16 février 2019

Parler latin

Le latin, une langue morte ? Philippe Cibois (suivre le lien "La question du latin" dans la colonne de droite)  démontre le contraire. À condition de ne pas enfermer le latin dans les déclinaisons, ni dans les traductions ex abrupto de textes de Cicéron… Tiens, je viens d’écrire ex abrupto. Le latin est présent dans notre langue. Il est aussi, depuis des siècles la langue des scientifiques. Certes, et notamment depuis la guerre 1914-1918, l’anglais domine dans les échanges internationaux. Y compris dans les sciences. Mais la... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:38 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,

09 février 2019

Une taupe dans ma tête

Visitant récemment une exposition au Centre Wallonie Bruxelles, à Paris, j’ai découvert les mots de Lise Duclaux. Il me faut remercier la librairie Wallonie Bruxelles qui m’a permis de lire un entretien avec cette artiste où j’ai appris qu’elle multipliait les actions avec les plantes (et j’ai pensé à Gilles Clément) et ne se contentait pas de le faire, comme moi, avec les mots. C’est ensuite en explorant son site internet que j’ai retrouvé cette phrase vue dans l’exposition : « Je n’ai pas de taupe dans mon jardin mais j’en ai... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:03 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,
02 février 2019

Cache-nez

« À propos, savez-vous que le dey d’Alger a une verrue sur le nez ? » Ce sont les derniers mots du texte de Nicolaï Gogol, Le journal d’un fou. Le nez est aussi un titre du même auteur. Je me souviens avoir vu une oeuvre de William Kentridge à propos du Nez de Gogol. (photo ci-contre : Le nez de Nicolaï Gogol et Dmitri Chostakovitch, mise en scene et video William Kentridge, direction musicale Kazushi Ono, avec le choeur et l'orchestre de l'Opera de Lyon, dans le cadre du Festival d'Aix-en-Provence 2011. Photo:... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:35 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,
26 janvier 2019

À la fin de l'envoi

Prenons un extrait de Cyrano de Bergerac, d’Edmond Rostand BALLADE DU DUEL DE L’HOTEL DE BOURGOGNE Je jette avec grâce mon feutre,Je fais lentement l'abandonDu grand manteau qui me calfeutre,Et je tire mon espadon ;Elégant comme Céladon,Agile comme Scaramouche,Je vous préviens, cher Mirmydon,Qu'à la fin de l'envoi je touche ! Vous auriez bien dû rester neutre ;Où vais-je vous larder, dindon ?...Dans le flanc, sous votre maheutre ?...Au coeur, sous votre bleu cordon ?...- Les coquilles tintent, ding-don !Ma pointe voltige : une... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:35 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,
19 janvier 2019

Sous une lune gibbeuse

Intrigué de n’avoir que récemment repéré l’adjectif « gibbeux », je suis allé chercher les mots commençant par « gibb- ». J’ai découvert l’adjectif à la fin de bulletins météorologiques qui annonçaient une « lune gibbeuse ». Sur le site de futura-sciences.com, on peut lire ceci : « On appelle premier croissant la période située entre la Nouvelle Lune et le premier quartier. Après celui-ci, la Lune présente jour après jour une surface de plus en plus éclairée. On appelle cela la Lune... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:11 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
12 janvier 2019

Vie & opinions de Gottfried Gröll, de Christophe Manon

« Gröll c’est le pantin qui fait le clownjuste derrière mon dos. » C’est. Christophe Manon, à la première personne du singulier, et tantôt Gröll, « Il y a du réel qui s’échappe / mais on n’est jamais sûr de le retrouver ». Il recherche l’amour, ça compte. Il s’exprime en poèmes de onze vers. Il « parle français dans une langue étrangère et c’est drôle ». Le vide le hante, qui « se divise / à l’infini ». Bien sûr, dans le réel, il y a des flics, du fric et d’autres trucs, comme « le... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:17 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

05 janvier 2019

Des batteries

Depuis quelques jours, mon ordinateur m’indique que le clavier, qui fonctionne en bluetooth, a une batterie faible (et qu’il faut changer les piles rapidement). J’ai consulté Wikipédia. La batterie désigne un ensemble d'éléments associés et ayant la même fonction. Ainsi Batterie peut désigner : Batterie d’accumulateurs, le sens le plus courant de batterie (souvent confondus avec une pile) : Batterie thermique, un type d’échangeur thermique fluide/fluide (batterie chaude, batterie froide) Batterie (instrument),... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:48 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,
29 décembre 2018

Du français en anglais

Voici quelques mots, empruntés par les Anglais au français, et utilisés ainsi dans le langage courant outre Manche: « je-ne-sais-quoi », « déjà-vu », « rendez-vous », « fiancé », « brunette », « bon-appétit », « baguette » (une forme du pain), « croissant » (celui de la boulangerie), « chic », « boutique », même si ce deux mots ont d’abord été allemands avant d’être français, et « avant-gardiste ». Vous saurez certainement en... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:31 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,
22 décembre 2018

Ordre alphabétique

Voici deux vers d’un poème célèbre, des alexandrins, dont j’ai classé les lettres par ordre alphabétique. Je pourrais vous demander de reconstituer les vers originaux mais cela n’aurait pas grand intérêt. Je vous demande seulement de construire avec chaque liste de lettres une phrase. Essayez d’utiliser le plus de lettres possible mais si vous ne pouvez tout utiliser, merci de préciser entre parenthèses les lettres restantes. A-A-C-D-E-E-E-E-É-É-G-I-I-I-I-J-L-N-O-O-P-Q-S-S-S-S-S-T-T-U-U-U-U-X ... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:37 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
15 décembre 2018

Dis-moi dix mots 2018-2019 (4)

Rébus - Sur une portée musicale, c’est d’abord un signe indiquant une note en bas de gamme, puis on composerait le tracé d’un mollusque à coquille coupé en deux ; mais ça n’utilise que quatre mots sur neuf, le dixième étant celui qu’on cherche à définir ; et puis ce que j’écris ressemble plus à une charade : il faudrait la représenter moins comme un logogramme que comme un vague gribouillis, en deux dessins simples, cursifs sans la complexité ni l’élégance d’une arabesque, réunis dans un phylactère. Après cette dixième définition... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:43 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,