10 décembre 2013

Zebda en concert

C’était à la radio, le cinquantième anniversaire de France Inter, un matin, en voiture : Zebda en concert. Ce matin-là, le monde entier saluait Nelson Mandela, mort la veille. Et j’entendais « Y a pas d’arrangement ». J’avais envie de chanter avec Zebda. Et ils ont réveillé Jacques Brel, Pablo Neruda, Léo Ferré. Que voulez-vous ? J’ai chanté avec eux. Cette question qui vient comme une obsession : nos grands parents, qui « étaient vieux avant que d’être », « le corps en laisse »,... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

05 décembre 2013

Bazar et bémols, en concert à l'Entrepôt, à Paris (75)

La contrebasse au milieu, une guitare de chaque côté, mais ça ne va pas être toujours comme ça : une trompette, un violoncelle de part et d’autre, mais aussi un cajon d’un côté ou une troisième guitare au milieu. Et puis ils jouent et chantent debout, assis, jamais de la même façon. Band à bretelles, la seule chose dont ils ne se déparent pas, c’est le sourire, qu’on entend d’ailleurs dans le ton de leurs voix. Trois voix qui alternent ou chantent à l’unisson ou même en canon. Ces trois-là aiment la musique et les mots, légers... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:28 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
26 novembre 2013

Diem Delam en concert à la MJC de Villebon-sur-Yvette (91)

De ce concert, d'abord, j'ai retenu trois phrases:   G-Moni : Pour ce qui est du train, j'attends le prochain            Pour ce qui est de l'humain, j'attends plus rien Malone : J'ai des rêves de roi, puisque je suis fils d'une reine Diem Delam : Je parle à l'homme, mon reflet, mon refrè, mon semblable Ainsi, ce dernier parle à l'homme, parle de l'homme. Ses propos ne sont pas les clichés habituels des rappeurs. Ses textes, parfois dénonciateurs du racisme ordinaire, parfois teintés... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
24 novembre 2013

Nour, par Juliette

Elle recommande d’écouter toutes les chansons dans l’ordre et jusqu’au bout, au moins une fois. Par ce message, elle rappelle qu’un disque n’est pas qu’un assemblage de textes, mais bien un cheminement dans les mots, les émotions, les pensées d’un(e) auteur, d’un(e) interprète. Et, d’ailleurs, quand on va assister à un concert, on écoute les chansons dans un certain ordre : de la chanson qui accueille à celle qui raccompagne. Ici, ce sont des souvenirs de presque rien qui nous accueillent, comme quand on entre dans une maison,... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
22 novembre 2013

EGCDA, en concert

D’abord, ce sont les voix, et cette chanson « Shame on you ». Ça commence fort, you, you et you, c’est nous, venus écouter ce groupe, vêtu de blanc et chemises satinées, trois femmes deux hommes qui vont nous emporter dans leurs mélodies, leurs parodies, leurs chorégraphies, reprenant des chansons qui toutes nous disent quelque chose, qui toutes nous rappellent un air déjà entendu, mais ici réarrangé : des chansons d’amour, des refrains de prisons, des ruptures, des jalousies, et la lumière qui tombe sur un... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
19 novembre 2013

Balle, boule, bulle, par Gérard Delahaye

Les chansons de ce spectacle ne sont pas bavardes. Pas besoin, d’ailleurs, elles ont trois ou quatre vers et hop décollent, comme le ballon rouge qu’il gonfle, un ballon qui grossit, qui se dégonfle en chassant tout son air sur le visage du chanteur, tout son air ? alors la chanson n’en aurait plus ? mais si, à la fin, il explose… de joie partagée. C’est pas grand-chose, une bulle, des sonorités en B pour dire la naissance, la vie, le jeu, et boum, ça c’est le bruit du cœur si on le répète. Avec sa façon d’être sur scène,... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:17 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

17 novembre 2013

Matriz, d'Anissa Bensalah

J’ai déjà écrit à propos de ce groupe ici. Ils ont fait du chemin depuis, mais ils sont toujours au début d’une aventure. Le groupe que j’ai vu sur scène au Comédy Club n’est pas tout à fait celui que j’avais découvert il y a quelque temps. La violoncelliste, Automne Lajeat, n’y est pas (heureusement, elle est sur le CD !). Les percussionnistes sont deux, Nils Wekstein et Jonathan Edo (et une invitée, Marina Uehara, pour deux morceaux), le contrebassiste est Pedro Ferreira. Julien Matrot à la trompette et Frédéric... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
13 novembre 2013

Zeska, à la MJC Boby Lapointe de Villebon-sur-Yvette (91)

L’apéro du chanteur, à la MJC Boby Lapointe, fin octobre, m’a permis de découvrir un groupe (au chant Ophélie, au clavier Florian , aux percussions Dogan) qui a fait forte impression sur le public. La voix, d’abord, elle ne force pas, elle s’impose par sa douceur, sa sûreté, sa capacité à descendre et à monter, une forme d’assurance tranquille, dans un genre que je ne saurais définir : c’est de la chanson, oui, les conversations vont évoquer Sophie Hunger, Prince, mais nous sommes sans doute au-delà d’une simple influence,... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:51 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
08 novembre 2013

Rire en 2013, novembre

Chaque mois de cette année 2013, je vous propose une citation à propos du rire et de l'humour. Hahahahahahahaha des barresC'est tout ce qui nous reste quand n'y a plus d'espoirQuand plus rien ne brille même sous lumière noireQuand la vie se joue de nous, se paye nos vulgaires poiresParfois il n'y a plus de soleilComme quand ton banquier t'apprend que tu n'as plus d'oseilleEt que la nuit tu ne trouves plus le sommeilHaaaaanMais heureusement y a l'humourQuand on manque de chance, de thune ou bien d'amourQuand nos existences... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
22 octobre 2013

La rampe s'est éteinte

Après le spectacle que j'ai présenté dans ce blog hier, j'ai retrouvé ce poème, publié dans le recueil intitulé Un Bleu adamantin : JE REVOIS COMMEtu chantaiscomme tu chantaiset tes cheveux étaientun buisson de soleil Ton écriture brûlaitsel et iodeles nuits et les âges passés Nous n'avons jamais chaviréla rampe s'est éteinteet je me suis noyédans la pleine pagede sa bouche réfractaire
Posté par onarretetout à 07:33 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,