23 septembre 2017

Trop d'eau

Il y a quelques jours, j'ai trouvé sur ma porte le message ci-contre, en lettres rouges. Il y avait en effet une fuite chez moi et l'eau avait été coupée pour éviter que les dégâts à l'étage inférieur ne soient trop graves. Depuis, la fuite a été identifiée et un plombier a réparé ce qui devait l'être. Mais regardez le message qui m'était adressé. Un mot contient la lettre "o" sur la première ligne, c'est le verbe "couper". Un peu plus loin, on rencontre le son "o" (écrit "eau"). On retrouve un "o" sur la troisième ligne. Puis, à... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:47 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

16 septembre 2017

Sur une corde dans un conte

Il y a quelques jours, je vous présentais un livre de Franck Pavloff, La nuit des enfants qui dansent. « Un garçon mince, délié, défie le vide à vingt mètres du sol ». Son prénom, Zâl. Il veut rejoindre le Simorg, roi des oiseaux dans le poème persan intitulé Le langage des oiseaux, parfois La conférence des oiseaux. Sur une coRDe, Zâl entre dans un coNTe.  Dans cette phrase que je viens d’écrire, le mot corde devient conte par le changement de seulement deux lettres : RD se transforme en NT. D’autres mots permettent... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:34 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,
09 septembre 2017

D'une ville à l'autre

C’est la rentrée. Vous avez peut-être fait des voyages pendant ces vacances ou pendant d’autres vacances. Je vous propose de les évoquer ici. C’est très simple. Vous choisissez deux villes dont les noms auront en commun le début et la fin. Par exemple AlfortVILLE et AbbeVILLE. Vous composerez une phrase qui commencera par « Pour aller de ….. à ….. » et où les lettres qui ne sont pas communes aux deux villes apparaîtront dans l’ordre où elles apparaissent dans les deux noms. Ainsi : Pour aller d’AlfortVILLE à AbbeVILLE, iL... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:18 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,
02 septembre 2017

Non aux « e » contaminés

Hier, ce blog présentait le film de Hubert Charuel, Petit paysan. C’est aussi hier qu’un article de presse révélait que « Selon la Commission européenne, la contamination d'oeufs à l'insecticide Fipronil aurait débuté il y a presque un an. » C’est-à-dire en septembre. Les oeufs contaminés en septembre, quelle conséquence y a-t-il pour les « e » au-delà de sEptEmbrE ? Je vous invite à écrire cela en une phrase où les seuls « e » seront ceux contenus dans l’expression « en septembre » ; il n’y aura... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:37 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,
27 août 2017

Voyages en contrepèteries pour enfants rêveurs, de Joël Martin

Il y a deux jours, je vous présentais Le porteur d'histoire, une pièce de théâtre dont un des personnages est nommé Martin Martin. Aujourd'hui, je vous propose de voyager avec un autre Martin, Joël Martin. Auteur d'un livre d’une quarantaine de pages « pour enfants rêveurs ». Des voyages pour terminer les vacances, voyages dans et avec les mots. Sans se déplacer soi-même, il suffit de déplacer les lettres. On peut prendre un bateau pour aller pêcher un trésor : « Un bateau dort sur un beau tas d’or ». Pas de... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:59 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
26 août 2017

Le futur

« J’ai lu et relu La Promesse de l’aube : en plein mois d’août dans les Pouilles écrasées de soleil, le jour de Noël à Vilnius, dans la micro-République d’Uzupis, au coeur de l’hiver à Jurmala, sur les plages enneigées de la Baltique, et je l’ai même emmenée en trek au Népal, et j’en ai lu quelques pages, un matin, face à l’Annapurna. Je l’ai lue à toutes les époques, un peu partout, et pourtant, chaque fois qu’il m’arrive de la relire, cette « autobiographie entièrement authentique et nullement romancée », je suis... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:19 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

19 août 2017

Fluvial

Une chanson de Lola Lafon s’intitule Anna Livia. De toutes les références auxquelles s’attache ce nom, je retiens celle de James Joyce, Anna Livia Plurabelle. C’est un passage de Finnegans Wake où l’auteur joue avec les noms de cours d’eau. Dans ce texte de Joyce, un autre nom m’a arrêté : Maisons Allfou. Comme cela ressemble à Maisons-Alfort ! À l’époque où l’auteur écrivait Finnegans Wake, Alfortville était déjà distincte de Maisons-Alfort. Deux cours d’eau marquent ce territoire : la Marne et la Seine, dont le confluent s’insère... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:17 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,
12 août 2017

La lecture, deux tableaux de Fantin-Latour

Jan Baetens, dans un livre intitulé « La lecture », a attiré mon attention sur deux tableaux de Fantin-Latour. Son ouvrage est conçu de telle sorte que nous entrons dans le texte du poète après être passés par une première reproduction du tableau de 1877, puis une série de photos de Milan Chumsky sur le thème du Feu, et nous en sortons par d’autres photos sur le thème du Mouvement puis une reproduction du tableau de 1870. les poèmes de Jan Baetens sont le coeur de ce livre. Quarante poèmes de quatorze vers chacun (autant... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:38 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
05 août 2017

De mot en mot

Le jeu de ce premier samedi du mois d’août va consister à vous éloigner d’un mot, que vous choisirez dans votre lecture du moment. Ce mot, vous le placerez dans la case centrale du tableau que je vous propose ci-dessous (cinq cases verticalement sur cinq horizontalement). Pour ma part, j’ai choisi « douceur » dans un poème de Guy Goffette, mais je ne vous demande pas où vous avez trouvé votre mot. De part et d’autre de cette case, à droite, à gauche, au dessus, en dessous, vous allez inscrire des mots, un par case, que... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:35 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,
29 juillet 2017

L'un d'entre eux, un album de Géraldine Alibeu

Géraldine Alibeu a publié, il y a environ six ans, un livre particulier qui va bien à cette période de vacances. Le haut de la page est le dessin d’un groupe à la plage, le bas est une phrase. Le dessin et la phrase peuvent être tournés indépendamment l’un de l’autre. Il y a quatorze dessins et quatorze phrases. Chaque phrase commence par « L'un d’entre eux » : le lecteur imagine qu’il s’agit d’un des personnages vus sur le dessin. Rien ne dit — ni le dessin, ni le texte — de qui il s’agit. C’est donc au lecteur de... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:13 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,