19 mars 2020

Seule la femme qui gratte le sol semble totalement étrangère à la folie des gens - dans l'exposition de Sarah Trouche

À l'occasion d'un atelier d'écriture dans l'exposition de Sarah Trouche, accompagné de textes de Francis Ponge, Le savon, et d'Henri Michaux, La vie dans les plis, j'ai écrit ceci : Peau, plis de la peau, tremblements, regardé dans les miroirs, moi. Est-ce moi ? Traversé par le soleil nombril du ciel, peau cuivrée creusée de rides sur le visage, autour des yeux, de la bouche qui parle. Est-ce mots, cris, aveux confiés à la terre dont elle garde l'empreinte, le tremblement.Peau, pierre merveilleuse, profonde, figée dans le plâtre ou... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

17 mars 2020

Uiesh - Quelque part, poèmes de Joséphine Bacon (éd. Mémoire d'encrier)

Née en 1947, Joséphine Bacon est amédindienne, innue de Betslamites. Poète et réalisatrice, elle vit à Montréal. Attentif aux peuples autochtones, Rodney Saint-Éloi publie ses poèmes dans une édition bilingue : innu, français. Voici deux poèmes de ce recueil. Nitapashtan tipishkau tshetshi kassenitamanNitapashtan tipishkau tshetshi mashinaimatanNitapashtan tipishkau tshetshi inniuianNitapashtan kashikau tshetshi innuianNitapashtan nakana utat tshetshi eka unitshissianUapaki apu tshissenitaman J'ai besoin de la nuit pour la... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:16 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
16 mars 2020

Débutants, de Catherine Blondeau (éd. Mémoire d'encrier), extraits

Jeudi 12 mars, Catherine Blondeau était invitée à la Librairie l'établi d'Alfortville (94) pour y présenter son livre, Débutants. Plutôt que de vous résumer l'entretien, je vous propose quelques extraits et vous renvoie à deux articles précédents, ici et là. C'est un livre qui m'a touché, ému, bouleversé. Je l'ai lu en deux jours (550 pages). On y suit principalement trois personnages : Nelson, Sud-Africain spécialiste de la préhistoire, Peter, Anglais traducteur de la littérature française en anglais, et Magdalena, Polonaise qui... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:40 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
15 mars 2020

Italia, in Les Promesses, de Marco Lodoli

Italia est une domestique, formée à l’Institut. Elle passe la plus grande partie de sa vie chez les Marzioli, une famille italienne : un père ingénieur, une mère toujours nommée « Madame », une fille, Marianna, deux garçons, Tancredi et Giovanni. Italia écrit tout dans sa tête, « comme sur une feuille blanche ». Elle ne note pas les dates. C’est ainsi que le siècle passe, avec les souvenirs de l’ingénieur et de Madame, l’enfance, la jeunesse et la vie des enfants devenus adultes. Jusqu’au décès des parents,... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
14 mars 2020

Le pressing de la requimpette

Le 12 mars, le président de la République a dit : « (…) je demande ce soir à toutes les personnes âgées de plus de 70 ans, à celles et ceux qui souffrent de maladies chroniques ou de troubles respiratoires, aux personnes en situation de handicap, de rester autant que possible à leur domicile. Elles pourront, bien sûr, sortir de chez elles pour faire leurs courses, pour s'aérer, mais elles doivent limiter leurs contacts au maximum. » Comment cela m’est venu, je n’en sais rien mais j’ai cherché les synonymes de... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:32 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,
12 mars 2020

Courage ! à la Maison de la Poésie

Le courage, c’est le thème du Printemps des Poètes, cette année. Les éditions Bruno Doucey ont publié une anthologie. Bruno Doucey et Thierry Renard ont élaboré dix variations sur le courage et un chant de résistance. L’année dernière ils avaient décliné la Beauté en douze mois, cette fois c’est dix approches de la notion de courage : se battre pour la vie, le dépassement de soi, mère courage, le courage d’aimer, le coeur en rage, le courage d’être soi, pour l’autre, chanter la vie, dire non, le courage des peuples. Et c’est sur... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:28 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

11 mars 2020

Sorel Eros, palindrome, de Jacques Perry-Salkow et Frédéric Schmitter

Il leur aura fallu dix ans pour réaliser cet exploit, battre le record de Georges Perec (republié récemment). Le plus long palindrome en langue française. Tournant autour d’un portrait d’Agnès Sorel, permettant un titre palindrome : Sorel Eros. Le portrait montre la dame une main tenant un livre, l’index marquant une page comme on l’a vu récemment dans le film de Céline Sciamma, Portrait de la jeune fille en feu. Les auteurs interprètent les quatre doigts de la main droite d’Agnès Sorel comme un W. Référence à Georges Perec, non... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:58 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
09 mars 2020

Candide, de Voltaire, par la Comédie de Saint-Étienne

Voltaire a imaginé un homme, chassé de sa résidence qui voyage à travers le monde. Rencontrant des gens dont la vie est loin de leurs propres principes moraux. D’autres ne vivant que de guerres en guerres (on enjambe les cadavres). D’autres encore dans des pays où règne l’Inquisition. Voltaire tape sur toutes les dérives humaines : dictatures, religions, philosophies, trahisons, cupidité. Le tremblement de terre meurtrier de Lisbonne a aussi une place importante. Son personnage lui-même, Candide, n’hésite pas à emporter du pays... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:36 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
06 mars 2020

Des racines ? Quelles racines ?

Dans son livre, Passion Haïti (édition Grandvaux), Rodney Saint-Éloi cite Amin Maalouf : Les arbres doivent se résigner, ils ont besoin de leurs racines ; les hommes pas. Nous respirons la lumière, nous connaissons le ciel, et quand nous nous enfonçons dans la terre, c'est pour pourrir. La sève du sol natal ne remonte pas par nos pieds vers la tête, nos pieds ne servent qu'à marcher. Pour nous, seules importent les routes. Ce sont elles qui nous convoient - de la pauvreté à la richesse ou à une autre pauvreté, de la servitude à la... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
05 mars 2020

Le journal d'Ava (éditions Points de suspension) - mars 2020

Ava une femme préhistorique. On a négligé les femmes en travaillant sur la préhistoire. Jusqu’à Lucy, découverte en 1974, on en parlait très peu. La bande dessinée, par exemple, avait Rahan, « fils des âges farouches », mais pas de personnage féminin équivalent. Erolf Totort répare cette négligence avec ce journal d’Ava dont nous ferons notre rendez-vous mensuel. Quatrième croissant descendant du mois d’Ava Histoire de la première pluie Il y a longtemps, bien longtemps, la Grande-Mère se sépara en trois pour créer la... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :