22 décembre 2018

Ordre alphabétique

Voici deux vers d’un poème célèbre, des alexandrins, dont j’ai classé les lettres par ordre alphabétique. Je pourrais vous demander de reconstituer les vers originaux mais cela n’aurait pas grand intérêt. Je vous demande seulement de construire avec chaque liste de lettres une phrase. Essayez d’utiliser le plus de lettres possible mais si vous ne pouvez tout utiliser, merci de préciser entre parenthèses les lettres restantes. A-A-C-D-E-E-E-E-É-É-G-I-I-I-I-J-L-N-O-O-P-Q-S-S-S-S-S-T-T-U-U-U-U-X ... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:37 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,

21 décembre 2018

Gérard Cartier à la Rencontre poétique chez Tiasci-Paalam, en décembre 2018

Gérard Cartier nous invite à le suivre : trois à quatre poèmes de chaque recueil pour explorer son écriture et les chemins où sa mémoire, ses savoirs et son attrait pour la vie monacale nous entrainent. Robert Desnos, Tristan et Yseult, Bougainville, Brendan, voilà quelques-uns des noms que l’on rencontre dans ses livres où pas une page ne ressemble à une autre. Ses textes dessinent des silhouettes en creux : nous ne sommes jamais seuls. Le poète lui-même n’est jamais seul, il est toujours en compagnie, ici avec Desnos pendant les... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:26 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
20 décembre 2018

Medusa project, de Lionel Guibout, à la Maison des Arts d'Antony (92)

Outre Jean-Michel Charpentier et Clarisse Griffon du Bellay, l’exposition présente des oeuvres de Gérard Rancinan (photos et vidéos) et de Lionel Guibout. Ce dernier, comme les artistes présentés les jours précédents, a travaillé plusieurs années sur le Radeau, déclinant pour sa part diverses oeuvres (peintures, sculptures, encres, lithographies, livre d’artiste) à partir du tableau de Géricault.     Et c’est ce qui fait l’intérêt de cette exposition : voir comment un tableau du XIXe siècle, peint à une époque de... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:11 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
19 décembre 2018

Un radeau en héritage, de Clarisse Griffon du Bellay

Clarisse Griffon du Bellay a pour ancêtre un rescapé du radeau de la Méduse. Quelque chose en elle rappelle le terrible instinct de vie qui pousse des gens à sans doute se battre pour subsister, voire à manger de la chair humaine, ce qui s’est produit sur le radeau. Elle sculpte le bois, lui donne apparence humaine, y inscrit des traces d’érosion, le suspend comme dans un abattoir on accroche des carcasses ou des peaux (ou comme on en montre dans certains tableaux). Ce qu’elle exhibe ainsi, ce n’est pas la mort à l’oeuvre, c’est... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:32 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
18 décembre 2018

Le Radeau de Géricault, 1818-2018 - à la Maison des Arts d'Antony (92)

Le Radeau de la Méduse a une histoire. Elle est racontée dans un document (Clés de lecture) remis aux visiteurs de cette exposition à Antony. Et si ce tableau, peint en 1818, traverse les siècles, c’est parce qu’il transcende l’histoire même, qu’on aurait sans doute oubliée sans l’oeuvre de Géricault. Les sculptures de Clarisse Griffon du Bellay présentées dans cette exposition donnent chair au bois et travaillent sans doute la mémoire (« Un radeau en héritage », au premier plan ci-contre). La peinture de Jean-Michel... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:43 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
17 décembre 2018

La ville en fuite, de Jean-Chat Tekgyozyan

Erevan, la ville en fuite. Une lecture difficile, répétitive, où l’on ne peut se raccrocher à grand chose. Peut-être à la maison. Mais elle n’est pas la même en été et en hiver. Peut-être aux personnages, mais Gagik, Grigor, Anna, Lili, jeunes Arméniens, et Edita, une étrangère à la recherche de la Porte du Paradis qui, pense-t-elle, se trouve à Erevan, sont aux prises avec une réalité toujours mouvante. Avec une société (police, ministre, influence russe, etc.) qui les considère avec méfiance. Avec les ancêtres, ceux à qui l'un... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:11 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

16 décembre 2018

Ionesco suite, texte Eugène Ionesco, mise en scène Emmanuel Demarcy-Mota

On entre dans le studio de l’Espace Cardin et on découvre un dispositif particulier : une grande table rectangulaire recouverte d’une nappe blanche et, sur trois côtés, les gradins qui accueillent les spectateurs. Le premier venu sur ce qui sera la scène vient du fond et dépose à jardin une paire de chaussures, puis au bout de la table il demande au public d’éteindre les téléphones portables, et quitte, à cour, la scène. Nous sommes au théâtre. Tout fait sens. La troupe qui prend place au fond de la scène, la comédienne qui semble... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
15 décembre 2018

Dis-moi dix mots 2018-2019 (4)

Rébus - Sur une portée musicale, c’est d’abord un signe indiquant une note en bas de gamme, puis on composerait le tracé d’un mollusque à coquille coupé en deux ; mais ça n’utilise que quatre mots sur neuf, le dixième étant celui qu’on cherche à définir ; et puis ce que j’écris ressemble plus à une charade : il faudrait la représenter moins comme un logogramme que comme un vague gribouillis, en deux dessins simples, cursifs sans la complexité ni l’élégance d’une arabesque, réunis dans un phylactère. Après cette dixième définition... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:43 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,
14 décembre 2018

Dis-moi dix mots 2018-2019 (3)

Voici trois autres mots définis selon la consigne énoncée mercredi : Cursif - Bref, c’est un adjectif qui s’invite dans certains phylactères, tracé à la main, pour faire un signe amical dans la composition sérieuse d’une arabesque ; s’il n’est pas le fauteur de coquille — il arrive avant la typographie —, il se laisse parfois aller au gribouillis ; un logogramme peut imiter sa spontanéité mais un rébus exige souvent plus d’application. Phylactère - Signe ostentatoire religieux, il contient des mots, des phrases composées... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:19 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
13 décembre 2018

Dis-moi dix mots 2018-2019 (2)

VOici trois autres mots définis selon la consigne énoncée hier : Composer - Pour que le chef d’orchestre, de ses mouvements en arabesques, conduise la symphonie, il a fallu tracer sur du papier des signes parfois pointant un degré sur la portée, parfois en ce qui s’apparente, pour qui ne connaît pas la musique contemporaine, à des gribouillis signifiant la durée, l’intensité, la possible liberté du son ; illisibles à l’inexpérimenté, l’écriture cursive de ces pages est éloquente pour les avertis ; Satie en a fait des rébus, Debussy... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:41 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,