15 octobre 2017

Quelques lignes de "Cendrillon", d'Éric Reinhardt

« J'ai écrit les meilleures pages de mes livres à l'automne. J'ai vécu mes extases les plus riches à l'automne. C'est à l'automne que j'ai séduit les femmes les plus inouïes. C'est à l'automne qu'André Breton a rencontré Nadja. Aurait-il pu la rencontrer au printemps ? C'est durant les mois d'automne que Stendhal a écrit La Chartreuse de Parme. Peut-on imaginer un seul instant que Stendhal ait pu l'écrire en seulement cinquante-trois jours en dehors des mois d'automne, par exemple au mois d'avril ? Nadja est le livre de... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:32 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

14 octobre 2017

Qui sème récolte

On connaît ce proverbe : Qui sème le vent récolte la tempête. Cette expression fait son  apparition dans la Bible (Livre d’Osée) pour évoquer la colère de Dieu contre le peuple qui lui a préféré le veau d’or (« Ils ont semé le vent, ils vont moissonner la tempête »). Depuis ce temps (8e siècle avant notre calendrier), l’expression a souvent été employée, aménagée, adaptée aux situations. Depuis quelques semaines, je trouve sur mon chemin quotidien des autocollants non signés portant des expressions en plusieurs... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:12 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,
13 octobre 2017

Kyôto, un monde qui ressemble au monde, de Gérard Macé

Gérard Macé nous invite à le suivre dans son voyage à Kyôto. C’est un petit ouvrage mais il contient le monde, c’est-à-dire les jardins japonais, la cérémonie du thé, et l’art de « perpétuer les modèles en modifiant la copie ». Si le poète nous montre les mousses entre les pierres, les sentiers, il sait aussi faire qu’il « n’y ait ni profusion ni lacune ». Son texte est un hommage à l’art des jardins, de la peinture, de la poésie, citant les mots des artistes japonais et revenant, après avoir parcouru en... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
12 octobre 2017

L'amour et les forêts, d'Éric Reinhardt, mis en scène par Laurent Bazin

La mise en scène est imparable : nous sommes enfermés dans ce huis clos avec des personnages qui se mettront à nu devant nous, et d’autres sans visage. Les lumières, la structure (barreaux de la chambre, escalier, rideaux sur lesquels sont projetés des images ou les jeux d’ombres d’une forêt), tout ce qui se voit nous projette dans l’intimité d’un couple. De temps en temps une voix féminine semble témoigner, faire le lien, permettre de raconter ce qu’on voit, ce qu’on entend. Car le dispositif sonore a son importance : les voix nous... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
11 octobre 2017

Emma Peiambari expose à Alfortville (94)

Les couleurs et les formes dessinent sur la toile des visages, des paysages, façon pour Emma d’être présente au monde. C’est ici un quartier, tracé comme des lettres d’un alphabet ; c’est là un portrait semblant sortir d’un livre ouvert ; ce sont aussi des immeubles, debout comme des femmes ; c’est ailleurs les quatre saisons posées à la croisée d’une fenêtre ; c’est la nuit, c’est le jour. C’est la terre semée de signes d’écriture.       L'exposition des tableaux d'Emma Peiambari a lieu à la Fabrik du 9 au... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
10 octobre 2017

Rencontre avec Éric Reinhardt et Laurent Bazin

L’amour et les forêts étant au programme du !POC!, salle de spectacle d’Alfortville (94), Éric Reinhardt et Laurent Bazin, l’auteur et le metteur en scène, ont rencontré le public à la Médiathèque.  Éric Reinhardt, d’abord, nous a parlé de sa pratique de l’écriture. Ce ne sont pas des romans qu’il écrit, au sens où il n'y aurait qu'une histoire à dérouler. C’est un mélange particulier du réel et de la fiction, qui l’amène à évoquer sa propre vie dans ses livres, car c’est de là qu’ils partent. Et c’est de là qu’il crée ses... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:39 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

09 octobre 2017

Morgane Tschiember expose au Cac La Traverse à Alfortville (94)

La première visite que j’ai faite à l’exposition de Morgane Tschiember s’est déroulée le soir et j’y voyais des ombres traversant la lumière des bougies.  Je suis revenu un autre jour, en début d’après-midi, et la clarté qui s’est imposée à moi laissait apparaître les peaux des choses : mues de serpent, rugosité des parpaings, ondulations de la moquette, creux et bosses des céramiques couchées comme des coquillages, ou verticale comme un dos, carton et béton associés transperçant sol et plafond, épaisseur de la mousse,... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
08 octobre 2017

Un beau soleil intérieur, film de Claire Denis

À propos des riches, les sociologues Pinçon-Charlot disent : « Autour de la table des dîners habituels, se retrouvaient toujours les représentants de tous les pôles dominants : un banquier, un journaliste, un industriel de renom, un artiste d’art contemporain, un grand chef d’exploitation, un professeur de médecine ». C'est la caste du film de Claire Denis. Vous croyez y trouver l’amour ? Il n’y est question que de sexe. Pire : la femme n’y est que cet objet sexuel. Tous les hommes du film ont « envie de la... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:49 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
07 octobre 2017

Gnomon

Les voyelles indispensables à notre alphabet sont une source de jeux d’écriture que nous allons encore utiliser aujourd’hui. Sur le site de l’Oulipo (suivre le lien dans la colonne de droite), on trouve un texte de Michèle Audin, Gnomon (cliquer sur l'image pour atteindre le texte de Michèle Audin). Elle y développe le procédé suivant : le premier paragraphe est construit suivant la contrainte du monovocalisme, le deuxième paragraphe suivant la contrainte du bivocalisme, le troisième suit la contrainte du trivocalisme, le quatrième... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:08 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,
06 octobre 2017

Petites histoires d'impressionnisme en 50 chefs-d'oeuvre, d'Alain Korkos

Le regard d’Alain Korkos nous fait découvrir des aspects de tableaux qu’on a peut-être trop vus (ou trop reproduits) en y mettant ici un sens précis de l’observation (tiens, il manque des pieds à cette table) et là une interprétation argumentée (la repasseuse qui bâille de Degas est-elle la Gervaise de Zola ?). Que les raboteurs de Caillebotte soient le même modèle peint trois fois, qu’une petite fille dans un tableau de Renoir ne soit en réalité qu’une poupée, que Cézanne se représente jouant aux cartes avec son père, tout cela,... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:54 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,