14 septembre 2019

Portraits robots

Dans son livre Portraits robots, Michèle Métail propose plus de cent portraits qu’elle qualifie aussi de « poèmes figurés ». En voici un : LE CYCLOTOURISTE CHAPEAU DE ROUETÊTE DE PELOTONNEZ DANS LE GUIDONCHAÎNE DE COUDOIGT DANS L'ENGRENAGEMEMBRE D'UN CLUBJAMBE DE FORCECOL DU FÉMURSOUFFLE COUPÉÀ BOUT DE SOUFFLE Il s’agit pour elle de disposer, ligne après ligne, les éléments d’un portrait : que peut-on dire des cheveux, du front, des yeux, par exemple ? Elle trouve pour chaque trait des expressions. Elle cherche et... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:21 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

13 septembre 2019

Apulée n°2 - septembre 2019

Cette revue annuelle de littérature et de réflexion initiée par Hubert Haddad s’engage à parler du monde d’une manière décentrée, nomade, investigatrice, loin d’un point de vue étroitement hexagonal, avec pour premier espace d’enjeu l’Afrique et la Méditerranée. C’est autour du nom prestigieux d’Apulée – auteur berbère d’expression latine qui, avec l’Âne d’or ou les Métamorphoses, ouvrit au IIe siècle une extraordinaire brèche de liberté aux littératures de l’imaginaire – que se retrouvent ici écrivains et artistes venus d’horizons... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:29 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
12 septembre 2019

Dépotoir aux morts, poèmes d'Isaac Rosenberg

Au petit matin du 1er avril 1918, au retour d'une patrouille de nuit près d'Arras, Isaac Rosenberg disparaît sans laisser de trace. Il a vingt-sept ans. C'est par ces mots que Sarah Montin, la traductrice, le présente au début de sa préface. Du recueil bilingue publié par Alidades, je retiens aujourd'hui ce poème. KILLED IN ACTION Your 'Youth' has fallen from its shelf,And you have fallen, you yourself.They knocked a soldier on th head,I mourn the poet who fell dead.And yet I think it was by chance,By oversight you died in... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:47 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
11 septembre 2019

Les fantômes de l'Internationale, d'Élise Thiébaut et Baudoin

Il y a des chansons dont on a oublié les auteurs, paroliers et musiciens. Que L’Internationale soit un poème écrit par Eugène Pottier, beaucoup de celles et ceux qui la chantent le savent sans doute. Que ce poème ait été écrit sur l’air de La Marseillaise, il en est sans doute moins au courant. Le texte est moins belliqueux, plus universel. Mais qui connaît l’auteur de la musique sur laquelle ce poème est chanté ? Son nom : Degeyter, selon la façon dont on l’écrit en français… En dire plus ici, ce serait résumer trop vite la... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:59 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
10 septembre 2019

Vastes sont les déserts

Álvaro de Campos est un des hétéronymes de Fernando Pessoa. Les éditions Chandeigne ont récemment publié une nouvelle traduction de plusieurs de ses textes par Max de Carvalho sous le titre  de Bureau de tabac. Ce n’est pas ce poème qui m’a touché le plus mais celui qui répète « Vastes sont les déserts et tout est désert ».  En voici quelques lignes : Vou definitivamente arrumar a mala. Je vais faire ma valise une bonne fois pour toutes. Arre, hei-de arrumá-la e fechá-la; Bon sang ! je finirai bien par la... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
09 septembre 2019

Ali, Marwan, Foued, Jeehan et moi

Le hasard des publications m'a fait lire trois livres en cette rentrée entre lesquels je trouve des relations.    Ceux qui partent, de Jeanne Benameur, évoque les émigrés partis d'Europe pour s'installer en Amérique. L'auteure y présente notamment une famille américaine où l'arrivée de nouveaux-venus fait débat. Près d'un siècle plus tard, dans son livre Sables, Anissa M.Bouziane montre comment des Américains des années 2000 se laissent envahir par la méfiance vis-à-vis d'autres Américains au motif qu'ils seraient de la... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:51 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

08 septembre 2019

Sables, de Anissa M. Bouziane

C’est la poussière qui fait un nuage épais lors de l’écroulement des tours du World Trade Center. C’est le sable qui crépite et griffe projeté par le vent dans le Sahara, au Sud du Maroc. Les chapitres alternent, tantôt New York, tantôt le Maroc, et il faudra à Jeehan, américaine née d’un père marocain et d’une mère française, traverser des épreuves inconcevables pour trouver sa place dans le monde après l’attentat du 11 septembre. C’est la solitude qu’elle va d’abord subir. L’Amérique où elle est née va la rejeter. Ali, un... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:29 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
06 septembre 2019

Âmes (extraits), de Tristan Garcia

Dans le chapitre 7 de ce roman, deux personnages se rencontrent ; l'un lit à l'autre « les rouleaux de papier qui contenaient l'histoire de la vallée et du royaume… » (…) Ils n’avaient pas besoin de traquer les mille transformations que l’écriture fait subir à tout ce qui a lieu. Car l’écriture n’est pas au passé ce que l’empreinte de la main d’un homme contre une paroi est à cette main, mais plutôt  ce que la fumée charriée par le vent est au feu déjà éteint : elle n’imite pas tout à fait, elle signale ce de quoi... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:29 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
05 septembre 2019

Ovaine, La saga - de Tristan Félix

Ovaine est un personnage créé par Tristan Félix. Les éditions Tinbad ont publié récemment Ovaine, La saga. En voici le premier texte, celui qui va bien avec la rentrée.   Lorsqu'Ovaine est entrée dans la classe, les cheveux de la maîtresse brûlaient par dizaines. Elle a retenu son souffle pour ne pas l'échauffer davantage. Alors des centaines d'yeux écoliers se sont posés sur son crâne chauve. Ovaine élevait des poux dans ses tresses.C'étaient ses amis jusqu'à la racine. Mais cela n'a pas plu. On l'a rasée. Ses cheveux... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:47 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
04 septembre 2019

Âmes, histoire de la souffrance - de Tristan Garcia

Trois tomes sont annoncés. Je m’arrête (provisoirement ?) au milieu du premier. Tristan Garcia écrit Âmes, Histoire de la souffrance. Plus que de la souffrance, c’est de la cruauté qu’il s’agit. Quelque chose s’oppose à quelque chose, quelqu’un à quelqu’un quand la notion du « soi » apparaît, qui n’a d’abord pas été « soi ». Le ver, « quelque part sous la mer il y a 530 millions d’années », sera tutoyé : « Tu es détruit, tout est fini ». L’auteur introduit chaque chapitre, chaque histoire par... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :