27 mars 2015

Afectos, de Rocio Molina, Rosario la Tremendita et Pablo Martin

Je l’avais vue seule pour la première fois un petit matin d’été au bord de la Seine. La voici en trio dans la soirée d’une salle de spectacle à la fin de l’hiver. Elle était vêtue de blanc, elle est vêtue de noir et de couleurs. Les mêmes frottements des pieds, les mêmes frappes au sol, les mêmes frottements, les mêmes frappes des mains, quelques images alliées à la contrebasse de Pablo Martin, une guitare dont elle ne joue pas mais qu’elle étreint, et la voix de Rosario La Tremendita, les souffles accordés, les mots chuchotés… On... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:26 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

16 mars 2015

Paris Kinshasa Express

C’est une Afrique étonnante que celle qui est portée par le Paris Kinshasa Express. Une Afrique liée à l’enfance sans doute, aux métissages, à l’originalité partagée, à l’origine partagée. Une Afrique d’énergies, une Afrique de couleurs. Le Congo chante, le Congo danse, le Congo se bat. Parce que, dans nos téléphones et nos ordinateurs, il y a une terre rare exploitée au Congo, mais le savions-nous ? Parce que, dans le monde entier, les danses et les rythmes doivent beaucoup au Congo, mais le savions-nous ? Et simplement parce que... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:28 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
06 mars 2015

Action, le nouveau CD de Karimouche

Eh oui, c’est difficile de se réveiller. On aimerait bien rester au lit parce que la vie, la vie, la vie… Mais faut bien se lever et se dire que chaque jour n’est pas forcément comme le précédent. Pourtant, ça ne marche pas toujours bien. On ne te regarde pas, on te surveille. Sans cesse tu es filmé, des caméras partout, mais qui t’appelle par ton nom ? « Bronzé de l’hexagone », tu n’as qu’à te dire que « ton nom est personne » et voici ton Far West. Karimouche te raconte à la première personne. La prostituée qui... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
28 février 2015

Le chagrin des oiseaux

  Souvenez-vous. Au début de cette année, je souhaitais qu'elle soit celle des 2Z0O1I5Seaux. Et j'argumentais avec quelques citations. Revenons-y. Les Césars, la semaine dernière, ont consacré un grand film, Timbuktu, d'Aberrahmane Sissako. Le sous-titre de ce film est : Le chagrin des oiseaux. Ailleurs, à un autre moment, une chanteuse, la bien nommée Emily Loizeau, a créé cette chanson : Vole le chagrin des oiseaux. Vous pouvez en atteindre le clip en cliquant sur l'image ci-contre. A plusieurs reprises dans ce blog,... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:18 - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
14 février 2015

Le li du milieu

C’est encore une chanson de Chant’Oulipo qui m’a donné l’idée du jeu d’aujourd’hui : Milieu du lit, de Jacques Jouet. Le "li" du milieu sépare le milieu en deux, d’un côté "mi", de l’autre "eu", comme le "li" de l'oulipo met d'un côté "ou" et de l'autre "po". Cherchons ensemble d’autres mots où le "li" serait au milieu : amplifié, anglican, applique, bélier, biblique, complicité, jolies… Il y en a sans doute encore. Quand vous en aurez suffisamment, vous pourrez les placer dans des petites phrases, que vous posterez dans les... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:37 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,
07 février 2015

Rassemblement

C’est une chanson du spectacle Chant’Oulipo qui donne la consigne d’écriture aujourd’hui : la Habanera de Charles, d'Olivier Salon. Les seules voyelles autorisées sont le « a » et le « e ». Faites d’abord une liste de mots correspondant à cette consigne. Pour les articles, vous ne pourrez pas utiliser « un » ni « une », mais facilement « le », « la », « les », « des »… Avec accents ? J’accepte. Sans accent ? J’accepte également. Je m’adapte, allez… Cet... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:38 - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , ,

06 février 2015

20e Festival d'Humour de Bourg-la-Reine (92)

Ils étaient vingt sur scène pour clôturer la vingtième édition du Festival d’Humour de Bourg-la-Reine, organisé par le CAEL. Un salut nourri d’applaudissements pour Claudine Deruelle, et les Trois autres Mousquetaires ont ouvert la soirée où nous avons vu tour à tour et les uns avec les autres : Jean-Yves Lacombe, Loïc Baylacq, Eddy Lacombe, Eric Toulis, Florence Mathoux et Lucie Rouits (Duo Fers et Magnésium), Fabien Ruiz, la Fanfare de la Clique sur Mer, Anne Baquet et Damien Nédonchelle, Raphaël Callandreau, Michel Puyau et... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:32 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
02 février 2015

Chant'Oulipo, au Théâtre Clavel, à Paris

Ça aurait pu s’appeler OUCHANPO mais ils ont préféré OULIMUPO. Pas de doute possible, donc : la chanson c’est de la littérature et de la musique. Et, comme pour insister, le spectacle s’intitule Chant’Oulipo. On y trouve l’esprit de jeu qui préside aux rencontres oulipiennes, les mots valises issus de Sardinosaures et Cie, des lipogrammes, des allitérations, des jeux de mots parfois un peu… téléphonés, du rythme, du swing, des notes, des chocs, et, bien qu’Olivier Salon soit présent sur scène, et bien qu'il y ait, côté jardin, un... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
21 janvier 2015

Salem Tradition, un disque de Christine Salem

Comment ai-je rencontré cette voix ? Je ne sais pas. Peut-être parce qu’elle chante, dans ce CD, avec Rosemary Standley. Ou par une proposition de Deezer. Toujours est-il que je l’écoute souvent ces jours-ci. Christine Salem est née à la Réunion. Elle chante en plusieurs langues, dont le créole, bien  sûr, mais aussi le swahili, l’anglais, et d’autres langues dont elle ne saurait dire où elle les a apprises, ni même si elle les a apprises. C’est qu’elle dialogue avec les morts, avec ses ancêtres. Les percussions qui... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:11 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
14 janvier 2015

Vivre pour des idées, de Leny Escudero

Hier, sur ce blog, je présentais Pas pleurer, de Lydie Salvayre. La chanson de Leny Escudero m'est revenue à l'esprit au cours d'une discussion récente où quelqu'un citait cette autre chanson, de Georges Brassens, intitulée "Mourir pour des idées" ; celle de Leny Escudero, en 1973, lui répondait. Elle dit ce que dit aujourd'hui Patrick Pelloux : "A n’avoir qu’une réponse sécuritaire on se tromperait. Il y a l'éducation, et la culture avec des choses qui pénètrent les consciences parce que rien n'est jamais acquis." Il... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:47 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :