20 novembre 2015

Sylvaine Reyre, à la rencontre poétique Tiasci - Paalam, en novembre 2015

Elle est venue de Rochefort avec sa terre « posée à fleur d’eau », avec l’océan, avec le vent, avec les ciels infinis. NUE. C’est le titre de son recueil de poèmes, couleur sable sur la couverture. Les couleurs, dans ses textes, ce sont des matières, un « sofa réséda », « croissant blanc sur sable blond », « petite barque », « profondeur des verts », « mur de granit gris », « poudre rose des ciels d’azur », « avec un peu de glaise et ma propre chair ». Le... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:05 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

16 novembre 2015

La poésie entière est préposition, de Claude Royet-Journoud

Des textes de Claude Royet-Journoud m’ont accompagné il y a bien longtemps. Et puis, voici que, dans une librairie, je rencontre ce livre, édité par Eric Pesty : La poésie entière est préposition. Revenir à cette occasion dans les mots du poète, dans son acte même d’écrire, de mettre en mouvement les mots, le monde et l’immobilité. Chercher, comme qui apprend à marcher, à dépasser les chutes qui menacent. « Apprendre à suivre sa propre main ». La préposition est « action de mettre en avant », telle est la... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
13 novembre 2015

L’aventurier du désert, de Bruno Doucey

La Bibliothèque Nelson Mandela, à Créteil (94), s’est aventurée dans le désert avec Bruno Doucey. Il était enfant quand son grand-père lui montre un coffre secret, caché dans la paille depuis plusieurs générations : celui de Jules Jacques, un arrière-grand-oncle embarqué dans l’aventure coloniale en Algérie, un sabre dans une main, un appareil photographique dans l’autre. Il est parti parce qu’il n’y avait que deux possibilités pour qu’un jeune paysan sorte de sa condition, comme l’a souhaité sa famille, l’habit sacerdotal ou... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:37 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
12 novembre 2015

Caché dans la maison des fous, de Didier Daeninckx

En ce temps-là, il était difficile de se nourrir à sa faim, surtout pour les fous, rejetés hors de la société. C’est dans un de ces lieux qu’on rencontre Lucien Bonnafé, à Saint-Alban, en Lozère, un pays où traînent des légendes, comme celle de la bête du Gévaudan. Et Lucien Bonnafé dirige un établissement qu’il convient d’appeler un asile, un des ces lieux où l’on accorde l’asile, la protection. Un asile protège les fous du monde extérieur. Car ce monde est violent, on y encourage à dénoncer son voisin, on s’y méfie de tous. Or,... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:53 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
11 novembre 2015

Cannibale - Le retour d'Ataï, de Didier Daeninckx

C’est le même Gocéné que nous suivons dans les deux romans de Didier Daeninckx publiés en un seul volume : Cannibale et Le retour d’Ataï. Son histoire coïncide avec celle de la colonisation et des comportements qui y sont liés. Les canaques sont considérés comme inférieurs par les colons ; leurs terres ancestrales ne leur appartiennent pas, selon les nouvelles lois qui leur sont imposées. Ni leurs terres, ni leurs corps, d’ailleurs.  C’est ainsi qu’on le voit, jeune encore, débarqué à Paris pour l’Exposition coloniale. Un... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:29 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
06 novembre 2015

Transports en commun - Le liseur du 6h27, de Jean-Paul Didierlaurent

Guylain Vignolles travaille dans les livres. C’est lui qui met en route la Zerstor 500 qui pilonne les ouvrages au rebut. C’est un crève-coeur pour cet homme qui n’a, pour partager sa vie, qu’un poisson rouge dans un bocal, et qui sauve des pages au hasard, pages qu’il lit à voix haute l’une après l’autre, sans chercher à leur donner une cohérence, chaque jour dans le RER du 6h27. Il y a quelques personnages originaux dont je ne voudrais rien dire ici, de peur de briser l’intérêt du récit. La lecture est agréable. Les deux... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

05 novembre 2015

Transports en commun - Flaubert à La Motte-Piquet, de Laure Murat

Tandis qu’elle mène un travail sur la « relecture », Laure Murat surprend un voyageur dans le métro notant le titre d’un livre lu par une jeune femme, et constate que ce titre rejoint une liste de titres divers : cet homme note les lectures des passagers du métro. Laure Murat va faire de même, en parallèle à son étude en cours. Mais ce relevé n’a pas la rigueur d’une recherche scientifique. C’est une sorte de cartographie aléatoire des lectures de métro. Et c’est aussi l’occasion de penser aux livres de poche, aux... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
04 novembre 2015

Transports en commun - Stations (entre les lignes), de Jane Sautière

« Personne n’a, en fait, une expérience identique du transport collectif. » Jane Sautière raconte la sienne. De l’enfance, quand le train passait au fond du jardin, à l’âge de la retraite qu’elle aura eu « beaucoup de mal à atteindre ».  Si la biographie ferroviaire m’a semblé une belle façon de raconter les années, j’avoue que les points-de-vue sur les différents modes de transports qui font la seconde partie du livre ne m’ont pas toujours convaincu. Sans doute est-ce lié à ce que mon expérience des... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
03 novembre 2015

Transports en commun - Extraits de livres

Bruits du métro : sifflements, raclements, battements, hurlements, cliquettements, mugissements, martèlements, grincements, sonneries annonçant la fermeture des portes et, sur certaines lignes, annonce du nom des stations. À l’intérieur, les téléphones portables, les mendiants (musiciens ou non), quelques conversations. Jane Sautière - stations (entre les lignes) (…) la spécificité du lien entre la littérature et le voyage en train, dont Walter Benjamin disait : « Mais qu’est-ce que le voyage procure au lecteur ? Quand donc... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:49 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
31 octobre 2015

Quand même

" On me demande souvent comment bien utiliser la locution quand même. C’est une bonne question, car quand même appartient à cette langue parlée, souple, que les grammaires ont parfois du mal à saisir. Notons que deux locutions sont en concurrence, toutes deux construites à l’aide de même, et à valeur concessive. On rencontre d’abord tout de même, la plus soutenue des deux, et dont le sens propre est « de même »: penser tout de même (qu’un autre). C’est l’emploi que recommande l’Académie française, qui note néanmoins... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:22 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,