16 mars 2019

Générateur de citations, selon Thierry Maugenest

Thierry Maugenest s’intéresse à la cuisine littéraire. Il a publié en 2010 Les rillettes de Proust. Ces jours-ci, il publie Les spaghettis de Baudelaire. Ses recettes sont ici destinées aux étudiants en cours de lettres et à tous ceux et toutes celles qui lisent entre les lignes avec plaisir. Avec beaucoup d’humour et de savoir-faire, il propose des trucs pour rédiger des dissertations, il décortique des vers célèbres ou les mélange à d’autres moins fameux, s’amuse d’accents, utilise les mots d’un métier pour parler d’autre... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:23 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,

09 mars 2019

Virelangue

Hier, j'ai cité le Garde-mots. Voici sa définition du virelangue : Répétition rapide et aussi longtemps que possible d'une suite de mots présentant une difficulté de prononciation et/ou de compréhension. A un moment donné la phrase se déforme. Elle devient soudain amusante ou inintelligible, ou encore finit par véhiculer un mot cru. Il s'agit le plus souvent d'un jeu, comme par exemple  les virelangues classiques de notre enfance : Les chaussettes de l'archiduchesse sont elles sèches, archisèches ? Panier-piano. Le... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:10 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,
02 mars 2019

mARs en kARt

Il y a quelques jours, le 20 février, je publiais un article à propos d’un livre de Serge Mestre et remarquais que, pour le titre, l’auteur n’avait gardé que les lettres du prénom que s’était choisi son héroïne : G, E, R, D, A qu’on retrouve dans REGARDER. Autre fait remarquable, deux lettres sont exactement au centre du verbe : A, R. C’est pareil pour le mois dans lequel nous venons d’entrer : mARs. Cherchez d’autres mots où ces deux lettres (A, R) occupent la place centrale. Quand vous en aurez une liste suffisante (au moins... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:22 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,
23 février 2019

Y entendre goutte

Sur le site expressio.fr, on peut lire : « N’y entendre goutte Voilà une goutte propre à nous mettre le doute. Car nous savons tous, même ceux qui ne sont pas de Marseille, ce qu'est une goutte, cette toute petite quantité de liquide qu'on représente généralement sous une forme à peu près sphérique et qui, entre autres, nous tombe dessus en grande quantité lorsqu'il pleut à verse.Mais si vous avez bien lu le paragraphe précédent vous avez noté le « petite quantité de liquide ». Enlevez maintenant le liquide. Que reste-t-il ?... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:51 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,
16 février 2019

Parler latin

Le latin, une langue morte ? Philippe Cibois (suivre le lien "La question du latin" dans la colonne de droite)  démontre le contraire. À condition de ne pas enfermer le latin dans les déclinaisons, ni dans les traductions ex abrupto de textes de Cicéron… Tiens, je viens d’écrire ex abrupto. Le latin est présent dans notre langue. Il est aussi, depuis des siècles la langue des scientifiques. Certes, et notamment depuis la guerre 1914-1918, l’anglais domine dans les échanges internationaux. Y compris dans les sciences. Mais la... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:38 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,
09 février 2019

Une taupe dans ma tête

Visitant récemment une exposition au Centre Wallonie Bruxelles, à Paris, j’ai découvert les mots de Lise Duclaux. Il me faut remercier la librairie Wallonie Bruxelles qui m’a permis de lire un entretien avec cette artiste où j’ai appris qu’elle multipliait les actions avec les plantes (et j’ai pensé à Gilles Clément) et ne se contentait pas de le faire, comme moi, avec les mots. C’est ensuite en explorant son site internet que j’ai retrouvé cette phrase vue dans l’exposition : « Je n’ai pas de taupe dans mon jardin mais j’en ai... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:03 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

02 février 2019

Cache-nez

« À propos, savez-vous que le dey d’Alger a une verrue sur le nez ? » Ce sont les derniers mots du texte de Nicolaï Gogol, Le journal d’un fou. Le nez est aussi un titre du même auteur. Je me souviens avoir vu une oeuvre de William Kentridge à propos du Nez de Gogol. (photo ci-contre : Le nez de Nicolaï Gogol et Dmitri Chostakovitch, mise en scene et video William Kentridge, direction musicale Kazushi Ono, avec le choeur et l'orchestre de l'Opera de Lyon, dans le cadre du Festival d'Aix-en-Provence 2011. Photo:... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:35 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,
26 janvier 2019

À la fin de l'envoi

Prenons un extrait de Cyrano de Bergerac, d’Edmond Rostand BALLADE DU DUEL DE L’HOTEL DE BOURGOGNE Je jette avec grâce mon feutre,Je fais lentement l'abandonDu grand manteau qui me calfeutre,Et je tire mon espadon ;Elégant comme Céladon,Agile comme Scaramouche,Je vous préviens, cher Mirmydon,Qu'à la fin de l'envoi je touche ! Vous auriez bien dû rester neutre ;Où vais-je vous larder, dindon ?...Dans le flanc, sous votre maheutre ?...Au coeur, sous votre bleu cordon ?...- Les coquilles tintent, ding-don !Ma pointe voltige : une... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:35 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,
19 janvier 2019

Sous une lune gibbeuse

Intrigué de n’avoir que récemment repéré l’adjectif « gibbeux », je suis allé chercher les mots commençant par « gibb- ». J’ai découvert l’adjectif à la fin de bulletins météorologiques qui annonçaient une « lune gibbeuse ». Sur le site de futura-sciences.com, on peut lire ceci : « On appelle premier croissant la période située entre la Nouvelle Lune et le premier quartier. Après celui-ci, la Lune présente jour après jour une surface de plus en plus éclairée. On appelle cela la Lune... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:11 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
12 janvier 2019

Vie & opinions de Gottfried Gröll, de Christophe Manon

« Gröll c’est le pantin qui fait le clownjuste derrière mon dos. » C’est. Christophe Manon, à la première personne du singulier, et tantôt Gröll, « Il y a du réel qui s’échappe / mais on n’est jamais sûr de le retrouver ». Il recherche l’amour, ça compte. Il s’exprime en poèmes de onze vers. Il « parle français dans une langue étrangère et c’est drôle ». Le vide le hante, qui « se divise / à l’infini ». Bien sûr, dans le réel, il y a des flics, du fric et d’autres trucs, comme « le... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:17 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,