peintre... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 09:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
23 septembre 2018

Peinture de Stéphanie Ferrat

Les mains au travail, c’est toujours de cela qu’il s’agit dans l’oeuvre de Stéphanie Ferrat. Ce sont les rochers qu’elle caresse, dont elle exhume la rondeur dans des coloris de terre, de sable. Chacun des rectangles composant la toile que j’ai sous les yeux a la taille d’une main. C’est la mesure et c’est l’outil. Les rochers semblent aussi des osselets, paume ouverte. Au dos de cette peinture, une carte ancienne du Nord de la France, des Pays Bas et d’une partie de l’Allemagne. J’ai conscience d’avoir choisi cette carte parce que... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
17 septembre 2018

Détails d'Opalka, de Claudie Gallay

De Claudie Gallay, je n’avais rien lu avant ce livre. D’où me vient donc cette émotion ? Peut-être de la fréquentation d’une oeuvre, ici celle de Roman Opalka dont je ne me souviens pas avoir vu une toile sinon en reproduction dans un ouvrage. Pourtant, je sais d’Opalka ce que l’on sait quand on fréquente un peu les musées, quand on côtoie tel ou telle artiste, quand on cherche dans les méandres d’internet. Et j’avoue que ce que je savais m’apportait une sorte de connaissance sans cette émotion que je viens d’éprouver. Comment, en... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:21 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
28 août 2018

Sur l'image qui manque à nos jours, de Pascal Quignard

Après avoir vu Thyeste, de Sénèque, dans la mise en scène de Thomas Jolly, j’ai lu un petit livre de Pascal Quignard où celui-ci cite Plutarque : « Les peintures montent les actions comme sur le point de devenir, les récits les narrent comme étant devenues. » Car il s’agit bien de cela, d’une des fonctions du théâtre que de nous raconter ce que nous n’avons pas vu, ce que nul n’a pu voir.  Dans ce livre, qui réunit quelques conférences, Pascal Quignard rappelle d’abord une idée qu’il avait présentée dans un autre... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:36 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

13 juillet 2018

Passage Saint-Pierre Amelot, à Paris

On a beaucoup vu l'oeuvre de Banksy sur une porte de secours du Bataclan, oeuvre aujourd'hui protégée par une vitre (d'où les reflets). Mais il y a d'autres oeuvres de street-art dans ce passage. En voici quelques-unes.   Et un peu plus loin, à un autre angle du Boulevard Richard Lenoir
Posté par onarretetout à 08:06 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
27 juin 2018

Au Musée d'art moderne de la Ville de Paris

Venir dans ce Musée, c'est toujours l'occasion de voir ou revoir des oeuvres de la Collection permanente. Pierre Bonnard Jacques Villeglé Aurélie Nemours Judit Reigl Eugène Leroy
Posté par onarretetout à 07:49 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
26 juin 2018

Zao Wou-Ki, l'espace est silence - au Musée d'art moderne de la Ville de Paris

Est-ce le lieu ? Est-ce la taille des oeuvres ? L’exposition Zao Wou-Ki au Musée d’art moderne de la Ville de Paris m’a semblé dégager une lumière inégalée, même dans les tons les plus sombres. Parfois, on croirait voir un paysage, parfois seulement un élément naturel, roche, feuillage d’un arbre, eaux vives. Il y a même une toile qu’on peut écouter, hommage à Edgar Varèse. Henri Michaux n’est, bien sûr, pas très loin ; c’est dans un de ses poèmes qu’on a trouvé le titre de l’exposition : « L'espace est silence, silence comme... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:42 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
25 juin 2018

Le portrait, de Baudoin

La question du portrait semble traverser toute l’oeuvre de Baudoin. C’est ce que j’entendais dans un entretien diffusé il y a quelques années à la radio : le visage est un masque et il faut aller chercher ce qu’il y a derrière le masque. Dans cette bande dessinée rééditée par L’Association, cette question est centrale, comme le titre l’indique. De quel portrait s’agit-il ? Celui de Carol, celui de Michel, celui des gens rencontrés dans la rue, dans le métro ? Ou celui de Baudoin lui-même, qui apparaît dans l’album sous les traits... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:19 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,