20 janvier 2019

Persona Grata, au Musée national de l'Histoire de l'Immigration - suite et fin

L’exposition au Musée de l’histoire de l’immigration se termine en principe aujourd’hui. Les dernières oeuvres que je vous présente évoquent le fait d’habiter. La question du logement est sans doute la plus importante pour qui a tout perdu. Les images présentées dans cette salle sont celles d’immeubles réalisés dans les années 1960-70 (ci-contre, toile de Philippe Cognée). En nombre d’habitants, ces immeubles étaient souvent aussi peuplés que des villes. C’était cependant un progrès qui permettait d’accueillir des gens, parfois... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:34 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

16 janvier 2019

Persona Grata, au Musée national de l'Histoire de l'Immigration - suite

Dôme, de Moataz Nasr Une tente, un abri arrondi de bois tressés reposant sur un lit de cristal, verre brisé ou vagues remuées doucement. Un abri où s’arrêter un temps court ou long, une demeure de nomade, qui accueille ou protège. De son coeur monte une lumière vive, peut-être cette même lumière qui filtre derrière la porte de Judith Reigl. Cette lumière-là projette vers le ciel obscurci un mot, un seul, dans la langue de l’artiste Moataz Nasr, le mot arabe qui dit « amour ».
Posté par onarretetout à 08:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
15 janvier 2019

Persona Grata, au Musée national de l'Histoire de l'Immigration - suite

Extraire d’un document une phrase lui fait dire sans aucun doute autre chose qu’elle était censée signifier. Ici, Latifa Echakhch extrait d’un formulaire à remplir auprès de l’administration cette indication « à remplir par l’étranger ». D’autres espaces seront « à remplir par l’administration ». Et soudain apparait nettement qu’il y a d’un côté l’administration, anonyme et vaguement collective, et de l’autre côté l’étranger, seul. Mais l’artiste va encore plus loin : elle creuse cet « à remplir par... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
14 janvier 2019

Persona Grata, au Musée national de l'Histoire de l'Immigration - suite

Derrière la porte, qu’y a-t-il ? Une pièce interdite d’accès comme dans certains contes ? Un espace de liberté que semble dessiner le contour lumineux de son chambranle ? L’issue impossible ou l’accès possible vers un ailleurs ? Voilà ce qu’évoque cette toile de Judith Reigl. Une fois qu’on a contourné cette toile, on trouve de l’autre côté un personnage de taille humaine, d’aspect humain, mais sans visage, sans rien qui le distingue. C’est peut-être un homme (la toile s’intitule L’égyptien) mais ce n’est encore qu’une... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
11 janvier 2019

Persona Grata, au Musée national de l'Histoire de l'Immigration - suite

The new world’s climax IIIde Barthélémy Toguo À chaque passage de frontière, un tampon sur le passeport et l’empreinte digitale. Ici, le doigt qui a servi à l’empreinte est la trace du gros orteil de l’artiste. Et je pense à Aimé Césaire qui écrit, dans le Cahier d’un retour au pays natal : Et je me dis Bordeaux et Nantes et Liverpool et New York et San Franciscopas un bout de ce monde qui ne porte mon empreinte digitaleet mon calcanéum sur le dos des gratte-ciel et ma crasse dans le scintillement des gemmes !Qui peut se... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:17 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
09 janvier 2019

Persona Grata, au Musée national de l'histoire de l'immigration

Eldorado, de Lahouari Mohammed Bakir, néon dont la lumière est tournée vers l’intérieur et n’éclaire pas au loin. Je pense au livre de Laurent Gaudé. Un peu plus loin, dans la nuit, Laura Henno a filmé au large des Comores l’initiation de Patron, un enfant de onze ans, par son père adoptif, Commandant Ben. Et c’est encore à Laurent Gaudé que je pense (Le soleil des Scorta) mais aussi à Natacha Appanah (Tropique de la violence)
Posté par onarretetout à 07:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

06 janvier 2019

Persona Grata, au Mac-Val, à Vitry-sur-Seine (94) - suite

Il y a, au Mac-Val, dans le cadre de cette exposition, tout un mur de portraits accompagnés de textes, témoignages de personnes immigrées en Suède. Des visages qu’on voit mais qu’on n’aurait peut-être pas remarqués dans la rue, en Suède. Ces portraits rendent-ils en effet visibles les personnes ? Une autre oeuvre, dans l’exposition, nous dit le contraire : Invisible man est son titre. Est-ce qu’on voit cet homme dont l’artiste fait le portrait à grands coups de brosse et dans des tons noirs et gris ? Comment peut-on voir cet homme ?... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:31 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
04 janvier 2019

Persona Grata, au Mac-Val, à Vitry-sur-Seine (94) - suite

Le textile est présent dans cette exposition au Mac-Val. En particulier pour deux oeuvres. La première est réalisée par Ben. Voici la première photo que j’en ai faite. J’ai cru voir, sous le voile, une tête de fauve ou bien une tête d’homme arborant une grosse moustache. En prenant un peu de recul, j’ai vu apparaître un visage de femme dont ce que j’avais pris pour un fauve ou une tête d’homme était la chevelure. Me reculant encore c’est une Marianne que l’on peut voir, en deuil, la raison de ce deuil étant expliquée de la... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:26 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
03 janvier 2019

Persona Grata, au Mac-Val, à Vitry-sur-Seine (94) - suite

En arrivant dans le grand hall du rez-de-chaussée, c’est un lampadaire d’Éric Hattan qui m’arrête. Il est comme déraciné d’un côté d’un mur et en éclaire l’autre face. Les murs se dressent de plus en plus autour de la terre. En Europe et ailleurs, comme si cela pouvait arrêter les humains dans la marche qu’ils ont engagée depuis des millénaires. Comme si l’avenir de l’humanité était de se barricader, de rester entre soi et de tenir à l’extérieur les autres. Comme si nous n’étions pas, nous-mêmes, ces autres. Ces autres dont nous... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
02 janvier 2019

Persona grata, au Mac-Val, à Vitry-sur-Seine (94) - suite

Il y a, dans cette exposition des artistes dont j’ai déjà vu d’autres oeuvres ailleurs et que je retrouvais ici avec plaisir. Mona Hatoum Djamel Tatah Claude Lévêque Bruno Boudjelal Et aussi Kader Attia, Renaud Auguste-Dormeuil, Bertille Bak, Delphine Coindet...
Posté par onarretetout à 08:29 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :