24 juin 2017

Dégât des eaux

Au début de cette semaine, un dégât des eaux a été constaté dans la librairie de la ville où j'habite. L'expression, tout le monde la connaît. Il s'agit bien des dégâts provoqués par des eaux. Singulier ou pluriel, le rapprochement de ces deux mots amène le jeu de cette semaine. Nous allons remplir des phrases avec des mots commençant soit par déga- ou des ga- (il faut entendre le son "a" et non "an" ni "ai") soit par déso- ; ces mots devront alterner dans vos phrases. Exemple : D'avoir désobéï, il fut dégalonné... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:03 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : ,

23 juin 2017

Passage au bleu, de Brigitte Giraud

J'ai cru, d'abord, que cette Brigitte Giraud était la romancière. Les poèmes que j'ai lu dans ce livre ne me rappelaient rien de l'auteur de Nous serons des héros, de Pas d'inquiétude, ou Avoir un corps. Et j'ai compris qu'il y avait une autre Brigitte Giraud. Voici un de ses textes : Trouver un ordreAssembler rassembler trierla pensée et les émotionsdans l'ordre des choses désordonnées,un aveugle clairvoyant du monde défait,des choses défaites,à remonter. Trouver une chose une seule chose,au moins une seule,un regard,un ligot des... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:57 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
22 juin 2017

Derain Balthus Giacometti, une amitié artistique - au Musée d'Art Moderne, à Paris

Quelquefois, les expositions collectives inventent des liens entre les artistes pour justifier leur rapprochement. Cette exposition au Musée d’Art Moderne s’appuie au contraire sur une amitié dont on peut suivre les traces réelles. Et les toiles exposées, plus qu’en montrer les similitudes, expriment les originalités de chacun des trois. Et c’est toujours intéressant de replacer ainsi les oeuvres dans leur contexte historique. Cela montre à la fois les références communes et la créativité de chacun. Ainsi, Giacometti n’est pas... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
21 juin 2017

Last Work, de Ohad Naharin (Batsheva Dance Company) au Théâtre de Chaillot

C’est le film Mr Gaga qui nous a donné l’envie de voir ce spectacle. Nous attendions sans doute les mouvements d’ensemble puissants et précis, et tout commence avec des déplacements individuels, isolés, lents et presque au ras du sol, tandis qu’une femme en robe bleue court en fond de scène. Elle courra pendant tout le spectacle. Que fuit-elle ? Est-elle indifférente à ce qui se passe sur le plateau : rencontres, attroupements, tentatives de couples devant d’étranges personnages vêtus de robe noire et menaçants, tirs d’arme,... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:57 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
20 juin 2017

Bernardo Schiavetta à la Rencontre poétique de juin 2017 chez Tiasci-Paalam

Abracadabra, formule magique intraduisible, nous introduit à la poésie de Bruno Gonzalvi, hétéronyme de Bernardo Schiavetta, dont nous retiendrons son goût pour la forme, et plus particulièrement ce soir-là, celle du miroir. Evidemment, nous ne sommes pas loin de la contrainte oulipienne et de cette règle : « un texte écrit suivant une contrainte parle de cette contrainte ». Mais ce qui est étonnant et captive l’auditoire, c’est l’apparition, à partir des formes même et des mots qu’elles utilisent, d’un personnage, non pas... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
19 juin 2017

Miroir(s), une création de Bernadette Gruson

Alice passe de l’autre côté du miroir, comme si un autre monde existait quand on franchit ce seuil. Pierre Bonnard a peint des autoportraits dans le miroir d’une salle de bains, vers la fin de sa vie. Qu’est-ce qui apparaît quand on se regarde dans ces vitres de formes diverses ? Qu’est-ce qui réfléchit ? Une image de soi ? Un souvenir, comme un cinéaste dont j’ai oublié le nom voit y apparaître le visage de son père ? Soi-même comme un autre (pour reprendre un titre de Paul Ricoeur) ? Bernadette Gruson propose un dispositif où, du... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

18 juin 2017

À Rouen, début juin

Il m'était donné une heure avant le départ du train. J'ai fait un petit tour dans la ville.   Cliquer sur les photos pour les agrandir
Posté par onarretetout à 07:40 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
17 juin 2017

Les mots cachés des soirs de juin

Dans un poème fameux, intitulé Roman, Arthur Rimbaud écrit : Les tilleuls sentent bon dans les bons soirs de juin ! Savait-il que, bien des années plus tard, juin serait un mois d’élections ? Et d’abstention… On peut en effet trouver ce mot en piochant des lettres dans ce vers. Les tilleuls sentent bon dans les bons soirs de juin ! Savait-il que, des années plus tard, juin serait un mois de ramadan ? Donc de jeûne… On peut en effet trouver ce mot en piochant des lettres dans ce même vers. Les tilleuls sentent bon dans les bons... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:00 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,
16 juin 2017

Guinguettes et Compagnies 2017 - (4)

Sous les coupoles de l'Atelier de la Voûte, autour des manèges, devant les spectacles, en attendant des frites, un peu partout sur le site, le public, nombreux et familial, s'est réjoui de ces deux jours de fête partagés.     Cliquer sur les photos pour les agrandir
Posté par onarretetout à 07:48 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
15 juin 2017

Guinguettes et Compagnies 2017 - (3)

Après quelques images du samedi, voici ce qu'on pouvait voir le dimanche. Ne pouvant être partout, des spectacles ont échappé à mon appareil-photo. Initiation à la pêche M. et Mme Bonheur Les Zanimos, Caffe sola Théâtre Group'  Les géants de l'Atelier de la Voûte Le train des Guinguettes Johnny Montreuil (à suivre)
Posté par onarretetout à 08:14 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,