05 août 2019

Chalon dans la rue 2019 (6)

Quizàs, par la Compagnie Amare Ça commence par la diffusion sonore d’interviews, témoignages de vies amoureuses, d’élans, de ruptures… Une sorte d’ange vêtu de noir va et vient dans le public en semant ici et là des pétales de fleurs… Et puis une danseuse raconte son histoire d’amour, et de rupture. Les deux danseuses vont alors jouer ces élans, un peu comme si elles traduisaient en mouvements les Fragments d'un discours amoureux de Roland Barthes (dont le nom est cité). Il y a des longueurs, des clichés, mais aussi des moments... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:27 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

31 juillet 2019

Chalon dans la rue 2019 (2)

La figure de l’érosion, par la Compagnie Pernette Dix ans que je n’avais pas vu la Compagnie Pernette. J’en gardais une forme de lenteur, un mouvement qui se grave en nous. Je la retrouve à Chalon, sous un soleil de plomb. Nathalie a dit à ses danseurs que le soleil frappe aussi les monuments, les statues dans les lieux publics. La durée du spectacle a cependant été réduite de dix minutes. La chorégraphe veille au confort du public et partage les conditions dans lesquelles sont exposés les danseurs. Comme si elle initiait les... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:46 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
15 juillet 2019

Les Zaccros d'ma rue à Nevers 2019 (2)

Ici, là-bas, par la Compagnie Heliotropion Le nom de la Compagnie évoque les plantes qui se tournent vers le soleil, vers la lumière, plantes que l’on nomme en fonction de leur comportement. Pas étonnant que cette compagnie travaille sur la question de l’identité, du lieu. Quand on regarde les titres des oeuvres de cette compagnie, c’est bien de cela qu’il s’agit : qui ? et où ? La ville s’impose : les chorégraphies sont urbaines. Et le livre nourrit la réflexion : Italo Calvino avec Les villes invisibles pour la création précédente,... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
24 mai 2019

Maguy Marin, l’urgence d’agir - film de David Mambouch

« Quel est ce moment de l’histoire du monde que nous vivons ensemble ? »  Cette question hante le film de David Mambouch, . Il y a urgence parce que c’est bien ce moment de l’histoire, notre contemporanéité, et qu’il n’en est pas d’autre. La guerre d’Espagne qui fait venir en France les parents de Marguerite Marin, la naissance de David, le fils qui réalise le film : entre ces deux moments, c’est le temps de ce film. Et c’est surtout le retour à plusieurs reprises de May B., puisque 90 danseurs et danseuses l’ont... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:06 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
12 mai 2019

Patrimoines déchaînés

Deux jours de rencontres au Musée d’Orsay, organisés par la Mission de la mémoire de l’esclavage, des traites et de leurs abolitions. Je ne pouvais malheureusement y participer que la première matinée. La question débattue au cours de la première table ronde était : Peut-on « décoloniser » son regard, sa pensée, son imaginaire, ses collections ? Les participants étaient à divers titres responsables de musées : Musée Schoelcher à Pointe-à-Pitre, Musée d’histoire de Nantes, International Slavery Museum de Liverpool, Service... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
19 avril 2019

L'amour sorcier, Manuel de Falla, Jean-Marie Machado, l'orchestre Danzas et la Compagnie Chatha

Jean-Marie Machado revisite une musique de Manuel de Falla. Il est d’abord seul au piano dans le noir. Les musiciens et les danseurs vont peu à peu occuper tout l’espace de la scène blanche avant de se diviser en deux blocs : les musiciens au centre, dans un cercle noir de cendres d’où monte un axe blanc au-delà des cintres, et les six danseurs de la Compagnie Chatha entamant une ronde qui n’aura de fin qu’en retrouvant avec le retour de l’obscurité l’espace partagé du plateau. C’est donc un rêve qui nous est raconté en musique et... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:34 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

12 avril 2019

Biennale(s) de danse du Val-de-Marne

Depuis 1979, la Biennale de danse du Val-de-Marne propose des découvertes et a pris le parti de la création. Quarante ans de créations chorégraphiques, vingt festivals qui ne sont pas restés cloisonnés au département du Val-de-Marne mais ont irrigué l'Île de France et au-delà. Un très bel ouvrage vient en rappeler les moments forts, notamment avec des photos de Laurent Philippe qui parviennent à exprimer la tension, le mouvement, à montrer que la danse ne se limite pas au plateau des théâtres. Ne manque que la musique.
Posté par onarretetout à 08:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
25 février 2019

Kirina, chorégraphie de Serge-Aimé Coulibaly, musique de Rokia Traore, livret de Felwine Sarr

Sundjata Keita est le fondateur de l’empire mandingue au XIIIe siècle. Né infirme, il parviendra, à l’âge de sept ans, à se mettre debout, et c’est à l’issue d’une bataille à Kirina qu’il conquiert le titre de Mansa (roi des rois). L’épopée de Sundjata Keita traverse le spectacle de la troupe de Serge Aimé Coulibaly. Des musiciens sur scène, deux chanteuses, une musique composée par Rokia Traore, neuf danseurs déployant une énergie incroyable, et des figurants qui passent sans cesse de jardin à cour, de cour à jardin, puis entrent... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:53 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
27 janvier 2019

Cercle égal demi-cercle au carré, par la Compagnie Difé Kako

Étrange titre pour un spectacle enthousiasmant : un peu mathématique, un peu géométrique, insistant sur la forme, et bien sûr pictural. Chantal Loïal et la Compagnie Difé Kako sont  allées chercher la danse où elle est née sous ces formes : carré, quadrille, cercle… Formes que l’on trouve encore dans les danses d'aujourd'hui. Et cherchant dans les patrimoines, elles font émerger un spectacle nouveau, nourri non des traditions mais des pratiques mouvantes : l’arrivée de l’accordéon et des percussions dans la musique du quadrille... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:42 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
13 novembre 2018

Conjurer la peur, chorégraphie de Gaëlle Bourges

Avec Gaëlle Bourges, j’ai prolongé la réflexion entamée il y a quelques jours à propos de la lutte ou de la concorde. La chorégraphe, en effet, fait porter par les corps de ses danseurs les allégories présentes sur la fresque de Lorenzetti sur « les effets du bon et du mauvais gouvernement ». Son point de départ, le livre de Patrick Boucheron, Conjurer la peur, dont elle reprend le titre. Et son propos s’appuie sur son expérience : ses deux visites à Sienne, où elle est allée voir la fresque, ses voyages, ses rencontres,... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:29 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,