30 décembre 2013

Du blues dans le Bayou, par les Honeymen

Quoi de mieux pour découvrir les musiques d’ailleurs que de les écouter sur une scène. Les Honeymen, Jim et Elmor, proposent une visite dans le Bayou, où l’on rencontre le cocodrie qui veut manger garçon et fille, Mamie Wata, déesse de l’eau, Johnny qui ne peut pas danser. Il faut d’abord prendre le train et oser l’aventure, s’arrêter dans un « Fais dodo », et laisser les mains et les pieds taper en rythme avec la guitare, l’accordéon, l’harmonica, la batterie. Les cajuns « chassés de leurs terres » ont connu... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:39 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

25 décembre 2013

Serge Félix-Tchicaya aux Rencontres poétiques chez Tiasci - Paalam, en décembre

Serge Félix-Tchicaya était l’invité des Rencontres au début du mois de décembre. La poésie l’a accompagné pendant une bonne partie de sa vie, entre le Congo et la France. S’il a détruit ses textes de jeunesse, il a renoué avec l’écriture, cherchant parfois à retrouver ces textes détruits (Le fou d’à côté, par exemple), parfois seulement à écrire aujourd’hui. Des récits, des poèmes, des textes à dire comme il a écrit pour le théâtre. Dire la révolte, dire l’humain. Mais, ce soir-là, c’est avec peu de ces textes qu’est venu Serge,... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:51 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
22 décembre 2013

Franck Monnet - Waimarama

Par hasard, Franck Monnet. Peut-être parce que j’avais feuilleté le livre de Sophie Calle. Peut-être parce qu'il évoque Lhasa de Sela. Peut-être parce que l’océan, vu de l’autre côté de la planète, où il vit maintenant, n’est pas le même et que j’espérais le voir ainsi pour la première fois. Ce sont ses mots que j’ai d’abord lus, le pourquoi de cet éloignement qui, bizarrement, ressemble à un rapprochement. Et j’ai écouté, me disant parfois que Franck Monnet est de ceux qui exigent une grande attention, non parce que ses textes sont... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:18 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
10 décembre 2013

Zebda en concert

C’était à la radio, le cinquantième anniversaire de France Inter, un matin, en voiture : Zebda en concert. Ce matin-là, le monde entier saluait Nelson Mandela, mort la veille. Et j’entendais « Y a pas d’arrangement ». J’avais envie de chanter avec Zebda. Et ils ont réveillé Jacques Brel, Pablo Neruda, Léo Ferré. Que voulez-vous ? J’ai chanté avec eux. Cette question qui vient comme une obsession : nos grands parents, qui « étaient vieux avant que d’être », « le corps en laisse »,... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
05 décembre 2013

Bazar et bémols, en concert à l'Entrepôt, à Paris (75)

La contrebasse au milieu, une guitare de chaque côté, mais ça ne va pas être toujours comme ça : une trompette, un violoncelle de part et d’autre, mais aussi un cajon d’un côté ou une troisième guitare au milieu. Et puis ils jouent et chantent debout, assis, jamais de la même façon. Band à bretelles, la seule chose dont ils ne se déparent pas, c’est le sourire, qu’on entend d’ailleurs dans le ton de leurs voix. Trois voix qui alternent ou chantent à l’unisson ou même en canon. Ces trois-là aiment la musique et les mots, légers... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:28 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
26 novembre 2013

Diem Delam en concert à la MJC de Villebon-sur-Yvette (91)

De ce concert, d'abord, j'ai retenu trois phrases:   G-Moni : Pour ce qui est du train, j'attends le prochain            Pour ce qui est de l'humain, j'attends plus rien Malone : J'ai des rêves de roi, puisque je suis fils d'une reine Diem Delam : Je parle à l'homme, mon reflet, mon refrè, mon semblable Ainsi, ce dernier parle à l'homme, parle de l'homme. Ses propos ne sont pas les clichés habituels des rappeurs. Ses textes, parfois dénonciateurs du racisme ordinaire, parfois teintés... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

24 novembre 2013

Nour, par Juliette

Elle recommande d’écouter toutes les chansons dans l’ordre et jusqu’au bout, au moins une fois. Par ce message, elle rappelle qu’un disque n’est pas qu’un assemblage de textes, mais bien un cheminement dans les mots, les émotions, les pensées d’un(e) auteur, d’un(e) interprète. Et, d’ailleurs, quand on va assister à un concert, on écoute les chansons dans un certain ordre : de la chanson qui accueille à celle qui raccompagne. Ici, ce sont des souvenirs de presque rien qui nous accueillent, comme quand on entre dans une maison,... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
22 novembre 2013

EGCDA, en concert

D’abord, ce sont les voix, et cette chanson « Shame on you ». Ça commence fort, you, you et you, c’est nous, venus écouter ce groupe, vêtu de blanc et chemises satinées, trois femmes deux hommes qui vont nous emporter dans leurs mélodies, leurs parodies, leurs chorégraphies, reprenant des chansons qui toutes nous disent quelque chose, qui toutes nous rappellent un air déjà entendu, mais ici réarrangé : des chansons d’amour, des refrains de prisons, des ruptures, des jalousies, et la lumière qui tombe sur un... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
19 novembre 2013

Balle, boule, bulle, par Gérard Delahaye

Les chansons de ce spectacle ne sont pas bavardes. Pas besoin, d’ailleurs, elles ont trois ou quatre vers et hop décollent, comme le ballon rouge qu’il gonfle, un ballon qui grossit, qui se dégonfle en chassant tout son air sur le visage du chanteur, tout son air ? alors la chanson n’en aurait plus ? mais si, à la fin, il explose… de joie partagée. C’est pas grand-chose, une bulle, des sonorités en B pour dire la naissance, la vie, le jeu, et boum, ça c’est le bruit du cœur si on le répète. Avec sa façon d’être sur scène,... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:17 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
17 novembre 2013

Matriz, d'Anissa Bensalah

J’ai déjà écrit à propos de ce groupe ici. Ils ont fait du chemin depuis, mais ils sont toujours au début d’une aventure. Le groupe que j’ai vu sur scène au Comédy Club n’est pas tout à fait celui que j’avais découvert il y a quelque temps. La violoncelliste, Automne Lajeat, n’y est pas (heureusement, elle est sur le CD !). Les percussionnistes sont deux, Nils Wekstein et Jonathan Edo (et une invitée, Marina Uehara, pour deux morceaux), le contrebassiste est Pedro Ferreira. Julien Matrot à la trompette et Frédéric... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,