18 décembre 2018

Le Radeau de Géricault, 1818-2018 - à la Maison des Arts d'Antony (92)

Le Radeau de la Méduse a une histoire. Elle est racontée dans un document (Clés de lecture) remis aux visiteurs de cette exposition à Antony. Et si ce tableau, peint en 1818, traverse les siècles, c’est parce qu’il transcende l’histoire même, qu’on aurait sans doute oubliée sans l’oeuvre de Géricault. Les sculptures de Clarisse Griffon du Bellay présentées dans cette exposition donnent chair au bois et travaillent sans doute la mémoire (« Un radeau en héritage », au premier plan ci-contre). La peinture de Jean-Michel... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:43 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

17 décembre 2018

La ville en fuite, de Jean-Chat Tekgyozyan

Erevan, la ville en fuite. Une lecture difficile, répétitive, où l’on ne peut se raccrocher à grand chose. Peut-être à la maison. Mais elle n’est pas la même en été et en hiver. Peut-être aux personnages, mais Gagik, Grigor, Anna, Lili, jeunes Arméniens, et Edita, une étrangère à la recherche de la Porte du Paradis qui, pense-t-elle, se trouve à Erevan, sont aux prises avec une réalité toujours mouvante. Avec une société (police, ministre, influence russe, etc.) qui les considère avec méfiance. Avec les ancêtres, ceux à qui l'un... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:11 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
16 décembre 2018

Ionesco suite, texte Eugène Ionesco, mise en scène Emmanuel Demarcy-Mota

On entre dans le studio de l’Espace Cardin et on découvre un dispositif particulier : une grande table rectangulaire recouverte d’une nappe blanche et, sur trois côtés, les gradins qui accueillent les spectateurs. Le premier venu sur ce qui sera la scène vient du fond et dépose à jardin une paire de chaussures, puis au bout de la table il demande au public d’éteindre les téléphones portables, et quitte, à cour, la scène. Nous sommes au théâtre. Tout fait sens. La troupe qui prend place au fond de la scène, la comédienne qui semble... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
15 décembre 2018

Dis-moi dix mots 2018-2019 (4)

Rébus - Sur une portée musicale, c’est d’abord un signe indiquant une note en bas de gamme, puis on composerait le tracé d’un mollusque à coquille coupé en deux ; mais ça n’utilise que quatre mots sur neuf, le dixième étant celui qu’on cherche à définir ; et puis ce que j’écris ressemble plus à une charade : il faudrait la représenter moins comme un logogramme que comme un vague gribouillis, en deux dessins simples, cursifs sans la complexité ni l’élégance d’une arabesque, réunis dans un phylactère. Après cette dixième définition... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:43 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,
14 décembre 2018

Dis-moi dix mots 2018-2019 (3)

Voici trois autres mots définis selon la consigne énoncée mercredi : Cursif - Bref, c’est un adjectif qui s’invite dans certains phylactères, tracé à la main, pour faire un signe amical dans la composition sérieuse d’une arabesque ; s’il n’est pas le fauteur de coquille — il arrive avant la typographie —, il se laisse parfois aller au gribouillis ; un logogramme peut imiter sa spontanéité mais un rébus exige souvent plus d’application. Phylactère - Signe ostentatoire religieux, il contient des mots, des phrases composées... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:19 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
13 décembre 2018

Dis-moi dix mots 2018-2019 (2)

VOici trois autres mots définis selon la consigne énoncée hier : Composer - Pour que le chef d’orchestre, de ses mouvements en arabesques, conduise la symphonie, il a fallu tracer sur du papier des signes parfois pointant un degré sur la portée, parfois en ce qui s’apparente, pour qui ne connaît pas la musique contemporaine, à des gribouillis signifiant la durée, l’intensité, la possible liberté du son ; illisibles à l’inexpérimenté, l’écriture cursive de ces pages est éloquente pour les avertis ; Satie en a fait des rébus, Debussy... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:41 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

12 décembre 2018

Dis-moi dix mots 2018-2019 (1)

Comme chaque année, la Délégation à la langue française et aux langues de France propose de jouer avec dix mots jusqu’en mars 2019. Pour ma part, j’essaie de définir l’un des dix mots à l’aide des neuf autres. Voici les trois premiers. Arabesque - Signes tracés, souvent de manière cursive, par un animal à coquille, dessinant parfois sous forme de gribouillis un logogramme, une calligraphie qui pourrait être composée dans un phylactère, très rarement sous forme de rébus. Coquille - Généralement involontaire, elle est plutôt la... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:41 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
11 décembre 2018

Sylvia, d'après Sylvia Plath, texte et mise en scène de Fabrice Murgia

La musique, en haut des structures du décor, musique vivante, An Pierlé au piano et au chant, c’est d’abord ça, Sylvia, spectacle mis en scène par Fabrice Murgia. Mais c’est aussi neuf femmes, vêtues comme dans les années 50 en Amérique ou en Angleterre, qui tournent sur le plateau, s’avancent vers les spectateurs qui s’installent, mais sans dépasser la limite pour l’instant. Que cherchent-elles ? Elles semblent prisonnières de l’espace où elles évoluent. Et les caméras sur scène décident que ça commence. Sur l’écran en hauteur sont... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:59 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
10 décembre 2018

Soutenir la Librairie L'établi, à Alfortville (94)

https://www.ulule.com/librairie-etabli/ C'est le lien qui vous permettra d'aider la librairie à franchir un nouveau cap. À plusieurs reprises, les actions de la Librairie L'établi ont été présentées ici. Créée à peu près en même temps que le blog en 2009, elle a organisé de nombreuses rencontres, de nombreux évènements, dans son local, sur le marché dominical ou chez des partenaires associatifs ou institutionnels. Elle a déménagé deux fois en six mois (fin août 2017 et début février 2018) pour arriver enfin dans son nouveau... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:18 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
09 décembre 2018

Amanda, film de Mikhaël Hers

On ne m’avait rien dit du film. Seulement que la fille qui interprète Amanda (Isaure Multrier) est très juste dans son jeu et que le film abordait des questions difficiles. Toute la première partie peut sembler banale, bien qu’on sente qu’elle annonce un évènement brutal et bouleversant. Et puis, l’émotion est là : devant la difficulté de parler de ce qui vient d’avoir lieu, devant les décisions à prendre auxquelles David (Vincent Lacoste) n’est absolument pas préparé, devant les relations qui se mettent en place ou se défont, et... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:37 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :