17 mars 2011

Nathalie Leverger à Marseille

« Je sais désormais que tant que mes mains m’obéiront, je créerai. Un coin de table, de la colle, du fil de fer et quelques feuilles de papier… » Ces quelques mots de Nathalie Leverger disent bien son art. Le geste créateur n’est pas a priori un geste compliqué, c’est la conscience qu’on en a, l’exigence qu’on y met, la capacité à laisser agir le hasard qui donnent du sens à l’œuvre, et le regard de l'autre. Le muselet du bouchon de champagne peut devenir un personnage, le papier qui entourait le bonbon à la menthe peut... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:00 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :

14 mars 2011

Grès émaillés d'Alain Gaudebert

La couleur… J’avais lu, sur le site de la Galerie Médiart, qu’Alain Gaudebert travaille la couleur. Et, venant à cette Galerie, j’ai vu la couleur, les couleurs. Ce céramiste travaille les formes jusqu’à les rendre imparfaites. On saisit la main qui façonne, qui se bat avec la matière, qui joue avec elle et lui laisse la part belle. Ses bouteilles ne ressemblent pas à toutes les bouteilles. Ses torses sculptés évoquent le corps à corps, une sorte de brutalité. Et ses couleurs… J’ai lu quelque part qu’elles font penser à Eugène Leroy... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
09 mars 2011

Christian Sabas, Mioko Tanaka et Soline Portman, au Lavoir Moderne Parisien

L’étage du Lavoir Moderne Parisien, rue Léon à Paris, m’a toujours attiré. Le lieu lui-même invite au recueillement : on y accède par un escalier au milieu duquel on franchit une porte ; on a l’impression d’entrer dans un grenier, tandis qu’en bas, dans le hall d’accueil, le public attend l’ouverture des portes de la salle de spectacle en buvant un thé ou un café, en feuilletant les livres proposés par la librairie Le Contoir Africain. En haut de l’escalier, on reçoit la lumière en face par la baie vitrée et le regard fait... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
25 février 2011

De sel, de vie et d'ô ! - peintures de Solange Alin

Quand la personne se déchire, quand l’être perd son être, quand on n’est plus rien, il faut à l’homme, à la femme, se recoudre soi-même, retrouver son image dans un miroir brisé ou reconstruire son image brisée dans les miroirs. Solange Alin suit les marches de l’escalier, les lignes de crevasses, les boursouflures des chairs suturées. Elle y trouve et rassemble l’arrondi de l’épaule, les ovales du couple, les silhouettes de la société qui se reconstitue et reconstitue l’être. Les bleus s’apaisent et le ciel sort de la nuit. Solange... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:16 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
24 janvier 2011

Le jeu des fleurs Hanafuda, de Véronique Brindeau et Frédéric Clément

Avant Le jeu des fleurs, il me faut écrire à propos de Frédéric Clément. Mais je me contenterai de dire que sont exposés chez moi quelques-uns de ses livres. Exposés, oui, parce que rangés sur une étagère, on n’en verrait que le dos. Je dois avouer que, s’ils sont exposés chez moi, ils sont peu visibles. On voit à peine Les belles endormies de Kawabata, le jaune et les pinceaux du Magasin Zinzin et il faut se pencher pour découvrir Le livre épuisé. C’est comme si j’avais besoin de les savoir là, à portée de main, contenant tous ces... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
06 janvier 2011

Louise Bourgeois, Eugénie Grandet

Un titre très clair : Moi, Eugénie Grandet. Louise Bourgeois se représente en personnage de Balzac. C’est l’occasion de visiter la Maison de Balzac dans le 16e arrondissement de Paris, passant par la rue Berton par où, dit-on, Balzac fuyait ses créanciers, et qui est encore une voie pavée, classée de Grande Randonnée, trop étroite pour laisser passer une automobile. A quelques mètres, un drapeau rouge portant une lune décroissante et une étoile blanches signale l’ambassade de Turquie, installée dans l’ancienne clinique où a... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:16 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

03 janvier 2011

La nuit du premier jour

Du 31 décembre au 1er janvier, j’ai passé la dernière heure de 2010 et les premières de 2011 sur les pistes d’un aérodrome. L’évènement, organisé par le Conseil Général de Seine-et-Marne, était nommé Dépayz’arts, et pour un dépaysement, c’en était un. Certains ont même pris un bain de minuit passé dans l’eau chaude tandis que la température extérieure était à peine au dessus de 0°. Les avions étaient sortis des hangars et on entendait gronder leurs moteurs. Le Groupe F encadrait l’espace de la fête de ses flammes intermittentes. La... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
27 décembre 2010

Rêve d'automne, de Jon Fosse, mis en scène par Patrice Chéreau

Un cimetière est un lieu où on lit les pierres tombales, les noms bien sûr, mais aussi les dédicaces, les épitaphes. Toute une littérature. Patrice Chéreau en fait les cartouches d’un musée, le Louvre, c’est-à-dire LE musée sans doute. C’est par une porte de ce musée que je suis entré, sur la scène, par la porte que vont franchir tout à l’heure certains personnages, mais je ne le sais pas encore. Je me dis seulement que je suis content d’être là, assis devant, dans, ce décor d’une pièce écrite par un auteur, Jon Fosse, que je vais... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
13 décembre 2010

Un container contre l'exclusion, par Le fil rouge de l'image

C’était ce soir-là. La neige avait tombé en abondance depuis midi. Il avait fallu ouvrir des hébergements d’urgence en Ile de France. Des milliers de personnes y avaient été accueillies. C’était ce soir-là. Un SDF est mort dans l’incendie de sa tente à Lille. C’était ce soir-là. Les passants regardaient où ils mettaient les pieds, ce qui n’empêchait pas les glissades. A la télévision, on nous montrait un avocat qui s’était foulé la cheville, « un des accidents les plus fréquents dans ces périodes d’intempéries »… C'était ce... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:58 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
05 décembre 2010

Patrice Chéreau au Louvre, à Paris

C’est une soirée devant la télévision qui m’a donné envie d’aller au Louvre. Patrice Chéreau parlait de son travail de metteur en scène, de réalisateur. Au Louvre, la salle où sont exposées les œuvres qu’il a choisies est assez petite. On en fait le tour une fois, une seconde fois, et on se laisse accrocher par l’enchaînement de ce qu’on y voit. Un titre : Les visages et les corps. Et ce qui apparaît, c’est la peau, la chair, bien plus qu’un discours ou une suite de concepts. Courbet, avec le portrait de L’homme à la ceinture,... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,