15 décembre 2012

Les violons de l'automne de la vie

Il y a quelques semaines, vous avez joué sur les violons de l’automne. Revenons-y, mais un peu différemment. Il s’agira ici de partir de ces mots et de s’en éloigner peu à peu. Voici comment. Prenons les premiers mots suivants : Les sanglots des violons de l’automne. Vous le constatez, il n'y a aucun adjectif. Pour continuer, faisons disparaître le premier mot et son article et prolongeons par un mot précédé de « de » ou « des » : Les violons de l’automne de la vie. Et ainsi de suite, toujours avec la même... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:30 - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,

08 décembre 2012

Non, rien de rien...

La parole est à Raymond Devos ! Mesdames et messieurs ... Je vous signale tout de suite que je vais parler pour ne rien dire. Oh ! je sais ! Vous pensez : « S'il n'a rien à dire ... il ferait mieux de se taire ! » Evidemment ! Mais c'est trop facile ! ... c'est trop facile ! Vous voudriez que je fasse comme tous ceux qui n'ont rien à dire et qui le gardent pour eux ? Eh bien non ! Mesdames et messieurs, moi, lorsque je n'ai rien à dire, je veux qu'on le sache ! Je veux en faire profiter les autres ! Et si vous-mêmes,... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:18 - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,
01 décembre 2012

Montagne russe

Le principe est simple : chaque mot est suivi d’un autre différant du précédent parce qu’il est plus long ou plus court d’UNE LETTRE. Il faut cependant s’armer de patience et compter chaque mot. Commencez donc par des phrases assez courtes. Et, si cela vous chante, faites en d’autres. Exemple : Nous (4) irons (5) dans (4) les (3) bois (4) quand Loup goulu sera parti… C’est à vous main tenant. La 73000e visite à ce blog est arrivée, aujourd'hui, vers 13h35, de Juvisy sur cette page. Merci.
Posté par onarretetout à 07:28 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,
24 novembre 2012

Hasard, indépendance, sérendipité

Ouvrez un livre ou un journal au hasard. Choisissez une phrase, ou plutôt une proposition (sujet, verbe, complément). Recopiez-la comme une proposition indépendante. Vous lui affecterez le numéro 1. Ouvrez un autre livre ou un autre journal au hasard. Choisissez une phrase, ou plutôt une proposition (sujet, verbe, complément). Recopiez-la comme une proposition indépendante. Vous lui affecterez le numéro 2. Ces choix doivent, le plus possible, être indépendants l’un de l’autre pour faire jouer pleinement le hasard, ce qu’on pourrait... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:28 - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , ,
17 novembre 2012

Les surprises laïques des veillées de l'automne

L’automne avec ses feuillages multicolores, avec ses arbres qui s’en dépouillent, avec ses pluies, ses brumes, le froid humide qui vient, l’automne chanté par les poètes, l’automne est bien installé. Paul Verlaine a définitivement associé le violon à cette saison avec ces vers fameux : « Les sanglots longs / des violons / de l’automne ». Je vous propose aujourd’hui de transformer ces vers en changeant les mots « sanglots », « longs » et « violons ». Les mots qui viendront les remplacer... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 06:56 - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : ,
10 novembre 2012

L'amour de ta belle

Celui qui signe dans ce blog ses commentaires du nom de « l’autre », et avec qui j’ai visité l’exposition Babel au Palais des Beaux Arts de Lille, m’a signalé que Maurice Roche fait de « la tour de Babel », par un habile mélange de sonorités, « la terre de mabouls ». Nous avons alors échangé quelques messages où « la terre de mabouls » devenait « l’amour de ta belle », où « la tour de Babel » se transformait en « balourde la bête »… Et ainsi de suite. Puis nous en... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:20 - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : , ,

03 novembre 2012

Au bal du POP

Je suis allé au bal du Petit Orchestre de Poche. C’était un dimanche soir, dans l’espace du Cirque Electrique, à la Porte des Lilas (Paris). L’Orchestre comprend deux musiciens (un batteur et un accordéoniste) qui poussent également la chansonnette, et ce soir-là un invité (un guitariste), pour décor une caravane ouverte, et la piste de danse : le POP fait danser. Valse, Paso doble, Cumbia, Cha cha, Tango, Biguine, etc. Quand ils ont joué une Java, j’ai presque automatiquement pensé à la chanson de Claude Nougaro, et, en... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:11 - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , ,
27 octobre 2012

Horoscorpion

Nous venons d’entrer dans le signe du scorpion. Vous connaissez les douze signes du zodiaque : bélier, taureau, gémeaux, cancer, lion, vierge, balance, scorpion, sagittaire, capricorne, verseau, poissons. On y a associé les quatre éléments de la culture occidentale : eau, terre, air, feu. D’autres mots viennent s’y mêler : ascendant, planètes, conjonction, divination, horoscope, etc. Prenons l’horoscope d’un natif du scorpion, tel qu’il était écrit au début de cette semaine sur un site Internet. Changeons-en tous les... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:37 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,
20 octobre 2012

Au temps en emporte le vent !

Un livre récent, de Serge Scotto, porte ce titre. Un sous-titre récent, vu au cinéma, a choisi cette graphie. Pourtant rien ne vous oblige à écrire « au temps pour moi ». Je penche même personnellement pour « autant pour moi ». L’Académie française affirme son hésitation : « Il est impossible de savoir précisément quand et comment est apparue l’expression familière au temps pour moi, issue du langage militaire, dans laquelle au temps ! se dit pour commander la reprise d’un mouvement depuis le début... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 06:46 - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : ,
13 octobre 2012

L’une de nous doit disparaître

Visitant l’exposition du CREDAC (voir l'article d'hier), j’ai vu cette publication exposée entre deux serre-livres, intitulée L’un de nous doit disparaître. Je ne l’ai pas encore lue, mais, quelques jours plus tard, j’ai constaté la disparition d’une lettre (cachée par une grille) à l’une des entrées de la BNF, à Paris. OUEST devenait, par cette soustraction, Ô EST. J’ai donc cherché des mots qui changent de sens ou d’orientation quand on en fait disparaître une lettre. Une troupe devient un trope.Un chant se mue en chat.Une autre... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:33 - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : ,