05 décembre 2011

The Bitter end of Rosemary, solo de Dada Masilo

Elle est dépouillée, tout lui a été retiré. Rien ne lui tient dans les mains. La croix qu’elle porte autour du cou, les fleurs et même la lumière, tout tombe. Elle n’a plus rien, elle est nue. Quelques mots criés dans un espace triangulaire, des coups qu’elle se porte elle-même, le sol sur lequel elle se jette : souffrance au-delà du dicible. La nudité expose un corps inatteignable, non touché. Ophélie, à la fin, se couvre d’eau et de pétales. Noyée, dénuée. J'ai vu ce spectacle aux Bouffes du Nord, dans le cadre du Festival... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

04 décembre 2011

Vertige d'elle, chorégraphie de Claire Moineau

Elles sont séparées et unies, car même à l’autre bout du monde, celles qui s’aiment sont ensemble. Et même si une troisième femme s’immisce entre les deux amantes, cet « entre » fait lien. Les mouvements des danseuses tournent. Ils sont la vague. Ils sont l’aimantation. Car c’est bien de cela qu’il s’agit : un aimant attire ou repousse. Ici, l’attirance l’emporte malgré des instants de répulsion. Le vertige des corps qui s’entremêlent et se séparent nous fait tourner la tête. Le vertige de l’amour, pas celui que chantait Bashung, mais... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
03 décembre 2011

Poseurs de voi

Il y a quelques jours, je publiais un article sur un spectacle intitulé Les poseurs de voies. Je vous propose aujourd’hui de devenir ces poseurs de voi en commençant par vous constituer une liste de mots contenant ce son, quelle que soit son orthographe (voi, voy, voua), puis en construisant des phrases où quelques uns de ces mots se trouveront en nombre pair, parce qu’il faut deux rails pour faire une voie ferrée. Envoyez moi dans les commentaires ces phrases écrites avec clairvoyance, sans trop pavoiser, et j’aurai plaisir à les... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 06:35 - Commentaires [8] - Permalien [#]
Tags : , ,
02 décembre 2011

Pinok et Barbie, par la Compagnie le Mouton Carré

Un décor comme une grande page verticale où s’ouvrent des fenêtres, la chambre de Petite Puce et la cuisine de Maman chérie. Des malles pleines de jouets, de peluches, et, surtout, dans la chambre, Pinok et Barbie, les préférés de Petite Puce. Pinok le très aimé au sale caractère et Barbie la fée. Un jour, Petite Puce entend à la radio le président de ce pays où il y a tout : il invite les enfants et leurs très chers parents à envoyer des jouets aux enfants des pays où il n’y a rien. La générosité est en marche. Mais le voyage... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:54 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
01 décembre 2011

Résistances - Amélie 1936, par François Godard

C’est avec le deuxième spectacle de François Godard, dans la série intitulée Résistances, qu’on en comprend l’enjeu. Nous allons traverser le 20e siècle en suivant l’itinéraire où se croisent les souvenirs personnels et familiaux et les événements de la grande histoire (« avec sa grande hache », comme l’écrivait Georges Perec dans W ou le souvenir d’enfance). La référence ici entre parenthèses n’est pas fortuite : le conteur qui est sur scène semble dire, comme Perec, même si les deux existences diffèrent, que son... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
30 novembre 2011

L'Herbe Folle

Nos rencontres supposent une disponibilité réciproque. Je ne m’explique pas autrement ma découverte tardive de L’Herbe Folle. Tout a commencé avec un rendez-vous raté, sous un chapiteau, à Nevers, d’où j’ai dû partir peu de temps avant que ce groupe joue. J’ai donc écouté le disque. La première chanson (Chaloupé Biguiné) m’a emballé. Et puis, allez savoir pourquoi, mon attention est retombée. J’y reviens aujourd’hui et j’ai envie de danser sur leurs rythmes. C’est comme si je ne les avais pas écoutés avant. Les musiques ne sont... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:42 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

29 novembre 2011

Les poseurs de voies, par la Compagnie La Constellation

C’est la nuit, souvent, que les travaux importants se font sur les voies de chemin de fer. Le spectacle de la Compagnie La Constellation rend hommage à ces travailleurs nocturnes qui unissent les territoires et les gens. Dans une mise en scène où le public, qui d’abord pénètre sur l’aire de jeu, est séparé en deux groupes par le déplacement des tourelles où étaient installés les percussionnistes. Le rythme que ces derniers impriment rappelle le rythme des roues sur les rails. Rails qui sortent des hauts fourneaux en fusion et sont... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:47 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
28 novembre 2011

Caubère joue Benedetto

J’avais gardé d’André Benedetto le souvenir des ses poèmes (Les poubelles du vent) et ce recueil publié en 1971 par Pierre-Jean Oswald dans ma bibliothèque, mais je n’ai pas vu de mise en scène d’André Benedetto. Il était dans ma mémoire quelque part du côté de Pierre Tilman, Daniel Biga, un peu de Léo Ferré. Philippe Caubère vient de le déplacer du côté des acteurs. C’est d’abord acteur qu’est Philippe Caubère, et c’est cette fraternité qu’il affiche immédiatement, c’est-à-dire sans intermédiaire : il y a lui, acteur, qui joue... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:26 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
27 novembre 2011

Triple A, infantilisation ou responsabilisation

Ecoutant France Info lundi dernier, les propos d’Anne-Laure Gannac, rédactrice en chef adjointe à Psychologies Magazine ont retenu mon attention. Elle y disait, à peu près, que le système de notation par des agences (qui s’attribuent donc un rôle supérieur à celui de l’Etat) infantilise les gouvernants dont nous attendons au contraire qu’ils incarnent une forme d’autorité, laquelle leur est de ce fait retirée. Pour récupérer un peu de cette autorité, les gouvernants n’ont d’autre recours, acceptant le système de notation, que de... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:59 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags :
26 novembre 2011

Alice veille au pays des mers

Depuis plusieurs jours, vous avez lu sur ce blog des articles tournant autour du livre de Lewis Carroll : ALICE AU PAYS DES MERVEILLES. Une illustration de Maud Chalmel m’invite à y revenir aujourd’hui. Prenez toutes les lettres du titre français de ce livre, mélangez-les et composez des anagrammes. Toutes les lettres doivent, bien sûr, être utilisées. J’y plonge le premier : AU-DELÀ, EVE A LES LYS IMPRECIS. LE MIDI, APRES L’EAU, S’Y LEVA SEC. IVRE, ESSAYE PLUS LA DECIMALE. CUPIDE VASSAL, SA LYRE ELIMEE. EVALUER... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:23 - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , ,