17 août 2017

La bibliothèque, la nuit - exposition à la BNF, à Paris

Il faut bien un ou deux sas pour atteindre cette exposition virtuelle, au coeur de la Bibliothèque nationale de France. Nous sommes quelques-uns, à l’heure prévue, prêts à entrer dans une première salle, très grande, où l’on peut voir des maquettes de bibliothèques, des ex-libris, des tableaux, une des prisons de Piranese sans doute plus pour évoquer le volume de l’architecture que l’enfermement, encore que certains rêvent de s’y laisser prendre. D’ailleurs, une fois passée la porte suivante, c’est peut-être ce qui nous arrive :... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:04 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

15 août 2017

Métamorphoses, de Frédéric Clément

La vie visible est souvent passée par différents moments d’invisibilité. Le moustique, avant de venir vous piquer fut oeuf, larve puis nymphe. L’insecte adulte est imago. Son existence alors sera plus brève que ce qui l’a précédée. Avant que la grenouille saute, elle fut têtard. Le champignon  n’est pas que sporophore, il est aussi mycélium sous la terre. Le papillon sortant de sa chrysalide, qu’a-t-il de commun avec la chenille qui s’est ainsi métamorphosée ? Ce beau livre de Frédéric Clément sort de l’étang avec le moustique... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:37 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
13 août 2017

Herbes et golems, de Manuela Draeger

Résister à l’enfermement, combattre l’anonymat en nommant les choses, ici les plantes.  D’abord les herbes imaginaires, psalmodiées derrière les portes des cellules comme autant de messages appris par coeur et transmis sans nom d’auteur, transmis peut-être un peu modifiés par celles qui les récitent, mais respectant le rythme du chiffre 7. C’est le chiffre sur lequel est construite une Shaggå, forme littéraire post-exotique, sorte de chant ouvrant le temps et l’espace. Y a-t-il des herbes dans les prisons ? Les femmes qui... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:41 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :
12 août 2017

La lecture, deux tableaux de Fantin-Latour

Jan Baetens, dans un livre intitulé « La lecture », a attiré mon attention sur deux tableaux de Fantin-Latour. Son ouvrage est conçu de telle sorte que nous entrons dans le texte du poète après être passés par une première reproduction du tableau de 1877, puis une série de photos de Milan Chumsky sur le thème du Feu, et nous en sortons par d’autres photos sur le thème du Mouvement puis une reproduction du tableau de 1870. les poèmes de Jan Baetens sont le coeur de ce livre. Quarante poèmes de quatorze vers chacun (autant... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:38 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
09 août 2017

Chant de printemps (extrait) - Léopold Sédar Senghor

Tu m’as dit : — Écoute mon ami, lointain et sourd, le grondement précoce de la tornade comme un feu roulant de la brousseEt mon sang crie d’angoisse dans l’abandon de ma tête trop lourde livrée aux courants électriques.Ah ! là-bas l’orage soudain, c’est l’incendie des côtes blanches, de la blanche paix de l’Afrique mienne.Et dans la nuit où tonnent de grandes déchirures de métalEntends plus près de nous, sur trois cents kilomètres, tous les hurlements des chacals sans lune et les miaulements félins des ballesEntends les... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:18 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
08 août 2017

Les oliviers du Négus, récits de Laurent Gaudé

« La terre est debout », la terre est de boue, elle écrase tout parce que l’humanité l’a creusée, retournée, blessée, charcutée par ses bombes, ses tranchées, elle se venge, elle détruit. C’est ainsi qu’apparaît le Golem dans une nouvelle de Laurent Gaudé, publiée dans son recueil Les oliviers du Négus. Le feu, dans ces nouvelles, fait célébration, par deux fois et différemment : dans la première nouvelle, Zio Négus célèbre Frédéric II et la puissance vitale des oliviers ; dans la deuxième, c’est le centurion romain qui... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:26 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

29 juillet 2017

L'un d'entre eux, un album de Géraldine Alibeu

Géraldine Alibeu a publié, il y a environ six ans, un livre particulier qui va bien à cette période de vacances. Le haut de la page est le dessin d’un groupe à la plage, le bas est une phrase. Le dessin et la phrase peuvent être tournés indépendamment l’un de l’autre. Il y a quatorze dessins et quatorze phrases. Chaque phrase commence par « L'un d’entre eux » : le lecteur imagine qu’il s’agit d’un des personnages vus sur le dessin. Rien ne dit — ni le dessin, ni le texte — de qui il s’agit. C’est donc au lecteur de... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:13 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,
28 juillet 2017

Imaginer la pluie, de Santiago Pajares

Imaginer ce qu’un homme découvre quand il n’a connu que le désert depuis sa naissance, un désert où il a vécu seul avec sa mère jusqu’à l’âge de douze ans. Quand sa mère meurt, il continue à vivre de peu, quelques lézards, les produits de son maigre potager, et l’eau, si précieuse, du puits qu’ils ont creusé ensemble. Il poursuit son dialogue  avec elle, parce qu’il faut qu’il entretienne le langage, comme il doit continuer à écrire dans le sable les mots et les phrases qu’elle lui a enseignés. Et viendra le jour où il tentera... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
27 juillet 2017

Florilège, recueil de nouvelles d'Annie Saumont

Quand on entre dans une nouvelle d’Annie Saumont, on sait qu’il va se passer quelque chose mais on ne sait pas quoi ni quand cela va nous être révélé. Les personnages sont souvent des enfants ou des adolescents aux prises avec un réel pas facile. Il y a aussi des envies de meurtres parfois rapidement avouées, parfois restées accrochées dans le fusil qui est apparu dans le récit. La vie n’est pas de tout repos. Il y a ces enfants qui partent de chez eux après l’école parce qu’ils ne veulent pas tuer leur mère avec toutes leurs... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:53 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
24 juillet 2017

POÉTIQUE : REMARQUES, de Jacques Roubaud - juillet 2017

« Ce volume rassemble un demi-siècle de réflexions dans une forme particulière de prose que j’appelle remarques. », écrit Jacques Roubaud. Il ajoute qu’il se compose de 15 sections de 317 remarques chacune. 317 étant un nombre premier, comme l’est aussi 2017, ce sera notre rendez-vous mensuel : vous trouverez, chaque mois, quelques-unes des remarques de Jacques Roubaud dans ce blog, précédées du numéro qu’elles ont dans le livre. 1911. La stratégie des ruines : la ruine fait surgir la distance du passé. 1991. La chaise... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:31 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,