25 mai 2018

Danbé, par la Compagnie (Mic)zzaj

Le danbé, en malinké, c’est la dignité. « Le danbé ne nous demande ni obéissance ni même volonté. Il doit nous imprégner, nous modeler assez profondément pour s'imposer à nous. Il n'y a pas d'âge pour se conduire dignement, ni de circonstances qui vaillent ». Aya Cissoko et Marie Desplechin ont écrit l’histoire de la première, championne du monde de Boxe française et anglaise. La compagnie (Mic)zzaj en a fait un spectacle très particulier. Certes, la vie d’Aya Cissoko est marquée d’évènements dramatiques et douloureux. Mais c’est... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

06 mai 2018

Poètes en Résonances, avril 2018

C’est une anthologie de la poésie syrienne contemporaine que la Compagnie Résonances et Seyhmus Dagtekin présentaient en invitant, le vendredi 27 avril 2018, Saleh Diab. Comme toute anthologie, bien sûr, la sélection réalisée par Saleh Diab dans l’ouvrage publié par le Castor Astral est le résultat d’un choix. On n’y trouve ni Maram Al Masri ni Omar Youssef Souleimane, ni même Salwa Al Neimi, ces deux derniers entendus pour la première fois dans ce même lieu. Mais on y découvre d’autres noms. Et c’est une lecture à deux voix qui... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:59 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
30 mars 2018

HEPTA, Distorsion des lointains, à la MJC de Villebon-sur-Yvette (91)

Le violon est au premier plan, c'est lui qui ouvre la partition. Les notes partent du mouvement de l'archet et gagnent les autres instruments. Puis l’écran. Un chemin vers nulle part, dans une terre sombre, une végétation charbonneuse, une ondulation de la terre comme dans un rêve quand tout semble tanguer et t’emporter. Un visage, les yeux fermés, une photo déchirée, recollée, des enfants dans la rue, enfants d’ici mais d’où viennent-ils ? De quelles familles, de quelles fratries ? Toujours on a peut-être, enfant, ce sentiment... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:32 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,
28 mars 2018

Poésie & Musique . Orge à la MJC de Savigny-sur-Orge (91)

C’est un rendez-vous annuel à la MJC de Savigny-sur-Orge, le onzième, organisé et mis en espace par la Compagnie Théâtrale Les Trois Clous, huit voix portant les mots des cinq poètes invités et entrant en dialogue avec eux. La soirée est ponctuée de musiques contemporaines interprétées par le Saxiana Quartet. Bernard Fournier est le premier à parler et j’entends la rivière glisser « sur les berges et les coques ». De Sylvie Fabre G. ce sera « le ciel et la terre », et « la terre et le ciel ». Une autre... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
20 février 2018

Dominique Quelen, à la rencontre poétique chez Tiasci - Paalam, en février 2018

« Pas d’oiseau dans la neige ». Les mots disent-ils l’image ? S’agit-il des pas d’un oiseau dans la neige ? Le sens du dessin qu’y laissent les trois doigts est alors le contraire du sens de leur marche. Ou s’agit-il de constater qu’il n’y a pas d’oiseau dans la neige ? La réalité du poète est faite de mots. Car il cherche à exprimer l’indicible. Dominique Quelen parle de Loque, recueil qu’il a écrit quand il « était une loque », dit-il. Précisant qu’une loque, dans le Nord, c’est aussi une serpillière. Et que... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
26 décembre 2017

Hommage à Barbara à la Philharmonie de Paris

Magnifique concert donné par Jeanne Cherhal et Bachar Mar-Khalifé à la Philharmonie de Paris, dans le cadre de l’exposition consacrée à Barbara (jusqu’au 28 janvier). Et que vous pouvez écouter et regarder encore pendant presque un an sur Culturebox. Deux pianos et deux interprètes qui vous feront vivre une heure extraordinaire. Une main, deux, trois, quatre mains. Les musiques de la Femme-piano prennent ici une ampleur étonnante, tantôt battant comme un souffle régulier, l’émotion retenue, tantôt explosant  dans le jeu et le... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:18 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

21 décembre 2017

Rencontre poétique chez Tiasci - Paalam en décembre 2017

Pour la dernière rencontre de l'année 2017, chacun.e était invité.e à lire ou dire un texte ou deux de sa création ou de ses lectures du moment. Tous n'ont pas pu prendre la parole devant les autres, par manque de temps, mais, comme chaque mois, l'ambiance était propice à l'échange.               
Posté par onarretetout à 08:09 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
27 novembre 2017

Nocturnes, cinq nouvelles de musique au crépuscule, de Kazuo Ishiguro

Cinq nouvelles de musique. La première et la dernière ont pour scène  la piazza à Venise. La deuxième est dans un appartement londonien. La troisième dans les collines de Malvern. La quatrième dans un hôtel de Beverly Hills. Et toujours, la musique accompagne notre lecture : guitare, saxophone, violoncelle, voix. Et des ambitions ou des désirs dont on se dit que ce serait bien qu’ils se réalisent mais… Car on pressent qu’il y aura des « mais… » L’écriture de Kazuo Ishiguro nous emmène sans en avoir l’air vers quelque... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:17 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
22 août 2017

Djam, film de Tony Gatlif

Pour réparer un bateau qui ne transporte plus de touristes, un homme (Simon Abkarian) envoie sa belle-fille en Turquie. Elle doit en rapporter une bielle qu’on ne produit pas en Grèce, et des couteaux et, au retour, passer par la maison de ses grands-parents. Djam (Daphné Patakia) semble n’avoir peur de rien et connaître Istanbul comme si elle y était chez elle. Pourtant, c’est en France qu’elle a vécu son enfance, comme elle le dit à cette jeune Française (Maryne Cayon) sans argent ni papiers qu’elle rencontre par... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
11 août 2017

Paroles de cendre, par la Compagnie Delagare

Une voix sort de nulle part, dans le sous-sol d’un bâtiment un peu à l’écart, sous les bureaux, près d’une cuisine dont le carrelage blanc est couvert de dessins. Une voix sort de la grisaille qui recouvre tout : la guitare, la contrebasse, les sièges des spectateurs. Une voix que rien ne parvient à étouffer, qui résiste. À qui ? C’est peu à peu que nous comprendrons ce qui se joue dans ce sous-sol : un homme, qui dit croire en l’homme, en l’humanité, a été mis à l’épreuve. Comme Job. Mais sans Dieu, sans un Dieu qui le mettrait à... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,