25 octobre 2017

Ma langue au chat, de Denis Hirson

Elle est difficile, la langue française, pour un anglophone venu d’Afrique du Sud, pour toute personne venue d’un pays non francophone. Mais elle procure des plaisirs à qui aime les mots. Toute langue apprise procure ces plaisirs. La langue française n’en a pas le monopole. Et Denis Hirson, qui vit dans l’Hexagone depuis 1975, a découvert que les Français vivent dans un pays qui compte cinq côtés. Il a rencontré des expressions particulières, comme « ça ne mange pas de pain », « en principe », « trous en... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:53 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

24 octobre 2017

FIAC 2017 aux Tuileries, à Paris (3)

Onde, une oeuvre de Florian Pugnaire et David Raffini   Cliquer sur les photos pour les agrandir. En cliquant sur la première photo, vous atteindrez une courte vidéo.
Posté par onarretetout à 07:46 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
23 octobre 2017

FIAC 2017 aux Tuileries, à Paris (2)

D'autres oeuvres   Erik Dietman   Jim Dine   Folkert De Jong À suivre
Posté par onarretetout à 07:57 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
22 octobre 2017

FIAC 2017 aux Tuileries, à Paris (1)

Des oiseaux   Ali Cherri  Julien Berthier  À suivre
Posté par onarretetout à 08:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
21 octobre 2017

Dans le train, des tranches

Il y a quelque temps, j'ai signalé que Barbara avait chanté la chanson de Brassens, Le Père Noël et la petite fille. Une des particularités de cette chanson est le retour de deux rimes : la rime en -in (ou -ain) et la rime en -anche (parfois modifiée en -ange). Nous allons essayer de reprendre cette particularité. Brassens écrit : Il a mis du pain sur ta planche (la consonne p introduit les deux mots "pain" et "planche")Il a mis les mains sur tes hanches(...)Il a mis du grain dans ta grange (les consonnes gr introduisent les deux... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:36 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,
20 octobre 2017

Claude Ber, à la rencontre poétique chez Tiasci - Paalam, en octobre 2017

Celles et ceux qui sont venu.e.s ce soir ne savaient sans doute pas que Claude Ber allait les emporter ainsi, se levant et proférant ses mots, les mots de ce livre dont le titre est une injonction : « Il y a des choses que non ». « Il y a », c’est un fait, c’est le présent ; « des choses que », cela reste indéfini, on ne sait pas toujours quoi ; « non », voilà à quoi tenir, trois lettres, une syllabe, nette, « tdure » (la grand-mère prononçant le « d » comme un... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:57 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

19 octobre 2017

Pour la liberté - répondre au terrorisme sans perdre la raison - de François Sureau

Trois plaidoiries de François Sureau, avocat représentant la Ligue des droits de l’homme, sont réunies dans ce livre.Trois textes qui seront suivis d’effet : le Conseil constitutionnel déclarera anticonstitutionnelles les dispositions contestées par l’avocat. François Sureau convoque l’histoire et la Déclaration des droits de l’Homme. Il cite Victor Hugo, Voltaire, des philosophes, des hommes politiques. Il démontre que les dispositions proposées par le législateur ne sont commandées que par l’actualité et qu’elles ne visent qu’à... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
18 octobre 2017

Chère Ijeawele, ou un manifeste pour une éducation féministe, de Chimamanda Ngozi Adichie

Une amie lui ayant demandé conseil pour donner à sa fille une éducation féministe, Chimamanda Ngozi Adichie lui répond : « Chère Ijeawele ». Et sa lettre devient un manifeste. Le livre compte quinze suggestions, parce qu’il prend ses exemples dans la vie réelle : le mariage, la cuisine, le sexe, le travail, l’argent, les livres, l’amour…  Deux outils s’imposent à elle. Le premier : « Je compte. Je compte autant. Pas « à condition que ». Pas « tant que ». Je compte autant. Un point c’est... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
17 octobre 2017

Barzarts 2017

Neuf artistes exposent dans des bars du 11e arrondissement parisien et à la MJC Mercoeur. Des poètes viendront y lire leurs textes cette semaine. Quelques oeuvres photographiées à la MJC Mercoeur à l'occasion du vernissage général.     Les artistes et les lieux :Martine Ménard-Rozé - La posadaCatherine Jullien - Le DumatDanielle Loisel - L'ArmagnacAntonio Nodar - Le mi.k.doSuzana Marchado - Le Rouge limeLolochka - Le métroKarine Manzoni - Le foxPatrick Lipski - Le pan coupéCorine Congliu - Chez Melac
Posté par onarretetout à 08:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
16 octobre 2017

(Dis)paraître, par les artistes des 7 mains magiques

Pour une semaine d'exposition, "les 7 mains magiques" présentent des oeuvres textiles qui, depuis trois jours, m'attirent irrésistiblement. Ce sont environ 40 artistes dont les oeuvres remplissent la salle d'exposition du 148 : impressions, brûlures, fils suspendus, tressages, voiles, toiles, accrochées ou posées au sol, broderies, noeuds, mots, images, ces tissus transforment le volume de la salle, environnant le visiteur. J'y retournerai avant la date de fin, le 19 octobre.       Cette exposition est... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:21 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :