04 juillet 2017

AVA, film de Léa Mysius

Avoir 13 ans et apprendre brutalement qu’on va perdre la vue… Cette façon d’entrer dans le conte a de quoi nous intriguer. Comme nous intrigue ce chien noir qui traverse une plage encombrée de vacanciers aux gestes répétitifs d’un farniente sous le soleil. Le soleil qui va s’obscurcir pour AVA, un nom de trois lettres qui n’en sont qu’une à l’endroit ou à l’envers, qui signifie, dit-on, « je désire » mais que désire-t-elle, cette fille ? Car c’est dans cet âge où naissent les désirs liés à la sensualité, à la sexualité... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

11 juin 2017

I Am Not Your Negro, film de Raoul Peck

Raoul Peck met en images les mots de James Baldwin. Une lycéenne noire va à l’école sous les insultes des autres lycéens, blancs. Trois assassinats vont se succéder, ceux de Medgar Evers, Martin Luther King Jr. et Malcolm X. Et Baldwin remonte à son enfance, une enfance américaine. Avant l’âge de 9 ans, l’enfant qu’il était avait des héros, les cow-boys qui tuaient les Indiens. Et c’est en sortant de l’enfance qu’il prend conscience qu’on le considère non comme un cow-boy mais comme un Indien. C’est comme s’il ne s’était jamais vu... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:11 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
06 juin 2017

Paris la Blanche, film de Lidia Terki

Ils sont venus à la fin des années 1960. beaucoup d’entre eux ont construit des immeubles, et ils ont vécu, parfois dans des bidonvilles, parfois dans des foyers. Quarante huit ans plus tard, une femme entreprend de partir de sa Kabylie, de traverser l’Algérie, la Méditerranée et la France pour aller chercher à Paris son mari, qui n’a plus donné de nouvelles depuis quatre ans, depuis qu’il est à la retraite. Si ce film fait découvrir la vie des Chibanis (littéralement « cheveux blancs »), ces retraités qui sont restés en... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:39 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
31 mai 2017

Emily Dickinson : A Quiet Passion, film de Terence Davies

Emily Dickinson, jeune fille (Emma Bell) à l’esprit indépendant et courageuse, refuse de se plier aux règles religieuses, de s’agenouiller. Comment peut-elle finir sa vie recluse, à 56 ans, dans la maison familiale ? Quand sur l’écran, on voit le décor intérieur de cette maison, malgré les bons mots qui fusent entre les enfants et leur tante, on sent l’oppression qui règne là, une mère silencieuse, un père (Keith Carradine) attentif et rigoureux. La religion est omniprésente, de l’enfance à l’âge adulte, au point qu’Emily (Cynthia... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
07 mai 2017

L'autre côté de l'espoir, film de Aki Kaurismäki

D’une cale pleine de charbon où il a été caché par un homme d’équipage, sort Khaled, un Syrien d’une trentaine d’années arrivé en Finlande où il va, immédiatement après une douche, demander l’asile. Il se lie avec un autre exilé qui lui conseille de sourire, mais pas dans la rue parce qu’on le prendrait pour un fou. Comment sourire quand l’asile est refusé et que Khaled, plutôt que de repartir en Syrie, choisit de dormir dans un local à poubelles où le trouvera Wikhström, un homme d’environ cinquante ans qui vient de quitter sa... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:49 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
01 mai 2017

Django, film d'Étienne Comar

« Cette guerre n'est pas ma guerre, c’est la guerre des gadgé. Les Tziganes n’ont jamais fait la guerre. » C’est Django qui parle. C’est déjà une vedette adulée. Les Allemands l’invitent à faire une tournée dans le pays dirigé alors par Adolf Hitler (nous sommes en 1943). Et il sera bien payé. Son agent insiste : d’autres artistes y sont déjà allés. Pendant ce temps, des Tziganes, des Manouches, sont parqués, tués, ailleurs que dans le monde de paillettes où brille Django (Reda Kateb). On va le mettre en garde, on va lui... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

17 avril 2017

À voix haute - La force de la parole, film de Stéphane de Freitas

Les concours, ceux qui font qu’un seul gagnera à la fin, ne m’ont jamais satisfait. C’est pourquoi sans doute je n’avais que peu accordé d’attention à ce documentaire quand il a été présenté à la télévision, cette machine qui multiplie ces concours : chant, danse, cuisine, etc… Mais concourir, c’est aussi courir ensemble. Et c’est, en grande partie, cela que montre ce film. L’enthousiasme qui monte n’est pas que l’engouement pour tel ou tel candidat. C’est aussi le résultat de ce qui se fait en commun : des ateliers de rhétorique,... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:58 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
30 mars 2017

Sage femme, film de Martin Provost

Sage femme, c’est le titre, sans article. Cela signifie qu’on y parle non seulement d’une personne, en l’occurence Claire interprétée par Catherine Frot, mais aussi d’une profession, qui peut également être celle des hommes. Faudra-t-il renommer ce métier ? Maïeuticien-ne ? Mot forgé à partir de maïeutique (qui vient d’un mot grec signifiant « art d’accoucher quelqu’un »), terme employé aussi à propos de la méthode socratique de faire « accoucher les esprits ». Non, le film n’est pas une thèse sociologique,... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
01 mars 2017

La communauté, film de Thomas Vinterberg

D'où me vient l'effet d’un sujet dépassé quand je regarde ce film du réalisateur de Festen (que je n’ai pas vu) ? C’est peut-être simplement parce que les questions qu’il aborde sont mal posées. Ou parce qu’on ce sait jamais de quel point-de-vue il s’agit : celui de l’homme, héritier de la maison de son enfance, trop grande pour ses moyens actuels ? celui de sa femme, star des infos télévisées à qui on demande des autographes dans la rue, et qui cherche à pimenter sa vie ? ou celui de leur fille, âgée de quinze ans, qui observe le... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:28 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
15 février 2017

Moonlight, film de Barry Jenkins

Comment peut-il grandir, Chiron, entre une mère junkie et les autres, enfants ou adolescents, qui le traitent de « tapette », le chassent, le traquent, le frappent ? Le hasard va faire passer sa fuite devant Juan (Mahershala Ali), le dealer incontesté du quartier, et, avec Teresa (Janelle Monae), ils vont l’accueillir et lui donner l’affection qu’il ne trouve pas auprès de sa mère (Naomie Harris) : « Moi aussi, j’ai détesté ma mère », dira Juan, « mais maintenant elle me manque ».  Être... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:11 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :