14 septembre 2018

L'atelier d'Alberto Giacometti vu par Jean Genet, catalogue de l'exposition

L’exposition de la Fondation Giacometti consacrée à l’atelier d’Alberto Giacometti vu par Jean Genet se termine le 16 septembre 2018. Le catalogue en fait ressortir l’originalité. Il ne s’agit pas de présenter l’atelier du point de vue de Genet. L’ambition de cette exposition est de témoigner d’une relation d’admiration réciproque et d’amitié. On a pu lire le texte de Genet, on a pu voir les portraits réalisés par Giacometti. Ici c’est cet échange qui se visualise : l’intérêt de Giacometti pour les textes de Genet et son désir de le... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:32 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

07 septembre 2018

Tours de chaises

Une Tour Eiffel construite avec des chaises "bistro", près du Bassin de la Villette, à Paris, m'a rappelé une autre sculpture vue aux Jeunes Pousses 2018, à Saulx les Chartreux (91), faite de chaises en bois. Deux façons d'escalader le ciel.
Posté par onarretetout à 08:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
06 septembre 2018

Dans l'atelier de Giacometti (suite)

Dans une exposition, on ne peut pas rendre l’effet de la poussière dont Jean Genet dit qu’elle était la nature même de l’atelier de Giacometti. Le moindre entretien des locaux exige la propreté, le balai, le plumeau. Pourtant, l’exposition rue Schoelcher à Paris tente d’approcher l’ambiance de ce lieu d’où sont sorties tant d’oeuvres de formats tellement différents (car il s’agissait pour l’artiste de rendre compte de l’éloignement des personnes ou des objets). Et c’est par le truchement du témoignage de Jean Genet, de la relation... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
05 septembre 2018

Dans l'atelier de Giacometti (suite)

Dans la même pièce, on trouve des femmes debout, posées ici devant une photo qui les représente, et cet « homme qui marche » en face d’elles. C’est la rue. Et je pense à une célèbre photo de Cartier-Bresson (qui n’est pas dans l’exposition). Giacometti est à Paris.  
Posté par onarretetout à 07:47 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
04 septembre 2018

Dans l'atelier de Giacometti

On s’attend à rencontrer Giacometti dans la maison d’un autre. On ne le peut pas. On ne peut plus visiter son atelier. Peu l’ont fait, en réalité. On n’a vu ses oeuvres que dans les lieux d’exposition, sorties de cet atelier à propos duquel je reviendrai sans doute dans quelques jours. Aujourd’hui, je vous propose de regarder quelques photos de sculptures exposées à la Fondation Giacometti, dans ce décor d’un hôtel particulier où s’instaure un dialogue avec la lumière et avec les espaces.
Posté par onarretetout à 08:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
03 septembre 2018

Fondation Giacometti

Ce n’est pas rue Hippolyte Maindron que la Fondation Giacometti présente des oeuvres de l’artiste. C’est dans une autre rue du 14e arrondissement de Paris, rue Victor Schoelcher, dans l’ancien atelier de l’artiste-décorateur Paul Follot, un hôtel particulier classé de style Art Déco, dont les décors ont été préservés, restaurés et réaménagés. Voici quelques images de cet hôtel.
Posté par onarretetout à 08:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

29 juillet 2018

Chalon dans la rue 2018 (6)

Les médusés de Gorgopolitis, par la Compagnie des Enclumés   Ce sont d’abord des affiches dans les rues de la ville. Personnages étranges et proches pourtant. On pourrait s’arrêter ici, dans la partie basse, au niveau de la Saône, devant ces affiches. Mais c’est en haut, dans le quartier dit de la Citadelle, qu’il faut aller, le soir, pour découvrir les médusés, extraits de la gangue de fouilles à venir. Ces personnages révèlent, sortis de leur nuit, ce que sera peut-être notre civilisation dans quelques années, quelques... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
23 juillet 2018

L'envol, exposition à la Maison rouge, à Paris

Prendre son envol, pour un oisillon, c’est devenir oiseau et risquer sa vie pour quitter le nid. C’était la question posée par un spectacle de rue de la Compagnie Adhoc présenté dans ce blog l’année dernière ou encore par un texte de Patrick Laupin ici. Ce n’est pas de cela qu’il s’agit cette fois. Ni de jouer les monte-en-l’air. C’est du désir de partir, de prendre la voie des airs qui anime les humains depuis si longtemps. Battre des ailes, chuter bien sûr, et repartir, essayer encore. Les spectateurs sont invités à expérimenter... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:43 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
21 juillet 2018

Lettre à Ovide, de Camille Tsvetoukhine (détail)

Dans la vitrine de La Traverse, Centre d'art contemporain d'Alfortville (94) une exposition est installée pour l'été. Elle est faite de mots fragmentés sur des tissus ou des pièces de vêtements. On peut certainement reconstituer le texte de la lettre annoncée mais je n'en ai gardé qu'un sweat-shirt sur lequel on lit des mots tronqués dont on imagine assez aisément ce qu'ils seraient, reconstruits. Je vous propose d'écrire un texte intégrant ces mots recomposés. Exemple : sans préAMBULE, je vous expose mon IDEe. il suffirait... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:35 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,
19 juillet 2018

L'art involontaire

« Pour qui veut bien regarder, tout fait art. La nature, la ville, l'homme, le paysage, l'air du temps, ce qu'on appelle humeur et sur toute chose enfin, la lumière. Par ailleurs, chacun connaît l'art des artistes, celui qui porte signature. Peintres, sculpteurs, musiciens, écrivains, cinéastes, danseurs etc. sont convoqués sur la question de l'art à propos de laquelle, on le sait, il y a toujours beaucoup à dire. Il existe cependant une plage indéfinie où se croisent le champ brut de la nature - les circonstances - et le territoire... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,