14 janvier 2011

Electric Bazar Compagnie

On n’est pas nombreux dans la salle quand ça commence, mais très vite le public est là, prenant place autour des tables, jusqu’à ce que le groupe joue une valse. Un couple, deux, trois se mettent à tourner. Et le chanteur nous annonce qu’ils vont jouer L’amant de St Jean, si ça fait se lever les gens. Le chanteur, avec sa voix entre Tom Waits, Arthur H et Bashung, impose un ton ; les trois autres instrumentistes (batterie, violon, contrebasse) viennent de temps à autre ajouter leurs voix à celle du chanteur ; le cinquième réserve son... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

12 janvier 2011

Chansons pour Haïti, par Toto Bissainthe

Aujourd’hui, un an après le tremblement de terre qui a ravagé Haïti, tandis que le choléra fait des milliers de morts dans ce pays, et que les élections présidentielles et législatives n’ont pas encore été validées, c’est Toto Bissainthe (1934-1994) que je vous propose d’écouter. Avec Marie-Claude Benoit et Mariann Matheus, elle chante Haïti, des chants qu’elle a collectés, qui expriment ce qui rassemble sur cette terre les hommes et les femmes, déportés ici en esclavage, libérés par l’action de Toussaint Louverture, une liberté... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:32 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
04 janvier 2011

Le Petit Chaperon Rock, par la Compagnie L’échafaudage - Théâtre en chantier

Le décor, à première vue, est bricolé. Mais il tourne et découvre plusieurs lieux, de la maison du Petit Chaperon Rock à la scène du Grand Barnum. Le spectacle porte un message : pour devenir un artiste, le talent ne suffit pas, il faut travailler, répéter, répéter. Et nul doute qu’il y a du travail pour arriver à cette petite comédie musicale. L’idée en est très séduisante : la Mère-Grand c’est Papy Low-Fi, le Loup c’est la Diva. Et le rock, qui est la musique du Papy, intéresse drôlement le Petit Chaperon Rock. La guitare est... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
30 décembre 2010

Banco, par les Têtes Raides

Vous avez eu la possibilité d’écouter ici le texte de Stig Dagerman, Notre besoin de consolation est impossible à rassasier, interprété par les Têtes Raides. On trouve cet enregistrement sur le CD du groupe publié en 2007 sous le titre Banco. Toujours la voix de Christian Olivier et d’autres voix, un ensemble musical qui donne une impression de proximité : des cordes, des percussions, un accordéon. Et des textes qui disent qu’à « l’occident c’est tout droit l’accident », mais qui sont des appels à résister, « une main levée comme... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
14 décembre 2010

Stromae

S’il continue comme ça, Stromae, on va le comparer à Brel, un autre Belge. Ne pas se laisser illusionner par les rythmes, les sons qui peuvent faire distraction. Avec lui, si on danse, c’est parce que la vie, « pire que ça ce serait la mort », et ce n’est sans doute pas qu’un jeu de mot. Si, enfant, il sourit sur la photo, c'est « pour célébrer les morts ». Son Te quiero est aussi d’une profonde tristesse ; il répète « Je l’aime à mort » et ça tourne, ça tourne : « je l’aime amor », « je… l'est ma mort », « je l’ai ma mort »… Et il... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:36 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
04 décembre 2010

Cucurrucucu

Il faudrait relever, ai-je écrit il y a quelques jours dans ce blog à propos du livre de Maryline Desbiolles, Une femme drôle, les mots qui contiennent la syllabe cou, qui est comme le retournement du nom de Zouc. C’est à quoi je vous invite aujourd’hui : faire deux listes de mots, l’une comprenant des mots contenant le son kou (quelle qu’en soit l’orthographe), l’autre comprenant des mots contenant le son ouk (quelle qu’en soit l’orthographe), puis écrire un texte où apparaîtront alternativement les mots de l’une et l’autre... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:28 - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , ,

02 décembre 2010

Benda Bilili, de Renaud Barret et Florent de La Tullaye

On pense à Buena Vista Social Club, mais c’est autre chose. L’histoire du Staff Benda Bilili dit beaucoup plus. Il y a la musique, bien sûr, mais il y a surtout la rue, la lutte quotidienne pour vivre dignement quand on est handicapé à Kinshasa, qu’on croit à son talent, et que la rencontre se fait. C’est un film qui raconte des rencontres : deux documentaristes français (qui soutiendront de leurs propres deniers les premiers enregistrements du groupe), un groupe de musiciens menés par Papa Ricky (qui négocie, travaille et protège),... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:46 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
20 novembre 2010

Je t – , un free-song de Juliette Kapla

Découvrir les free-songs de Juliette Kapla, qu’elle chante avec Claire Bellamy, c’est entrer dans des jeux sonores et verbaux que je ne résiste pas à vous faire partager. Après elle, écrivez vos « Je t - ». Je t -Je t'aimeJe t'ai mentiJe t'aime entierJe t'ai menti hierJe t'aime entièrementJe t'ai menti hier et menti aujourd'hui aussi quand je t'ai dit :Je t - ... Je t -Je t'égareJe t'ai gardéJe t'égare dépressifJe t'ai gardé près, s'il faut recommencer Je recommencerai ! Je t -Je... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:03 - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , ,
16 novembre 2010

Palata singers, à Alfortville

Deux ténors, baryton et basse, quatre voix accompagnées par un piano. On pense aux quatre du Golden Gate Quartet, qui les ont d’ailleurs parrainés et à qui ils rendent hommage au cours de la soirée. Ce sont quatre belles voix qui me touchent particulièrement quand elles chantent dans une langue africaine et me rappellent des airs d’autres régions d’Afrique. Pour moi, c’est l’intérêt de ce groupe qui fête bientôt ses quarante années d’existence et se produisait au Pôle culturel d’Alfortville (94). Je fais donc abstraction du début de... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:41 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
13 novembre 2010

Je me souviens

Georges Perec (photo ci-contre trouvée sur le blog de Vincente Alvarez) publie Je me souviens en 1978. Chacune de ses phrases commence par « Je me souviens » et évoque « des petits morceaux de quotidien, des choses que, telle ou telle année, tous les gens d'un même âge ont vues, ont vécues, ont partagées, et qui ensuite ont disparu, ont été oubliées (...) Il arrive cependant qu'elles reviennent, quelques années plus tard, intactes et minuscules, par hasard ou parce qu'on les a cherchées, un soir, entre amis ;... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:06 - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , ,