18 janvier 2020

La nuit de la lecture

Aujourd’hui, samedi dix-hUIT janvier, c’est le retour de la nUIT de la lecture. Un samedi, ce n’est pas fortUIT. Et c’est la quatrième fois que cela se prodUIT. Comme je viens de le faire, vous trouverez plusieurs mots se terminant par -uit (prononcé comme dans le mot nuit en français). Et vous construirez un petit texte où quatre de ces mots, dont le mot « nuit », seront utilisés. Exemple : Ils étaient trois, les points de suspension ; le premier fUIT, le deuxième sUIT ; voyez à quoi le troisième est rédUIT : sur un... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:39 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,

11 janvier 2020

22 Nivôse

22 Nivôse, ce serait le nom du jour si le calendrier républicain avait été maintenu. Et ce serait le jour du sel (photo ci-jointe prise par cathymasv sur Pinterest). Prenez un dictionnaire, ouvrez-le à la page où vous trouverez le mot « sel ». Peut-être trouverez-vous aussi sur les moteurs de recherche d’internet le SEL, Système d’Échange Local. Utilisez ce que vous pouvez pour écrire un texte incorporant au moins trois éléments trouvés dans la définition du mot sel (ou de l’acronyme SEL) et les exemples donnés.  ... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:19 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
04 janvier 2020

Pas de vin pour les alevins

Un mois de janvier sans alcool. C’est ce que propose une campagne en Grande Bretagne et, cette année, en France. Drôle d’idée pour l’année 2020. Pas d’alcool mais que faire alors du son « vin » répété dans le chiffre de l’année ? L’occasion était trop belle pour ce blog : nous allons écrire des phrases qui contiendront chacune un nombre pair de mots contenant ce son. Exemple : Sur l’Olympe, quel était ce VIN diVIN qui réjouissait les dieux ? Nectar ou ambroisie, il était VAIN de le verser aux aleVINs. C’est bien... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:15 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,
28 décembre 2019

Pressentir, prédire, prévenir

Dans le livre que je suis en train de lire, Voir venir, écrire l’hospitalité, un dialogue entre Marie Cosnay, écrivaine dont j’ai déjà présenté ici un ouvrage, et Mathieu Potte-Bonneville, philosophe, les auteurs évoquent, en trois verbes, différentes attitudes par rapport à l’avenir. Trois verbes : pressentir, prédire, prévenir. M’écartant un peu du sujet du livre (auquel je reviendrai bientôt), j’ai cherché trois citations, une pour chacun de ces verbes. Nous traversons le présent les yeux bandés. Tout au plus pouvons-nous... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:08 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,
23 décembre 2019

Mosaïque des Lexiques (Laboratoires d'Aubervilliers)

Grand Magasin est aux Laboratoires d’Aubervilliers. GRAND MAGASIN a été fondé en 1982 par Pascale Murtin et François Hiffler. Ces derniers ont conçu ensemble une trentaine de pièces, numéros et performances, s’adjoignant à l’occasion les services de leurs amis, nombreux. Ils travaillent la langue et c’est le sujet de leur Journal des Laboratoires, Mosaïque des Lexiques, dont les cinq premiers cahiers sont parus. Questions, traduction, grammaire, sont au coeur de leurs préoccupations et des rencontres qu’ils provoquent. Comment je... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:39 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
21 décembre 2019

Comme ses pieds

Faut être bête comme l’homme l’est si souventPour dire des choses aussi bêtesQue bête comme ses pieds gai comme un pinson Ça c’est de Prévert, et puis il part sur autre chose pour revenir à la maison, qui n’est pas ma maison. Dans un livre intitulé Con comme la lune, Catherine Guennec et Jean-Jacques Delattre ont collecté cent expressions bâties autour de la conjonction « comme ». Prenons, par exemple, « bête comme ses pieds ». Ils cherchent d’autres expressions, dans l’histoire, la littérature, l’usage... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:03 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

14 décembre 2019

Les noms du Père Noël

Dans une dizaine de jours, ceux qui y croient encore attendront la venue de ce bonhomme qu’on nomme le père Noël, car avant d’être un nom, Noël est une date. On le dit « père », alors que pour les enfants qui en attendent beaucoup, ce pourrait plutôt être le grand-père. Mais peut-être n’est-ce que la déformation de ce souhait : j’espère Noël. Des syllabes qu’on pourrait écrire autrement : j’ai ce père Noël. Les herpétologues qui ne jurent que par les serpents chantent la vipère Noël (Là, vis, père Noël !) Les brigands... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:13 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,
07 décembre 2019

La cerise et le gateau

ia cerise et le gateaula confiture et le cochonle rose et le blanc cassédeux fois trois mariages sans raisonle rose et le banc casséla marmelade et le porc laquéla fraise (le rosé)et le nez d'un voisin C'est dans un livre intitulé Ô désolée mio que Pascale Murtin écrit ce court texte. J'y reviendrai un autre jour. Pour ce samedi, je vous invite seulement à examiner d'autres mariages sans raison. Exemples : la coupe et les lèvresla main et le feul'anguille et la rochedeux fois trois mariages sans raisonla quille et le... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:55 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , ,
30 novembre 2019

Retrouvez-nous à Troyes (10)

« J'avais dit, "pendant les vacances, je ne fais rien!... rien!... je ne veux rien faire". Je ne savais pas où aller. Comme j'avais entendu dire : "A quand les vacances?... A quand les vacances?..." Je me dis: "Bon!... je vais aller à Caen... Et puis à Caen!... ça tombait bien, je n'avais rien à y faire." Je boucle la valise... je vais pour prendre le car... je demande à l'employé : - Pour Caen, quelle heure ? - Pour où ? - Pour Caen ! - Comment voulez-vous que je vous dise quand, si je ne sais pas où ? - Comment ? Vous ne... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:14 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,
23 novembre 2019

La chanson du taxi, la nuit

Un chauffeur de taxi, puisqu’il n’y avait plus de RER s’arrêtant à la gare où je descends habituellement, et que rien n’indiquait où trouver un bus de remplacement, et qu’il était très tard, m’a reconduit chez moi. La route n’était pas longue et il voulait me faire écouter les chansons qui lui plaisaient. Une première, je la connaissais ; il en chercha une qu’il me ferait découvrir. Et il trouva. Nous avons écouté la fin, à l’arrêt, avant que je descende. J’en retiens pour vous aujourd’hui trois couplets. Comme nous l’avons déjà... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:03 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,