04 mai 2021

La faim de leur monde, Akhenaton (éd. L'iconoclaste - collection L'iconopop)

Quinze ans ont passé depuis que le groupe IAM a écrit La fin de leur monde. Akhenaton et Shurik’n espéraient que ce serait pour bientôt. Ils pensaient que le monde allait bientôt réagir à toutes les injustices, les inégalités, les violences. C’était un an avant une élection présidentielle, celle de 2007… Et puis, quinze ans plus tard, c’est pire. Akhenaton a près de cinquante ans. Sa mère, qui a toujours lutté, politiquement et syndicalement, vient de mourir. Il lui adresse ce long poème, ce texte de colère. Il ne dit pas seulement... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:42 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

23 avril 2021

EMEL - The Tunis Diaries

Depuis plusieurs jours, quotidiennement, j’écoute Emel Mathlouti. J’en étais resté aux premières chansons que j’avais entendues d’elle, il y a plus de huit ans. Sa voix a toujours cette amplitude que j’avais particulièrement appréciée. Aujourd’hui, en l’écoutant, j’ai l’impression de voir le soleil se lever et se répandre sur la ville. Et chaque jour je marche avec ses musiques dans la tête où se mêlent la mélancolie et l’espoir, l’attention à chaque chose et le sens de la liberté, et les chants des oiseaux, tout proches. Sa voix et... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:37 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
26 février 2021

Karimouche en concert sur Arte concerts volants

Un concert sur Arte concerts volants, enregistré aux Bouffes du Nord, mais sans public hélas. Karimouche vient de sortir un nouveau CD, Folies berbères. Le titre, d’abord, montre quelque chose de l’écriture de l’artiste (qui a travaillé avec Rwan, celui de Java) : une lettre est changée et notre oreille et notre regard sont sollicités. Si vous lisez ce blog, vous savez peut-être qu’une folie est aussi une maison sous les feuilles. Et plutôt que bergère, Karimouche se revendique princesse. Écoutez : J’suis pasTa beurette à chichaTa... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
17 décembre 2020

La vie de Cocagne, chanson de Rezvani (première interprète : Jeanne Moreau)

Quelqu'un a chanté cette chanson près de moi et j'ai tout de suite pensé au livre que je suis en train de lire, Le bruit de la liberté, de Frédérique Germanaud, où une femme est partie de chez elle après une rupture amoureuse, dans une 4L accompagnée de sa chienne, sur les traces d'un roman de Pascal Quignard. Et c'est à Rezvani que je repense et qu'il faudrait qu'un jour je relise cet auteur des Années Lula et des Années Lumière, et de beaucoup d'autres oeuvres. Je rêve toujours d'me tirer, d'me barrer,D'me tailler, de... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:52 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
17 novembre 2020

Les vingt premières années (suite) - Revue le courage (éd. Grasset)

2006, Arthur Chevallier avait 16 ans. Les lycéens manifestaient contre le projet de CPE. Le personnage qu’il nous invite à suivre découvre l’engagement et ses limites. 2007, Nicolas Sarkozy est élu président de la République. Pauline Dreyfus observe comme il semble incarner la chanson de Johnny Halliday, L’envie. Il donne toujours l’impression de répéter ce refrain : « l’envie d’avoir envie », jusqu’à tomber en-dessous des 50% d’opinions favorables en moins d’un an de présidence. 2008, c’est l’année de la mort d’Aimé... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
14 novembre 2020

Sur le pont

« Un pont doit tenir au sol mais aussi tenir aux vents. » (Adrien Goetz, Les sept piliers de la folie in Courage n°6 - éd. Grasset) . J’ai lu ce récit dans une revue qui propose vingt textes d’auteur.e.s différent.e.s pour les vingt premières années du siècle (un texte par année). Celui-ci évoque la construction du Viaduc de Millau en 2004 (photo anabf.org). C’est un grutier qui raconte. Un autre pont s’est construit dans un livre de Maylis de Kerangal, rassemblant tous les corps de métier pour un chantier international :... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:09 - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : , , ,

11 novembre 2020

L'ennui des après-midi sans fin, de Gaël Faye

Il y a toujours plusieurs façons de raconter son enfance. Gaël Faye y revient sans cesse. Avec Petit Pays, il évoque la guerre, la violence. Cette fois, dans un même ouvrage, un très bel album pour les enfants, il aborde deux fois cette enfance, dans un pays marqué par le colonialisme belge (« la Belgique sous les tropiques »). Une sorte d’Eden avec des serpents et des volières, un ficus et des manguiers, et le temps qui passe lentement, sans la présence d’une mère. N’était cette absence, nous y sommes bien, dans un rythme... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
09 novembre 2020

Le président et l'éléphant

La couverture d’un livre qui vient de sortir m’a rappelé une chanson de Gilbert Laffaille. J'ai dit à mes enfantsMes bébés éléphants :Regardez l'homme blancÇa, c'est un présidentC’est celui qui souritEt qui tient un fusilIl dirige un paysOù y a pas d'éléphants Qu'est-ce qu'ils ont donc là-bas ?  Ils ont pas d'éléphantsMais ils ont des moutonsDes troupeaux de moutonsEt puis un présidentQu'est-ce qu'ils font ces moutons ?Ils ont jamais le tempsEt lui, qu'est-ce qu'il fait là ?Il vient pour tuer le temps Est-ce qu'il a des... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
27 octobre 2020

Comment faire ? (éd. du Seuil) - suite

Benjamin Labatut s’attarde sur la ville morte, une chanson interprétée par Monique Morelli (paroles de Pierre MacOrlan, musique de Lino Leonardi), chanson qui provoquait une grande émotion au physicien anglais Freeman Dyson, qui en tira un essai où il évoque la ville déserte « comme une forme de société privée de son âme et n’espérant aucune perfusion ». L’auteur de l’article en vient alors au film d’Andreï Tarkovski, Stalker, qui montre la Zone habitée par « quelque chose qui ressemble à une conscience humaine (…)... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
16 août 2020

Pas là pour plaire, portraits de rappeuses (éd. Les mots et le reste)

Des femmes, il y en a dès le début du rap français, n’en déplaise aux labels qui préfèrent soutenir les hommes ou garder les femmes dans les rôles de danseuses ou de faire-valoir. On connaît Sydney, l’animateur de l’émission H.I.P.H.O.P., mais c’est Marie-France Brière qui produit l’émission, et Laurence Touitou, future directrice d’un label rap, et Sophie Bramly, photographe, qui travaillent à l’émission (et qu’on ne voit pas à l’écran). Ce livre, Pas là pour plaire, montre que les femmes, dans le rap, ne sont pas... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:18 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,