28 septembre 2013

Délit d'aile

D’abord, vous allez chercher des mots qui se terminent par le son « i » (quelle qu’en soit l’orthographe). Puis vous allez garder ceux que vous pourrez transformer en changeant la terminaison : le son « i » sera remplacé par un « e » muet. L'orthographe des mots ainsi modifiés peut varier, il faut seulement qu'on entende les mêmes sons.  Exemples : gabarit devient gabare, radis devient rade, délit devient d'aile… Une fois que vous aurez ainsi formé des paires de mots, vous les intégrerez... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:18 - Commentaires [15] - Permalien [#]
Tags : ,

27 septembre 2013

Cergy, Soit ! 2013 (1)

Festival dans un parc et sur la dalle du parvis de la Préfecture. Evènement dans l’évènement : quatre murs, un carré pour les artistes du street art. Pendant le week end (remarquez le redoublement du « ee » dans street et week, mais ne confondez pas art et end !), huit décors se sont créés sous les yeux des passants, souvent admiratifs. Des styles différents, des couleurs différentes, quelque chose du temps qui passe et qui, peut-être aussi, efface.     Alex et... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
26 septembre 2013

Chansons et mythes, de William Blake

Ma première lecture de cette anthologie m’a laissé un drôle de goût. Partagé entre le plaisir de certains passages, l’agacement devant l’omniprésence divine qui traverse les textes, et les tournures un peu maniérées de quelques moments de la traduction (par Pierre Boutang), j’ai cherché des images des gravures et tableaux réalisés par William Blake et qui devaient accompagner les textes. J’ai ainsi pu accepter les tournures fantastiques de tel ou tel poème, le ton apocalyptique qui s’y exprime, comprendre l’engagement de cet auteur... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
25 septembre 2013

Alabama Monroe, film de Félix van Groeningen

Dans le ciel, oui, dans le ciel… Est-ce une prière qui monte d’un chœur d’hommes (The Broken Circle Breakdown) ? Le ciel où brillent les étoiles mortes dont la lumière nous parviendra encore pendant très très longtemps. Alabama Monroe, c’est cette histoire du ciel et des étoiles, et des vitres qui nous en séparent. Les métaphores nous aident à vivre, à comprendre, à admettre l’insupportable, l’incompréhensible, l’impossible. Elles peuvent rester des métaphores : un oiseau mort, une étoile, des images célestes. On peut aussi en... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
24 septembre 2013

Révélations au Grand Palais à Paris (2)

Le verre était très présent dans cette exposition. Quelques photos pour en témoigner.   Haviland Daum - M. Guggisberg et P. Baldwin  Aurélie Abadie et Samuel Sauques Et deux mots sur la scénographie : On pouvait se promener de stand en stand. Il y avait beaucoup de visiteurs et beaucoup d’exposants, signes sans doute d’une grande vitalité des métiers d’art. Au milieu des stands, une grande tablée, « Le banquet », présentait des œuvres dans un bel alignement, variété des formes, diversité des... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:38 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
23 septembre 2013

Révélations au Grand Palais (1)

Cinq jours d'exposition. Remarquables objets. C'est à l'invitation de Pascal Oudet que j'y suis allé. J'ai déjà présenté son travail ici. Chaque exposition que je vois de ses œuvres m'en présente de nouvelles. Cette fois, elles étaient verticales, et comme toujours c'est d'un accident que naît la forme (un disque de bois qui casse donne quatre pièces dans un cadre suspendu, un embranchement sablé produit deux yeux qui vous font face). D'autres dentelles surprennent dans la déambulation parmi les stands des exposants. ... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:15 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

22 septembre 2013

Entresilences - Entresilencios

Neuf poètes argentins, précise la couverture de ce recueil bilingue. Ici, je n’en garderai que quelques vers (en français) pour chacun, trop peu sans doute, car les poèmes choisis pour cette anthologie devraient être lus en entier. Mais assez, j’espère, pour donner l’envie de les découvrir.  Me voicidans la solitude lumineuse,pleine, habitéede feux et de fenêtres.La maisonflambe en tournesolscomme un enfer glacéentre des huileset des vents jaunes. Susana Cabuchi Oblique, le désir est affairede simple perspective.Tout ce qui... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
21 septembre 2013

Rentrée littéraire 2013

Plus de 500 nouveaux livres en cette rentrée littéraire. Un peu au hasard, j’en ai choisi quelques-uns pour jouer avec les titres. Le critère qui m’a guidé dans ces choix, c’est que ces titres comportent au moins deux mots. Nous allons prendre deux titres, mélanger les mots et en faire deux nouveaux titres. Une phrase de présentation des nouveaux ouvrages ainsi intitulés serait bienvenue ! Exemple  Prenons : Amélie Nothomb – La Nostalgie heureuse et Eric-Emmanuel Schmitt – Les perroquets de la place d’Arezzo ... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:01 - Commentaires [7] - Permalien [#]
Tags : , ,
20 septembre 2013

Carte blanche à Eva Jospin, à la Galerie des Gobelins, à Paris

Il m’a d’abord fallu trouver la porte, à gauche dans l’escalier (c’était bien indiqué mais mon parcours était dans la nature et les tapisseries). Et puis, je suis entré. Il y avait une personne debout près de la forêt d’Eva Jospin. Je suis d’abord resté au fond de la salle, près du mur, étonné de voir cette sculpture à la fois plane et profonde, plane comme une tapisserie, un bas relief, que sais-je ?  et profonde comme… comme l’imagination peut me le laisser deviner. Une fois seul dans la salle, je me suis approché :... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:28 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
19 septembre 2013

Gobelins par nature, à la Galerie des Gobelins, à Paris

Il y a quelque chose de commun entre la tapisserie et la nature, quelque chose de l’entrelacement, de l’assemblage, et les tapisseries exposées dans la Galerie des Gobelins donnent l’envie de plonger dedans, de s’y rouler, de caresser les feuilles, de goûter les baies, de secouer les arbres. Une ou deux tapisseries, anciennes, rappellent qu’on a personnifié les saisons, les arbres. Mais, plus récemment, l’art de la tapisserie travaille la ressemblance, les techniques de reproduction graphique, voire photographique, contemporaines. Et... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:00 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :