14 décembre 2019

Les noms du Père Noël

Dans une dizaine de jours, ceux qui y croient encore attendront la venue de ce bonhomme qu’on nomme le père Noël, car avant d’être un nom, Noël est une date. On le dit « père », alors que pour les enfants qui en attendent beaucoup, ce pourrait plutôt être le grand-père. Mais peut-être n’est-ce que la déformation de ce souhait : j’espère Noël. Des syllabes qu’on pourrait écrire autrement : j’ai ce père Noël. Les herpétologues qui ne jurent que par les serpents chantent la vipère Noël (Là, vis, père Noël !) Les brigands... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:13 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

07 décembre 2019

La cerise et le gateau

ia cerise et le gateaula confiture et le cochonle rose et le blanc cassédeux fois trois mariages sans raisonle rose et le banc casséla marmelade et le porc laquéla fraise (le rosé)et le nez d'un voisin C'est dans un livre intitulé Ô désolée mio que Pascale Murtin écrit ce court texte. J'y reviendrai un autre jour. Pour ce samedi, je vous invite seulement à examiner d'autres mariages sans raison. Exemples : la coupe et les lèvresla main et le feul'anguille et la rochedeux fois trois mariages sans raisonla quille et le... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:55 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , ,
30 novembre 2019

Retrouvez-nous à Troyes (10)

« J'avais dit, "pendant les vacances, je ne fais rien!... rien!... je ne veux rien faire". Je ne savais pas où aller. Comme j'avais entendu dire : "A quand les vacances?... A quand les vacances?..." Je me dis: "Bon!... je vais aller à Caen... Et puis à Caen!... ça tombait bien, je n'avais rien à y faire." Je boucle la valise... je vais pour prendre le car... je demande à l'employé : - Pour Caen, quelle heure ? - Pour où ? - Pour Caen ! - Comment voulez-vous que je vous dise quand, si je ne sais pas où ? - Comment ? Vous ne... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:14 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,
23 novembre 2019

La chanson du taxi, la nuit

Un chauffeur de taxi, puisqu’il n’y avait plus de RER s’arrêtant à la gare où je descends habituellement, et que rien n’indiquait où trouver un bus de remplacement, et qu’il était très tard, m’a reconduit chez moi. La route n’était pas longue et il voulait me faire écouter les chansons qui lui plaisaient. Une première, je la connaissais ; il en chercha une qu’il me ferait découvrir. Et il trouva. Nous avons écouté la fin, à l’arrêt, avant que je descende. J’en retiens pour vous aujourd’hui trois couplets. Comme nous l’avons déjà... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:03 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,
16 novembre 2019

Complètement idiome !

Hier, dans ce blog, vous pouviez trouver les noms des animaux dont parle Vénus Khoury-Gata dans ce livre Lune n’est lune que pour le chat (éditions Bruno Doucey, collection Poés’histoires). C’est dans un autre livre que j’ai collecté d’autres noms d’animaux contenus dans des expressions idiomatiques : Complètement idiome ! c’est le titre de cet ouvrage publié par Bibliomnibus. Voici les expressions animalières extraites de ce livre : copains comme cochons tirer les vers du nez avoir du chien comme un coq en pâte être une poule... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:58 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,
09 novembre 2019

Ce repère, Perec (Luc Étienne)

Les éditions Denoël publient ces jours-ci le Grand palindrome de Georges Perec, petit livre (une page noir sur blanc, une page blanc sur noir) qu'on aborde avec cette sorte d'admiration qu'on porte à une prouesse. Perec a déjà publié La Disparition, chez Denoël, quand il écrit ce palindrome de 1247 mots, 5566 lettres (soit le produit de la multiplication palindromique 11x23x2x11). Il y a chez cet oulipien le souci de la perfection et le désir de remettre « sans cesse en question les enjeux et les limites de l'écriture ». ... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:59 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

08 novembre 2019

Atelier d'écriture : Diderot revisite Tripaille à la Traverse

Un atelier d’écriture s’est déroulé récemment au Centre d’art contemporain La Traverse d’Alfortville (94), dans le cadre de l’exposition Tripaille. La consigne était de ré-écrire le texte que Diderot avait écrit pour Chardin et que vous trouverez, publié hier, ici. Voici le texte que j’ai ainsi composé.  C’est celui-ci qui est un paysan ; c’est celui-ci qui est un charpentier. Il y a à la Traverse plusieurs pauvres torchis de construction ; ils restituent presque tous des formes avec les allures d’une résistance. C’est la... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:22 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
02 novembre 2019

Des os qui s'imposent

C’est le titre d’une bande dessinée, vue dans une vitrine, qui m’a donné l’idée du jeu de ce samedi : Deux os dans le cosmos. Il n’est pas question ici du contenu de cette bande dessinée (que je n’ai pas lue, ni même ouverte), mais de reprendre le jeu de mots. Le contexte m’y a aidé puisque j’ai croisé en cette fin de semaine quelques squelettes qui demandaient des bonbons. J’ai cherché combien d’os contient un corps humain. J’ai trouvé des chiffres variables (autour de 210) mais, à mon étonnement, j’ai découvert qu’un corps de... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:38 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,
26 octobre 2019

La Caraïbe

Cette semaine, Gerty Dambury était invitée à la Librairie l’établi, à Alfortville (94). Dès le début de l’entretien, elle a tenu à préciser qu’elle était une des auteurs, autrices, de la Caraïbe. Elle élargit ainsi notre perception de cette région du monde, souvent étriquée quand on la limite aux Antilles, et surtout héritière d’une histoire semblable qui est celle de la colonisation et de l’esclavage. Elle insiste, pour sa part, sur les luttes contre l’esclavage dans cette région, la place des femmes dans ces combats, la richesse... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:05 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,
19 octobre 2019

Il faut mugir pour véler

Dans l'exposition en cours jusqu'en février 2020 au Musée Zadkine, à Paris, il y a une oeuvre de A.R. Penck intitulée Offensive contre V : un tronc d'arbre en forme de V et attaqué de nombreux coups. Quittant l'exposition, je suis passé par le Jardin du Luxembourg. Je regardais les arbres, leurs couleurs d'automne, quand j'ai failli marcher sur une autre lettre au sol, un M. Je ne sais pourquoi j'ai eu envie de crêpes à partir de ce moment jusqu'à mon arrivée dans le RER à la station Châtelet Les Halles. Et, avec cette envie de... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:18 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,