06 janvier 2012

Des livres

On lit et, lisant,  on fait des livres des autres comme les chapitres de son propre roman personnel. Il en va ainsi pour chacun. (...) Je divague, sans doute. Mais c'est ainsi seulement qu'on va vers sa vérité. Philippe Forest (Beaucoup de jours) Cette citation m'en remet en mémoire une autre, qui ouvrait mon blog il y a près de trois ans.
Posté par onarretetout à 07:52 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

05 janvier 2012

Les musées sont des mondes, J.M.G. Le Clézio est invité au Louvre

La première œuvre qu’on voit en entrant dans la salle du Louvre confiée à J.M.G. Le Clézio, c’est une toile, Le Serment des Ancêtres, abîmée par le tremblement de terre qui a secoué Haïti il y a quelques mois. Dans ce musée, aujourd’hui, cette toile est lourde de significations : elle parle de serment liant des êtres humains noir et mulâtre, et qui fixe le point de rupture entre Saint-Domingue et la France. Elle est marquée dans sa texture même de cicatrices, qui montrent la souffrance certes, mais aussi la résistance. Un... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:59 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
04 janvier 2012

Des vents contraires, film de Jalil Lespert

Quand on a lu un livre, comme celui d’Olivier Adam, faut-il aller en voir l’adaptation cinématographique ? On est déçu, bien sûr. On se demande pourquoi commencer le récit par cette scène de la vie de famille, comme si le spectateur ne pouvait pas comprendre ce qui pousse Paul Anderen (Benoît Magimel) à quitter la région parisienne pour la région de Saint Malo. Comme si le flash-back n’était pas une technique de cinéma. Tout semble lisse, dans ce film, même le personnage de Paul, qui, dans le livre, est plus brut, plus alcoolisé,... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:32 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
03 janvier 2012

Voce a mano, Leprest et Galliano

Le dernier jour de l’année 2011, j’ai écouté le grincement de la balançoire du P’tit Ivry d’Allain Leprest, quand il faisait craquer pour une gitane les poumons de l’accordéon de Richard Galliano, quand Artaud, à Ivry, avait presque cent ans et que le fils du Cotentin s’imaginait centenaire en 2054. Ça n’a pas de prix la paix, ni le salaire d’un père menuisier, et il arrive que l’amour mange ses mots et que la solitude rende féroce. Mais il y a l’amitié de ceux que l’on vient voir, de ceux que l’on visite et qui ne seront... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:52 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
02 janvier 2012

Par la fontaine de ma bouche, de Maram al-Masri

Ce que le corps dit à l’âme. Le corps n’a que les mots du corps, la bouche, les yeux, l’oreille, les seins, les bras, les mains, les doigts, les jambes… C’est peu, c’est tout. Qui des deux crée l’autre ? La mise en page de ce recueil de poèmes bilingue donne du mouvement à l’écriture. Chaque double page est un être nouveau, qui s’ouvre, qui souffre peut-être aussi avec la poésie de mes forêts / et le vent de mes blessures. C’est une femme qui écrit, qui laisse sortir d’elle toutes les humeurs, les blanches, les noires, les... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
01 janvier 2012

... pour la route !

Je vous souhaiteune année 2012à toutes finsutile Et vous, de quoi voulez-vous que 2012 marque la fin ?
Posté par onarretetout à 07:32 - Commentaires [8] - Permalien [#]

31 décembre 2011

Joyeuses fins

Dernier jour de l’année 2011, veille d’une année 2012 porteuse de fins annoncées : fin d’un quinquennat, fin d’une législature, voire fin du monde si l’on en croit l’interprétation que certains font des prédictions des Mayas… Fins, c’est le titre d’un livre de Jacques Jouet, publié avant la fin du siècle précédent, donc avant la fin des francs (au temps de l’euro annoncé), et dont chaque paragraphe pouvait être la fin d’une narration. Pour aujourd’hui, je vous demande de me poster, dans les commentaires ci-dessous, le dernier... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:01 - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , ,
30 décembre 2011

iD, par le Cirque Eloize

iD, pour identité ? Le titre du spectacle du Cirque Eloize que je viens de voir au Théâtre National de Chaillot ne m’éclaire pas. J’ai vu des acrobates danseurs, pour lesquels le hip-hop est surtout une occasion de faire des prouesses physiques. Une vague histoire d’affrontement de bandes au cœur d’une ville-décor, une ville de cinéma obtenue par des panneaux sur lesquels sont projetées des images de passerelles, de façades, métalliques, portes et fenêtres s’ouvrant sur le vide. Cette histoire n’est qu’un prétexte, une façon de... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
29 décembre 2011

Nartaki, la danseuse indienne, par la Compagnie L'Essieu des Mondes

On entre au centre Mandapa comme dans un cabinet de curiosités : des étagères, des vitrines, des sculptures en bois représentant des dieux de l’Inde, la tradition. La danse présentée par la Compagnie L’essieu des Mondes raconte une histoire, invite les émotions, les nomme, en fait les personnages d’un conte, « la folie de l’amour ». Le conte soutient l’attention du public qui en oublie peu à peu les contraintes physiques auxquelles se plie la danseuse. Le tulle qui nous la révèle d’abord en ombres, ou n’en montre que... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:54 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
28 décembre 2011

Cédric Andrieux, de Jérôme Bel

Cédric Andrieux est le titre d’un solo interprété par Cédric Andrieux et proposé par Jérôme Bel. C’est la première pièce de Jérôme Bel que je vois, ce soir-là, au Théâtre de la Cité Internationale, à Paris. Un portrait de danseur qui me fait revisiter tout ce que j’ai connu de la danse contemporaine. On en a dit qu’elle était non élitiste (avant qu’elle le devienne peut-être), alors que je n’y comprenais pas grand-chose. C’est un peu ce qu’en raconte ce spectacle : un geste de Dominique Bagouet, une invitation de Jennifer Müller,... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:43 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :