27 mai 2018

Moto-cross, de Maud Le Pladec

C’est la musique techno qui nous accueille, une danseuse sur un ring au milieu des spectateurs. Une danseuse ? En tenue de motard, combinaison et casque, tournant sur ce ring, faisant des mouvements répétitifs, puis prenant la parole, essoufflée, « je vous parlerai de la guerre, de l’amour et des années 80 ». Son père qui peint sur son camion une danseuse en tutu rose et qui emmène dans ce camion toute la famille lors des championnats de moto-cross et des soirées qu’il anime avec ses disques.   Elle se défait peu à... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

23 mai 2018

Happy child, de Nathalie Béasse

Ils apportent des valises. Ce qu’il y a dans les valises, c’est peut-être ces années pendant lesquelles ils ne se sont pas vus. Ce ne sont pas des valises pour partir en voyage, mais pour revenir. Revient-on jamais dans le pays de l’enfance ? C’est à cette impossibilité qu’ils se confrontent, ces cinq-là. Et d’affirmer aussitôt qu’ils ne savent pas pourquoi ils sont ici (Ich weiss nicht warum ich hier bin). N’y aurait-il aucun désir de se retrouver ? Un air de piano, des jeux… Et l’image du père qui se fige quand tout gèle. Sous le... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:08 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
26 avril 2018

La débordante compagnie aux Jeunes Pousses 2018

Derrière nous, il y a le labyrinthe où dorment, prêts sans doute à s’éveiller, les étranges personnages de Lika Guillemot. Devant nous, un chemin droit qui passe près du lavoir et monte dans le lointain. Tout là-haut, cinq personnes vêtues de noir apparaissent et commencent à descendre comme si elles dessinaient la largeur de ce ruban de terre entre les espaces herbeux et les champs. Elles écrivent le temps par leurs mouvements répétés, quelques pas, des genoux qui plient, alignements, diagonales. Leur temps est cet espace. Puis... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
16 février 2018

Du désir d'horizons, chorégraphie de Salia Sanou

Arriver ici, dans un camp. Que faire de son corps ? De sa parole même ? Enfermé. Sans avoir où aller. N’étant pas d’ici. Ayant dû fuir. Tomber. Se relever. De quelque côté que l’on se tourne, de quelque façon que l’on bouge, on n’en sort pas. On voudrait en sortir. De la solitude. Trouver les mots, les gestes, les pas. Rencontrer. Les danseurs nous regardent. Les lits se dressent en forteresse (image trouvée sur le site de la Compagnie Mouvements perpétuels, de Salia Sanou). Il n’y a pas de nature dans ce lieu de nulle part où... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:16 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
21 janvier 2018

Nass, chorégraphie de Fouad Boussouf, Compagnie Massala

Avec Nass (mot qui signifie « Les gens », et qui est aussi le début du nom d’un groupe de musique gnawa), la percussion nous cueille dès le commencement. Elle va nous réunir. Les danseurs, au nombre de sept, seront guidés par ce rythme. Ils frapperont le sol, leurs déplacements seront rarement individuels : il ne s’agit pas d’un agrégat de performances mais de la recherche d’une sorte d’unité organique, un corps collectif. Pas non plus de démonstration de force prétendument virile : plutôt la tension entre le sol et le... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
02 décembre 2017

Des mots rencontrés

Il y a toujours de nouveaux mots à connaître. Que l’on joue, par exemple, à Ruzzle sur internet, que l’on joue au Scrabble, qu’on lise des livres ou même simplement des annonces qu’elles soient publicitaires ou informatives, toute lecture peut nous permettre de rencontrer des mots qu’on ne connaissait pas, dont on ignorait l’existence. Ce fut le cas, dans ce blog à plusieurs reprises. Je me souviens d’une des lectrices proposant de placer dans une conversation le mot boustrophédon. Mais il y a aussi des mots inhabituels qui le... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:03 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

30 octobre 2017

Le Mois Kreyol

Le Mois Kreyol, Festival organisé par la Compagnie Difé Kako, et dont George Pau-Langevin était la marraine, a réuni, dans trois villes (Arcueil, Créteil et Paris) des publics divers autour des langues et des cultures créoles, avec l’ambition de sortir du statut d’infériorité ces langues, longtemps interdites d’apprentissage et d’expression publique. Spectacles (contes, bal et spectacle de danse), ateliers (danse, écriture, lecture, cuisine), tables rondes, exposition ont été proposés depuis le 1er octobre au public. Ce week-end,... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:51 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
28 octobre 2017

"La main faseye..."

Dans son livre, Cendrillon, Éric Reinhardt raconte les répétitions d'un spectacle de danse chorégraphié par Angelin Preljocaj, Le songe de Médée. À la page 201 (édition Livre de Poche), je suis attiré par le verbe "faseyer". Et, m'y arrêtant un instant, je constate qu'il est annoncé par d'autres mots contenant la lettre "f". Je me suis donc mis à relever ces mots dans cette partie de l'ouvrage, de la page 201 à 205. Les voici : Enfants  - Effectuer - Faseyer - Faire - Fabuleux - Funeste - Coiffeuse... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:00 - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , ,
17 septembre 2017

On t'appelle Vénus, au Musée de l'Homme, à Paris

Chantal Loïal est au Musée de l'Homme avec son solo "On t'appelle Vénus", ce samedi 16 et ce dimanche 17 septembre.  J'ai assisté hier à cette représentation émouvante dans ce lieu où ont été exposés, jusqu'en 1974, le moulage et les bocaux contenant sexe et cerveau de Sarah Baartman. Dans la nouvelle présentation du Musée, un hommage est rendu à cette jeune femme, morte au début du XIXe siècle dans un rappel historique : "De la Vénus hottentote à la restitution de Sawtche". J'y retourne aujourd'hui, dimanche. À l'occasion... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:54 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
16 août 2017

La BNF, à Paris, expose le Théâtre du Mouvement

Je me souviens d’un titre : Attention la marche. Et du nom de la compagnie : Théâtre du Mouvement. Mimes et gestes, poésie du mouvement, du corps. Parfois le rire naissait, parfois seulement l’émotion, l’échange sans un mot et la pédagogie du corps qui parle. Dans la galerie des donateurs, à la Bibliothèque nationale de France, le Théâtre du Mouvement est exposé : textes, dessins, photos, affiches, vidéos. Encore une heure si courte (création 2014), Ce corps qui parle (création 2012), Alba (création 2015), Ombre claire (création... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:47 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,