10 février 2020

La maison (pas très loin du Donegal), film de Claude Le Pape

La maison est à vendre. Son propriétaire la partageait avec un copain qu’il hébergeait moyennant quelques services. Ce sont des souvenirs qui reviennent, ramasser des pommes, aller à la plage. La main du copain qui tremble un peu quand il parle au téléphone avec les enfants, qui sont grands maintenant. Il se débrouille comme il peut avec les visiteurs pour que ça dure : trop de salles de bain, l’amiante, les petites bêtes mortes, le projet de terrain militaire, et autres inventions pour décourager les éventuels acheteurs.  ... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:58 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

09 février 2020

Beautiful loser, film de Maxime Roy

Le premier plan nous saisit : Michel (François Créton) a la parole dans une réunion des Alcooliques Anonymes. Il y dit d’un coup tout ce qui lui rend la vie impossible : la drogue dont il essaie de se débarrasser, la femme qu’il aime et qui est partie, l’enfant qu’ils ont eu ensemble, encore bébé, et dont il a la garde un week-end sur deux. Cet enfant, à 53 ans, il le désirait mais, comme il le dit quasiment en pleurant, « pas seul-tout ». Parce qu’il parle comme ça, Michel, un biker qui porte sur son blouson de cuir ce... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:31 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
06 février 2020

Le chant d'Ahmed, film de Foued Mansour

Ahmed (Mohamed Sadi) travaille depuis de nombreuses années aux Bains Douches de Paris. Du côté des hommes. Un lieu où l’on accède pour une toilette minutée. Ce sont, dans le film, des hommes seuls, dont la vie sociale semble limitée. Il y a parfois de la gêne à venir là. Ahmed accueille chacun avec attention, respecte les règles et obéit au directeur, un homme plus jeune qui lui confie un jeune placé là par un Service de la Mairie. Ahmed connaît son travail, routinier, et va essayer d’en transmettre quelque chose à Mike (Bilel... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:59 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
05 février 2020

La voix de Madeleine, au Musée du Louvre

Hier, 4 février, anniversaire de la première abolition de l’esclavage, en 1794 (avant que Napoléon le rétablisse aux Antilles), c’était aussi la première manifestation publique de la Fondation pour la mémoire de l’esclavage. Cette Fondation n’était en effet qu’en préfiguration quand elle a organisé un colloque au Musée d’Orsay à l’occasion de l’exposition Le modèle noir. Dans cette exposition, nous avions pu voir (ou revoir) un portrait peint en 1800 par Marie-Guillemine Benoist et venant des collections du Louvre. C’est le Portrait... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:49 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
04 février 2020

Chien bleu, film de Fanny Liatard et Jérémy Trouilh

Quand il suit cette jeune fille rentrant chez elle en sari bleu, Yoan (Rod Paradot) lui dit que c’est pour son père (Michel Pichon), qui peint tout en bleu. Cette couleur doit le protéger. Il ne sort plus de chez lui. C’est Yoan qui promène le chien et, ce soir, le père a décidé de teindre le chien en bleu. C’est l’attraction du quartier, et Yoan revoit Soraya (Mariam Baradji), la jeune fille, qui lui parle des danses tamoules qu’elle pratique sur le toit de l’immeuble, et lui donne une image porte bonheur. Court métrage tendre et... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
30 décembre 2019

République, film interactif pour smartphones de Simon Bouisson et Olivier Demangel

Nul ne sait comment il réagirait s’il était confronté à un attentat. C’est un peu ce que montre ce film de Simon Bouisson et Olivier Demangel. Ce sont trois « lives », comme filmés et diffusés en direct (des commentaires apparaissent comme sur les « lives » de Facebook). Nous suivons trois histoires simultanées sans pourtant les regarder entièrement puisqu’on choisit de regarder alternativement un moment de l’une ou d’une autre. On s’y perd un peu, mais c’est que les personnages eux-mêmes vivent des situations... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:47 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

10 décembre 2019

Les quatre bacheliers, chanson de Georges Brassens

Nous étions quatre bacheliersSans vergogne,La vraie crème des écoliers,Des écoliers. Pour offrir aux filles des fleursSans vergogne,Nous nous fîmes un peu voleurs,Un peu voleurs.  Les sycophantes du pays,Sans vergogne,Aux gendarmes nous ont trahis,Nous ont trahis.  Et l'on vit quatre bacheliersSans vergogne,Qu'on emmène, les mains liées,Les mains liées.  On fit venir à la prison,Sans vergogne,Les parents des mauvais garçons,Mauvais garçons. Les trois premiers pères, les trois,Sans vergogne,En perdirent tout leur... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
09 décembre 2019

Les Misérables, film de Ladj Ly

L’équipe de France est championne du monde. Toute la France est en liesse, les enfants de la banlieue font la fête sur les Champs Élysées.  Et puis la vie reprend son cours. Un père vient rechercher son fils au commissariat de Montfermeil. Ce n’est certes pas le père d’un des quatre bacheliers de Georges Brassens. Et on comprend que l’enfant n’ait pas envie de rentrer chez lui. Mais avec qui peut-il se sentir bien dans ce monde où toute l’organisation sociale est partagée entre divers groupes ? La police, les caïds (grands... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
17 novembre 2019

Papicha, film de Mounia Meddour

Étudiantes, ces jeunes filles algériennes, dans les années 90, voient monter l’intégrisme. Ça vient sans qu’on s’en rende compte. Et, un jour, il y a une affiche sur laquelle on voit une femme couverte de la tête aux pieds par un tissu noir qui fait disparaître le corps. Et l’injonction qui est inscrite recommande cette tenue pour les filles et les femmes. Nedjma (Lyna Khoudri) arrache une affiche, sous l’oeil de Mokhtar (Samir El Hakim), le gardien de la Cité universitaire. Le corps des femmes, voilà l’enjeu. Disparaissez, femmes,... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
12 octobre 2019

Il était une fois...

Denis Donikian, dans son blog (suivre le lien dans la colonne de droite), revient sur le début de son livre « Vidures » : un homme pisse sur une fourmilière. Ça commence comme ça, juste après une citation de Mao Tsé Toung, un beau jet de pipi sur une fourmilière. Celui de Rod Steiger dans « Il était une fois la révolution ».Ceux qui ont lu « Vidures » doivent se souvenir qu’au tout début mon personnage pisse lui aussi sur une fourmilière, mais en dirigeant son jet sur Erevan, au loin, en contrebas.Il... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:25 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,