03 février 2016

Les Chants de Maldoror (extraits), par Cécile Duval

Elle était assise au milieu de l’escalier qui descend dans la salle de lectures, de rencontres, d’échanges, une salle dont les murs sont couverts de livres sur des étagères. Certains s’arrêtaient pour la saluer, d’autres n’osaient déranger la concentration solitaire qui allait la jeter dans les mots de Lautréamont. Des Chants de Maldoror, elle a choisi celui qui m’avait fortement marqué quand je l’avais lu pour la première fois, ne sachant pourtant s’il fallait en rire ou y puiser de la colère. C’est à la fin du Troisième Chant, la... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:42 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

02 février 2016

Poésie au Levant

L’Espace Beaujon proposait, en janvier, une soirée consacrée à la poésie des pays du Moyen-Orient. Il faudrait écrire aux poésies puisque nous avons eu un aperçu de la diversité des écritures avec, notamment, un récital à trois voix concocté par Saadi Younès Bahri, et se terminant par des extraits de Gilgamesh, la première épopée écrite du monde, au pays des deux fleuves, la Mésopotamie. La projection d’un documentaire a suivi, La poétesse aux pieds nus, présentant Maram al Masri, et réalisé par Bernard Louargant. Le film a été... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
01 février 2016

Mes chaises de janvier

Le 1er janvier de cette année, je vous proposais cette citation d'Alberto Giacometti : Il n'y a plus que la réalité qui m'intéresse et je sais que je pourrais passer le restant de ma vie à copier une chaise. C'est ainsi que je me suis engagé dans le projet de photographier tout au long de cette année des chaises. Vous en avez vu quelques-unes à la fin de la première semaine de l'année. J'ai commencé un album auquel vous avez accès dans la colonne de droite. Au cours du premier mois de l'année, j'ai placé dans cet album... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:27 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
31 janvier 2016

Anthologie de poésie haïtienne contemporaine - janvier 2016

James Noël propose une anthologie de poésie haïtienne contemporaine, « un brassage de tempéraments passionnants qui rassemble quatre générations ouvertes et poreuses aux grands flux de l’histoire, de l’amour, du pays, du jeu, de la colère, du monde, du sexe, de l’exil, de la mer, de la joie »… Nous en ferons cette année notre rendez-vous mensuel, accompagné de documents extraits du n°3 de la revue Intranqu'illités (Maître d'oeuvre : James Noël - Direction artistique : Pascale Monnin, Barbara Cardone) Fonds René Depestre -... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:59 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
30 janvier 2016

Aigre-doux

Voici une proposition de Jacques Jouet (lien Oulipo dans la colonne de droite)  " Soit un poème de Raymond Queneau « À l’heure où… » dans L’Instant fatal.  A l'heure où dorment les imbéciles les oies du Capitole comme des libellules volent à tire d'ailes loin des vestales pendant ce temps les Gaulois n'en ratent pas une Cinq vers en rimes babébines : iles/ole/ules/aile/ales, suivis d’un distique : pendant ce temps les Gauloisn’en ratent pas une  L’énoncé « les... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:58 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,
29 janvier 2016

La Cerisaie, de Tchekhov, par le Théâtre-Studio d'Alfortville

Tout va très vite. Tout est joué déjà. Ils ont beau revenir de France, ils ne sauveront pas la Cerisaie de la vente, et nous le savons. Et ils le savent sans doute, se démenant, se débrouillant avec leurs habitudes, leur petit confort, leurs amours sans amour. C’est le monde qui change. Oh ça va dans le sens d’un siècle disparu aujourd’hui : le serf devient propriétaire et les maîtres n’ont plus qu’à leur abandonner la maison, le terrain, les arbres. Le monde change. Il y a de plus en plus d’estivants et il faut bien s’y adapter,... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

28 janvier 2016

Bienvenue ! publié sous l'égide du Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR)

Le titre du livre annonce l’intention : Bienvenue ! Je pense au titre d’un film tourné du côté de Calais : Welcome ! Les 34 auteurs qui participent à cette publication sont assez différents pour que chaque texte apporte quelque chose à notre perception de l’arrivée des migrants, réfugiés dont nous entendons parler depuis plusieurs mois. Les textes sont dans l’ordre alphabétique du nom de leur auteur et ça commence avec Olivier Adam (co-scénariste du film cité ci-dessus). Bien sûr, on y rencontre Mathias Enard (« J’étais... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
27 janvier 2016

M. et Mme Barbe Bleue, par la Compagnie Caus'toujours - Titus

Il l’apprécie, ce conte, Titus ! Il le mettait dans la bouche d’un conteur il y a peu, voici qu’il l’endosse à présent. Et il y ajoute Madame Barbe Bleue dans le titre. Ce faisant, il déplace les lignes. Tout y est, même sept têtes de biches, trophées des chasses par lesquels le chasseur à barbiche prouve qu’il sait chasser… Têtes de biches exhibées, violence d’un quotidien que ne rejetterait pas Charles Perrault, moralisant une histoire, prétendant que la curiosité est un vilain défaut, et négligeant du même coup la cruau(si)té sur... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:42 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
26 janvier 2016

Un jour de janvier au Théâtre Sénart (77)

La neige m'a surpris quand je suis arrivé à Lieusaint. M'ont aussi surpris les noms des rues : Points de vue, Allée de la Citoyenneté, Allée de la Mixité, Allée de la Tolérance, Chemin de la Tête en l'air, Chemin de l'Arpenteur, Chemin du Flâneur... J'allais au 44 Points de vue, l'adresse du Théâtre Sénart depuis quelques mois. Un bâtiment neuf, une programmation attirante, une équipe sympathique, un accueil digne de ce nom. Il faudra que j'y revienne.  
Posté par onarretetout à 08:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
25 janvier 2016

L'interlocutrice, de Geneviève Peigné

Lorsque sa mère, Odette, est décédée, Geneviève Peigné a découvert, dans les livres de la collection Le Masque qu’elle lisait fréquemment, des mots écrits de sa main. La fille y a vu d’abord une sorte de possibilité de dialogue. Cette mère atteinte d’Alzheimer, comme on dit, avait donc écrit dans les marges, entre les lignes, sans que personne ne l’ait vue faire. Dans vingt-trois livres, elle a écrit, ajoutant ses mots à ceux d’Exbrayat, de Simenon, d’Agatha Christie et quelques autres. Des mots qui disent sa souffrance, son... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:37 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :