17 septembre 2017

On t'appelle Vénus, au Musée de l'Homme, à Paris

Chantal Loïal est au Musée de l'Homme avec son solo "On t'appelle Vénus", ce samedi 16 et ce dimanche 17 septembre.  J'ai assisté hier à cette représentation émouvante dans ce lieu où ont été exposés, jusqu'en 1974, le moulage et les bocaux contenant sexe et cerveau de Sarah Baartman. Dans la nouvelle présentation du Musée, un hommage est rendu à cette jeune femme, morte au début du XIXe siècle dans un rappel historique : "De la Vénus hottentote à la restitution de Sawtche". J'y retourne aujourd'hui, dimanche. À l'occasion... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:54 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

16 septembre 2017

Sur une corde dans un conte

Il y a quelques jours, je vous présentais un livre de Franck Pavloff, La nuit des enfants qui dansent. « Un garçon mince, délié, défie le vide à vingt mètres du sol ». Son prénom, Zâl. Il veut rejoindre le Simorg, roi des oiseaux dans le poème persan intitulé Le langage des oiseaux, parfois La conférence des oiseaux. Sur une coRDe, Zâl entre dans un coNTe.  Dans cette phrase que je viens d’écrire, le mot corde devient conte par le changement de seulement deux lettres : RD se transforme en NT. D’autres mots permettent... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:34 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,
15 septembre 2017

Barbara, encore

Puisque les chansons de Barbara m’obsèdent depuis quelques jours,  je reviens au film de Mathieu Amalric, et notamment au moment où Barbara - Balibar chante la chanson de Brassens, Le père Noël et la petite fille. Elle commence au piano sur un ton léger, puis, sur une indication du réalisateur, Yves Zand (Mathieu Amalric), se lève et ira finir la chanson dans les bras de sa mère (Aurore Clément) assise sur le canapé. Les gestes qu’elle fait, et notamment quand elle chante « il a mis du grain dans ma grange », ne... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:28 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
14 septembre 2017

L'étrange bibliothèque, de Haruki Murakami

Il y a quelques années, j’ai lu La bibliothécaire de Gudule, la plongée d’un enfant, enfermé dans une bibliothèque, dans le monde des livres. Le titre de Haruki Murakami semblait me promettre à peu près la même chose. Mais les formidables illustrations de Kat Menschik m’ont tenté et j’ai commencé la lecture que je n’ai pu lâcher avant de l’avoir finie. Il faut dire que ce livre ne compte qu'environ 70 pages, illustrations comprises. Un enfant entre à la bibliothèque municipale. Il rend des livres et voudrait en prendre d’autres à... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:42 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
13 septembre 2017

La nuit des enfants qui dansent, de Franck Pavloff

Le premier chapitre nous fait lever les yeux vers ce jeune homme, là-haut, sur un fil (plus précisément une slackline) et qui donne l’impression de s’envoler, porté par les ailes des oiseaux qui se posent sur ses bras. Et aussitôt, nos regards descendent et trouvent un homme, qui pourrait être le père du funambule et qui attend ce dernier. Une jeune femme, éblouie par l’homme aux oiseaux, va former le trio. Les jeunes sont dans le risque du présent, lui dans l’espoir de rencontrer le Simorg d’un conte persan, elle de le rejoindre... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:54 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
12 septembre 2017

Volodine à la librairie Charybde, à Paris

Rencontrer Antoine Volodine, c’est un évènement que j’avais déjà tenté une première fois. Mais ce jour-là, Volodine n’était pas venu. À la librairie Charybde, à Paris, il était bien là. Lui qui dit « nous », porte-parole des auteurs post-exotiques. Présentant ce soir-là Lutz Bassmann. Mais les autres ne sont pas loin, Manuela Draeger à qui je pense quand il parle de l’obscurité et des listes qu’on trouve dans ces livres, et des oiseaux. Les auteurs post-exotiques nous parlent depuis des prisons ou depuis un milieu hostile... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:36 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

11 septembre 2017

Barbara, film de Mathieu Amalric

On allait voir Barbara. On l’avait beaucoup entendue, jamais vue sur scène, la « femme piano », la « chanteuse de boulevard ». On a su des choses à propos de sa vie, des choses auxquelles elle fait allusion dans ses chansons, mais aussi en chantant les chansons des autres, comme elle le faisait à ses débuts, le père Noël de Brassens, par exemple. Parce que, bien sûr, elle parlait d’elle, elle chantait d’elle, mais c’est parce que ses chansons nous parlaient, nous parlent qu’on a pu en faire une partie de notre... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:07 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
10 septembre 2017

Chansons de Barbara en bande dessinée, éditées par Petit à petit

Quelques chansons, une vie. C'est une manière originale, et collective, de raconter la vie de Monique Serf, plus connue sous le nom de Barbara. Chaque chanson (onze parmi toutes celles de Barbara) est illustrée comme une petite histoire extraite de la vie de la chanteuse. Parmi toutes les publications qui vont fleurir ces jours-ci, celle-ci a attiré mon attention.  
Posté par onarretetout à 07:43 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
09 septembre 2017

D'une ville à l'autre

C’est la rentrée. Vous avez peut-être fait des voyages pendant ces vacances ou pendant d’autres vacances. Je vous propose de les évoquer ici. C’est très simple. Vous choisissez deux villes dont les noms auront en commun le début et la fin. Par exemple AlfortVILLE et AbbeVILLE. Vous composerez une phrase qui commencera par « Pour aller de ….. à ….. » et où les lettres qui ne sont pas communes aux deux villes apparaîtront dans l’ordre où elles apparaissent dans les deux noms. Ainsi : Pour aller d’AlfortVILLE à AbbeVILLE, iL... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:18 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,
08 septembre 2017

David Hockney, au Centre Pompidou

De David Hockney, je ne connaissais pas grand chose et, a priori, je ne voyais pas ce qui pouvait m’intéresser, moi qui ne fréquente pas les piscines. L’occasion d’une visite au Centre Pompidou m’a permis de découvrir, à travers une présentation chronologique, toute l’étendue de son art. Passées les années d’apprentissage, l’humour de l’artiste m’a touché. Puis c’est son travail sur une sorte de perspective inversée, puis les montages de photos polaroïd, puis ceux de toiles carrées et ceux de vidéos carrées. Et l’utilisation des... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,