17 août 2015

Place du Théâtre, à Chalon dans la rue

Évidemment, Molière ! Le génie de Molière veille sur Jacqueline et Marcel.
Posté par onarretetout à 07:47 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

16 août 2015

Lever les yeux

À Chalon dans la rue, il y a beaucoup d'occasions de lever les yeux. Transe Express  Royales marionnettes - Cour de l'École de l'Est   Monsieur le Directeur - Kiaï - Kadavresky Les Têtes de Mules Une main dans le ciel
Posté par onarretetout à 08:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
14 août 2015

Chalon sur Saône, le lendemain de La Disparition

J'ai fait dans l'autre sens le chemin proposé par le Begat Theater, sans les écouteurs et sans le livre. Pour prolonger le récit...             Cliquer sur les photos pour les agrandir.  
Posté par onarretetout à 08:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
13 août 2015

La Disparition, avec le Begat Theater

Des écouteurs sur les oreilles, un livre à la main (© photo : Sileks), on les a vus passer ici, me dit quelqu’un près du kiosque. Un peu plus tard, c’est moi, écouteurs sur les oreilles, livre à la main, qui passe au même endroit. Je viens de la rue de Dijon, j’ai fait un arrêt à l’angle de la rue de la Glacière. Mais la balade a commencé sous la voûte d’une muraille où je suis entré en tirant la porte en bois au fond d’un jardin… Dans les écouteurs, on me dit ce que j’ai à faire : retrouver Carlotta Valdez, auteure de polar... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:38 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
12 août 2015

La boca abierta, de Lior Shoov et Anne Kaempf

Elles vont où le vent les mène. Mais le vent, c’est leur souffle même. Elles sont comme des feuilles tombées là en virevoltant, une rouge, une bleue, et apportent la musique. Quelques chansons qui parlent d’amour, il me semble, et des mots, des notes, qu’elles vont chercher en elles pour les offrir  à l’autre, pour les offrir aux autres. L’accordéon, les voix, les corps. On leur donnerait tout ce qu’elles demanderaient, à boire et à manger, des choses simples. Attirées l’une vers l’autre, elles sont séparées soudain on ne sait... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
11 août 2015

La Volière aux pianos

Dans le festival Chalon dans la rue, il faut jongler entre le programme qu’on prépare le matin après avoir acheté le journal quotidien et les suggestions qu’on vous fait parfois. C’est ainsi qu’après avoir vu Les Royales Marionnettes, je suis allé, en début de soirée, voir la Volière aux pianos dans la Cour au foin. L’installation est impressionnante : un piano escalade la façade du Conservatoire ; sur un autre un enfant pédale encouragé par sa mère, jusqu’où ira-t-il ? Ici une fillette essaie un air, là un garçon aime la fraîcheur... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:17 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

07 août 2015

Fraise au balcon, par les Royales Marionnettes

Les Royales Marionnettes détournent quel conte des Frères Grimm ? Un jeu de mots suffit : la réponse à la question est la raiponce. Cette compagnie préfère au légume (dont les racines charnues peuvent être soit râpées crues en salade, soit cuites à l’eau) la fraise, une envie de femme enceinte. Pour raconter cette histoire, le - méchant - bonimenteur fait venir quelques marionnettes, sortes de poupées de bois manipulées à l’aide d’une tige métallique, et des spectateurs choisis au hasard pour tenir quelques rôles : celui qui va... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:22 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
06 août 2015

Jean, solo pour un monument aux morts, de Patrice de Bénédetti

Ce qu’il craignait, nous dit à la fin Patrice de Bénédetti, c’est que le centenaire de la guerre de 14-18 soit l’occasion d’enterrer définitivement l’horreur que cela a été. Et il est allé chercher un discours de Jaurès, Jean Jaurès, dans les documents que possédait encore son père, prénommé Jean, et décédé récemment. Et notamment le discours de 1905. Quand on pensait qu’on avait échappé au pire et quand Jaurès disait qu’il fallait que les prolétaires s’unissent et qu’il fallait se méfier des velléités belliqueuses des capitalistes.... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:57 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
04 août 2015

Noos, de Justine et Frédéri

Justine et Frédéri forment un duo exceptionnel de confiance et d’équilibre à deux. Aucune des figures qu’ils enchaînent avec une certaine désinvolture apparente ne saurait être l’affaire de l’un ou l’une sans l’autre. Le relâchement, la tension, la verticalité, l’épaule porteuse, les articulations extraordinairement souples, tout s’emboîte et semble coller les corps. On pourrait parler de corps à corps si cette expression ne renvoyait pas à une opposition, une attitude de combat. Ici le corps s’ajuste au corps, trouve l’emplacement... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
02 août 2015

Soralino, Inbox

C’est le nom d’un duo, quatre mains, deux têtes, quatre pieds. Et comment faire tenir des cartons avec ça. Des cartons ? Mais qu’y a-t-il donc dedans ? Quelques instruments de jonglage ou de musique. Juste pour la référence. Parce que de jonglage et de musique il ne sera pas question comme vous en avez l’habitude. Cartons, ça déménage. Cartons, si vous avez une petite idée du métier de libraire, ça va, ça vient : on les reçoit, on les vide, on les remplit, on les renvoie. Mais ici, nul besoin, au fond, de les vider, de les remplir,... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :