06 mai 2021

Roger Caillois - La lecture des pierres - mai 2021

Le Muséum national d’histoire naturelle et l’atelier EXB ont publié vers la fin de l’année 2020 un très beau livre contenant des textes de Roger Caillois (Pierres, L’écriture des pierres, Agates paradoxales) accompagnés de photos de la collection du même Roger Caillois conservée au Muséum. Chaque mois, dans ce blog, nous avons rendez-vous avec ces pierres. Photographie : François Farges Ces formes sont d’avant l’histoire, d’immémoriale seigneurie. En de telles structures, façonnées aux plus rudes traitements et ennoblies par eux,... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

05 mai 2021

Décomposée, de Clémentine Beauvais (éd. L'iconoclaste - collection L'iconopop)

Goujats les poètes français, Ronsard, Corneille, Baudelaire, les deux premiers promettant la vieillesse et la décrépitude aux femmes qu'ils désirent, le troisième lui annonçant un avenir de charogne... Clémentine Beauvais a lu ce poème de Baudelaire et imagine ce qu'a pu être cette femme, si c'était une femme, forcément « lubrique » pour le poète, et ce qu'elle pourrait dire de son existence au milieu de ce XIXe siècle où être femme n'était sans doute pas une sinécure. Au hasard de cette promenade, « au détour d'un... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 09:06 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
04 mai 2021

La faim de leur monde, Akhenaton (éd. L'iconoclaste - collection L'iconopop)

Quinze ans ont passé depuis que le groupe IAM a écrit La fin de leur monde. Akhenaton et Shurik’n espéraient que ce serait pour bientôt. Ils pensaient que le monde allait bientôt réagir à toutes les injustices, les inégalités, les violences. C’était un an avant une élection présidentielle, celle de 2007… Et puis, quinze ans plus tard, c’est pire. Akhenaton a près de cinquante ans. Sa mère, qui a toujours lutté, politiquement et syndicalement, vient de mourir. Il lui adresse ce long poème, ce texte de colère. Il ne dit pas seulement... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:42 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
03 mai 2021

Annie Muktuk, de Norma Dunning, traduction de Daniel Grenier (éd. Mémoire d'encrier)

D’abord quelques mots à propos de la traduction : comment passer de l’anglais au français, au Québec, en gardant un style proche de l’oralité sans trahir ni déformer le propos ? Comment intégrer dans ce passage d’une langue à l’autre les mots inuit qui enrichissent la langue ? Nancy Huston, dans un autre livre, souhaite que la langue française « cesse de se comporter en reine agacée et se mette à l’écoute de ses peuples ». Il s’agit, écrit le traducteur, Daniel Grenier, de « décoloniser la traduction... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:27 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
02 mai 2021

Alors Carcasse, de Mariette Navarro (éd. Cheyne), lu par Denis Lavant

Mariette Navarro a publié ce livre en 2011, Denis Lavant déjà en avait fait une lecture. Dix ans plus tard, à la Bibliothèque municipale de Lyon, pour l’anniversaire (40 ans) des éditions Cheyne, Denis Lavant revient à ce texte. Un pupitre, les feuilles sur le pupitre, et l’acteur dont dépassent la tête, au début coiffée d’un bonnet et d’un chapeau, les épaules, les bras et les mains de part et d’autre sur l’écran où je le vois.  « Plusieurs aussi sont là au beau milieu de leur époque mais Carcasse particulièrement est au... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
01 mai 2021

Le petit pois, l'orange, un légume, un fruit

Dans l’émission dominicale, aujourd’hui disparue, « Les papous dans la tête » (France Culture), Henri Cueco, artiste et écrivain, a, par deux fois, parlé du petit pois. (photo : Stéphanie Berlu - Maxppp) D’abord, ce fut « La leçon de peinture ou comment peindre un petit pois ». En voici quelques extraits : « À toutes les questions que pose le destin du petit pois,  vous pouvez au choix donner une réponse mystique (d’où vient-il ?), ou matérialiste (où va-t-il ?). Soyons réalistes : la... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:32 - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

30 avril 2021

Beaupré, d'Éric Sautou (éd. Flammarion)

Beaupré, c’est un lieu : une maison, un jardin (arbres, fleurs, feuilles, balançoire), un lac. C’est la maison de sa mère. « j’habite / seule ici et seule / je reste ». Les textes sont très courts, les mots apparaissent, disparaissent, reviennent, comme si on devait les répéter, une fois, plusieurs fois, pour qu’ils pèsent un peu de leur réalité. Ce sont bien les mots qui font le poème : ce ne sont pas les feuilles (« elles tombent »), pas les arbres (« bouleversés »), pas les choses (« elles... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:16 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
29 avril 2021

Le livre, c'est la liberté

Invité par Augustin Trapenard dans son émission Boomerang sur France Inter ce mardi 28 avril, Patrick Weil, fondateur et président de l'ONG Bibliothèques sans frontières, a lu le texte suivant : Très peu de temps après la création de Bibliothèques sans frontières nous avons été confrontés, avec Jérémy Lachal, son directeur, à une question difficile : pour réduire les inégalités d’accès à la connaissance et à l’information en Afrique, ne devait-on pas zapper les vieilles bibliothèques classiques, emplies de livres, et se tourner... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
28 avril 2021

La puissance du toucher des étoffes, d'Aline Ribière

C’est une vidéo proposée par l’Enseigne des Oudin qui m’a fait découvrir les créations d’Aline Ribière. Je regrette de n’avoir vu ces oeuvres que sur l’écran de mon ordinateur mais je suis sensible à ce qu’elle fait du vêtement, comment elle crée d’abord des robes pour elle-même, dont elle enveloppe son corps en public, dans le cadre de performances, puis pour d’autres femmes. Le plaisir qu’elle évoque au contact de la peau et du tissu raconte bien d’autres choses que la création de la haute couture, même si on peut trouver des... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:41 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
27 avril 2021

Rien du tout, d'Olivia Tapiero (éd. Mémoire d'encrier)

Rien du tout, ce n’est pas absolument rien, c’est plutôt le rien qui est dans le tout, le trou, le trou noir : « j’ai lu quelque part que, si chaque galaxie a pour centre un trou noir, il est possible que chaque trou noir contienne un univers ». C’est donc ce trou noir que cherche Olivia Tapiero. Un trou noir, un effondrement, d’où renaître. « Le trou se transmet dans le cœur des femmes, de mère en fille, d’une bouche à l’autre. » La dédicace à sa mère et cette phrase placent le texte du côté des femmes : la... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:38 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,