17 mai 2016

Épître Langue Louve, de Claude Ber

« Un besoin de lumière », sans doute parce qu’on « n’écrit pas dans le noir ». Ces deux extraits encadrent le texte de Claude Ber. Il faut donc croire que tout le livre est quête de lucidité. Une quête d’amour. Tout ensemble pensée et action, tout ensemble corps et esprit, tout ensemble l’intime et le monde. « L’esprit prononcé à fleur de peau ». Mais il n’est pas question de surface : ça creuse aussi. Tantôt pour exhumer l’oiseau mort, tantôt pour goûter « le fourré et l’herbe d’entrejambe ».... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:31 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

15 mai 2016

Rues en Seine, Festival de rue à Corbeil-Essonnes (91)

C'était fin avril, il ne faisait pas chaud, il a même plu une partie de l'après-midi. Cela n'a pas empêché les marionnettes géantes et les Percu terreux d'la Beauce de traverser le Pont Patton et de rejoindre, sur la Place du Marché, la Batucada de la MJC de Combs-la-Ville. Los Tres Tortillas de la Compagnie des Mangeurs de lapin se sont joints au cortège et tout ce monde s'est dirigé vers l'Hôtel de Ville. Les Voiles, manège de l'Atelier de la Voûte, tournaient déjà, le Théatro'bus de l'Amin Théâtre accueillait les spectateurs de... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
07 mai 2016

Le boléro de Ravel

70 ans après la mort de Maurice Ravel, son Boléro vient d'entrer dans le domaine public. Chacun-e peut donc l'utiliser à souhait. Nous n'allons pas nous en priver. Nous avons six syllabes : bo - lé - ro - de - ra - vel. Nous commencerons par faire des listes de mots. Une liste contenant bo (mais pas bon ni bou !), une liste contenant lé (mais pas lai ni le ni let ni les ni -illé !), une liste contenant ro (mais pas ron ni rou ni roi !), une liste contenant de (mais pas den ni des ni der ni d'accent sur la voyelle !), une liste... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:46 - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , ,
12 avril 2016

Debout dans les cordages, par Marc Nammour, Serge Teyssot-Gay et Cyril Bilbeaud

« Un homme qui crie n’est pas un ours qui danse ». Marc Nammour répète cette phrase dans un mégaphone. Sa voix multipliée. Sa voix multiplie celle d’Aimé Césaire.  « Comme il y a des hommes-hyènes et des hommes-panthères, je serais un homme-juif un homme-cafre un homme-hindou-de-Calcutta un homme-de-Harlem-qui-ne-vote-pas l'homme-famine, l'homme-insulte, l'homme-torture on pouvait à n'importe quel moment le saisir le rouer de coups, le tuer - parfaitement le tuer - sans avoir de compte à rendre à personne sans... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
07 mars 2016

Fanfaraï, au Studio de l'Ermitage à Paris

C'est l'été en plein hiver. C'est beaucoup de public à Paris quand on croyait que c'était encore les vacances à la neige. Leur nom dit beaucoup d'eux : des cuivres fanfarons, des percussions, du raï, des musiques et des chansons, un voyage autour de la Méditerranée et la danse dans laquelle on se laisse embarquer et qui nous mènera à bon port. C'était le 27 février. 
Posté par onarretetout à 08:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
21 février 2016

Gonzalo Yáñez Quiroga à la Rencontre poétique chez Tiasci - Paalam, en février 2016

Gonzalo Yáñez Quiroga est originaire du Chili. C’est avec ses amis musiciens qu’il est venu ce soir. Textes dits et chantés seront au coeur de notre rencontre. Le poète est engagé dans la vie sociale. Ce qu’il nous présente, c’est une poésie proche du peuple, chaleureuse et revendicative comme l’est cette amitié qu’il nous offre. Quand il nous parle de Violeta Parra, c’est pour nous dire aussi le soin qu’il met à l’écoute des gens, ce que Violeta fit en allant glaner à travers le Chili les musiques et les chants populaires. Ce n’est... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

06 février 2016

Des popoèmes

Découvrant qu’il y a dans le mot hippoPOTame le mot pot, Pef raconte à la télévision que lui vint un poème : À toujours faire pipi au lit de la rivière, Popaul l’hippoame l’a popolluée. Insuppoportable popolisson, lui crièrent sa mère popolonaise et son père capoporal.À partir de ce jour ne te sépare plus jamais de ce pot !C’est ainsi que Popaul l’hippoame devint Popaul l’hippopotame.  Il aurait dû dire que ce n’était pas un poème ordinaire, mais un popoème. Et c’est ce que vous allez écrire ici.  Faites d’abord... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:49 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,
05 février 2016

Patrick Campistron, Caroline Dubost, récital

Vous passez un porche puis vous arrivez dans un jardin où il est écrit qu’on y parle français. Il faisait froid et les tables et les chaises n’y étaient pas installées, mais on pouvait imaginer ce que ça devait être au soleil du printemps par exemple. Nous y étions en hiver, le soir, et nous n’avons guère traîné en ce jardin dans Paris, où nous venions pour un récital programmé par La Dive Note. La salle y est d’un beau volume où les musiques se plaisent. Un piano nous attend. Caroline Dubost accompagne Patrick Campistron, baryton.... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
01 octobre 2015

Love in vain, par Mezzo et Jean-Michel Dupont

Love in vain, la première personne à qui j'ai demandé si elle connaissait ce titre m'a répondu que c'est une chanson des Rolling Stones. Puis, elle s'est rappelé qu'il s'agissait d'un morceau composé par Robert Johnson, un blues... C'est aussi le titre choisi par Mezzo et Jean-Michel Dupont pour la Bande Dessinée qu'ils ont publiée racontant la vie et la mort, à 27 ans, en 1938, de ce guitariste noir américain auteur de nombreuses chansons qui ont souvent été reprises après lui. Les deux auteurs étaient à la Tonnelle de la Librairie... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:52 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
30 août 2015

Cat-A-Strophe, en concert début août à Charlie, Paris 12e

Si vous demandez à Brad Brose, venu des États Unis, pourquoi il joue du jazz manouche, il vous répondra qu’il joue de la guitare, qu’il joue du jazz et que le plus grand guitariste de jazz est pour lui Django Reinhardt. Il ajoutera peut-être que s’il jouait de la trompette, il préfèrerait Louis Armstrong… Mais c’est la guitare. Et la guitare acoustique. C’est avec cet instrument qu’il entre en dialogue, des sonorités assez douces qui peuvent s’accorder à d’autres instruments sans perdre leur capacité d'expression propre. C’est ainsi... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:02 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :