18 juin 2019

Vitriosarts 2019

Les 15 et 16 juin, c'était portes ouvertes chez les artistes de Vitriosarts, à Vitry-sur-Seine (94). Quelques images. C. Le Michel Perculinaires C. Petit C. Iacovella   Je n'ai eu le temps de visiter que trois ateliers. Le plan ci-contre vous donne une idée de tout ce qui était proposé.
Posté par onarretetout à 08:16 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

19 avril 2019

L'amour sorcier, Manuel de Falla, Jean-Marie Machado, l'orchestre Danzas et la Compagnie Chatha

Jean-Marie Machado revisite une musique de Manuel de Falla. Il est d’abord seul au piano dans le noir. Les musiciens et les danseurs vont peu à peu occuper tout l’espace de la scène blanche avant de se diviser en deux blocs : les musiciens au centre, dans un cercle noir de cendres d’où monte un axe blanc au-delà des cintres, et les six danseurs de la Compagnie Chatha entamant une ronde qui n’aura de fin qu’en retrouvant avec le retour de l’obscurité l’espace partagé du plateau. C’est donc un rêve qui nous est raconté en musique et... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:34 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
14 avril 2019

Mississipi Ramblin', film de Nicolas Finet

C’est un film qui vous fait voyager. Pas comme un voyage avec tour operator pour voir des monuments et des sites touristiques incontournables. Non, un voyage avec des accords de guitare et des voix où vibre la mélancolie. Avec des fresques sur des murs de briques. Ça commence avec le Mississipi, ce grand fleuve, le delta et l’évocation des champs de coton. C’est de là que vient le blues, des champs. Et puis, il y a Robert Johnson. C’est pour le rencontrer qu’on est venu. Jusqu’au carrefour où il aurait, paraît-il, passé un pacte... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:57 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
25 février 2019

Kirina, chorégraphie de Serge-Aimé Coulibaly, musique de Rokia Traore, livret de Felwine Sarr

Sundjata Keita est le fondateur de l’empire mandingue au XIIIe siècle. Né infirme, il parviendra, à l’âge de sept ans, à se mettre debout, et c’est à l’issue d’une bataille à Kirina qu’il conquiert le titre de Mansa (roi des rois). L’épopée de Sundjata Keita traverse le spectacle de la troupe de Serge Aimé Coulibaly. Des musiciens sur scène, deux chanteuses, une musique composée par Rokia Traore, neuf danseurs déployant une énergie incroyable, et des figurants qui passent sans cesse de jardin à cour, de cour à jardin, puis entrent... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:53 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
23 janvier 2019

Edmond, film d'Alexis Michalik

Au commencement est la voix. Celle de Sarah Bernhardt (Clémentine Célarié) disant des alexandrins dans une pièce ennuyeuse que même son auteur, Edmond Rostand (Thomas Solivérès), ne croit pas digne de succès. Au commencement, donc, la voix, l’oralité, l’auteur derrière le comédien, qui lui souffle le texte. Non. Au commencement, la voix n’est pas celle de Sarah Bernhardt mais celle d’Honoré (Jean-Michel Martial), patron de bistrot, qui voit tout, qui sait beaucoup, qui porte la culture et qui sert ses clients parmi lesquels deux... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
11 décembre 2018

Sylvia, d'après Sylvia Plath, texte et mise en scène de Fabrice Murgia

La musique, en haut des structures du décor, musique vivante, An Pierlé au piano et au chant, c’est d’abord ça, Sylvia, spectacle mis en scène par Fabrice Murgia. Mais c’est aussi neuf femmes, vêtues comme dans les années 50 en Amérique ou en Angleterre, qui tournent sur le plateau, s’avancent vers les spectateurs qui s’installent, mais sans dépasser la limite pour l’instant. Que cherchent-elles ? Elles semblent prisonnières de l’espace où elles évoluent. Et les caméras sur scène décident que ça commence. Sur l’écran en hauteur sont... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:59 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

29 novembre 2018

L'attentat, d'après Yasmina Khadra, mis en scène par Vincent Hennebicq

Un jeune chirurgien d’origine palestinienne, qui a obtenu la nationalité israélienne, rentre chez lui après une longue soirée à soigner les blessés d’un attentat commis à Tel Aviv. Dans la nuit, on l’appelle : sa femme serait la kamikaze ayant réalisé cet attentat. Une pluie de cendres s’abat sur le plateau du théâtre. Commence alors pour lui une sorte d’enquête pour comprendre. Et pour comprendre, il revient dans la ville de son enfance, Jénine. Le spectacle prend alors une autre dimension : d’un monologue théâtral, il s’oriente... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:18 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
25 novembre 2018

Nuit de la poésie à l'Institut du monde arabe, à Paris (3)

Dans la bibliothèque de l’Institut du monde arabe, les mots de Maram al Masri prennent corps dans le dessin de Zaü. Des mots que j’ai déjà lus dans un recueil, Par la fontaine de ma bouche, et qui emplissent l’espace d’une belle sensualité. « Je te donne un corps », chaque partie du corps, bras, mains, bouche, seins, ventre, dos, jambes, yeux, oreilles,  « (…) un corps fait de baiserssculpté de caresseshâlé de soleilqui désire qui embrasseet jouit »(…)« Je te donne une âme » Et le corps... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:43 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
23 novembre 2018

Nuit de la poésie à l'Institut du monde arabe, à Paris (2)

Après cette première lecture bilingue, je suis allé écouter et regarder la performance intitulée Traversée des frontières : trois poèmes extraits du recueil 120 nuances d’Afrique (Éditions Bruno Doucey) lus par Clémence Azincourt, dansés par Smail Kanouté et accompagnés par Batiste Darsoulant à la kora. C’était un moment de rencontre et d’échange de gestes, ceux du danseur, bien sûr, et ceux de la lectrice qui leur faisaient écho ou les rendaient possibles. Le musicien ne les perdait pas du regard. Voilà le passage des frontières :... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
22 novembre 2018

Nuit de la poésie à l'Institut du monde arabe, à Paris (1)

La nuit du samedi 17 au dimanche 18 novembre, à l’Institut du monde arabe, à Paris, était la Nuit de la Poésie. Il y avait du monde, beaucoup de monde. Les salles où se déroulaient les lectures étaient, pour la plupart, totalement remplies. Mais on pouvait aussi croiser un magicien dans les couloirs, se faire lire des poèmes en tête à tête, ou flâner dans la librairie, acheter ce recueil dont on vient d’entendre la musique… Commencée à 19h, cette nuit s’est achevée avec un petit déjeuner oriental vers 7h le lendemain matin. Je n’y... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,