19 décembre 2016

Quelles têtes ? la mort, l'amour, la mer - de Yvan Corbineau

Quelles têtes faisons-nous quand la mort, quand l’amour, quand la mer ?  Et quelles têtes elles ont, elles ? On n’en sait rien. Elles nous surprennent tout le temps. Tellement qu’on voudrait parfois en mourir. Mais comment ? En se rencontrant, en ne se trouvant plus ? En quittant le monde ? Sur la mer qui contient déjà tant de morts ? Essayer cela : partir en mer, homme femme enfant. Pour fuir le monde. Et puis la mort qui ne lâche rien. Et qui surprend encore, cagoulée, sans visage, un pseudonyme collectif, au nom de. De quoi... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:26 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

18 décembre 2016

Le mystère des Nigmes, de Claude Ponti

Les Souris Archivistes découvrent avec stupeur que les lettres, les mots ont tous disparu des livres qu’elles conservent et lisent. Une formidable enquête va s’ensuivre. Les Mouches, premières suspectes, vont envoyer les Souris vers les Bourdons dont le vol accompagnera toute la recherche. On y croisera des animaux étranges, comme d’habitude chez Claude Ponti, des gentils, des méchants, des oiseaux à plumes et d’autres en papier, et même un châtaignier qui dessine dans le ciel… Et il faudra trouver le sens d’un message dont le... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
17 décembre 2016

La bonne soupe... à la grimace ?

L’hiver est là. Il est temps de faire une bonne soupe. Je vous propose de la préparer avec cinq ingrédients. Chaque ingrédient aura un nom composé de 5 lettres : le nom du premier commencera par la première lettre du mot « soupe », c’est-à-dire S ; le nom du deuxième commencera par la deuxième lettre du mot « soupe », c’est-à-dire O ; le nom du troisième commencera par la troisième lettre du mot « soupe », c’est-à-dire U ; le nom du quatrième commencera par la quatrième lettre du mot... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:32 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
16 décembre 2016

Entre deux, exposition de peintures et d'encres de Jenny Darrot

C’est, étrangement, avec un tableau intitulé Amnésie que j’ai commencé la visite de cette exposition. Amnésie, alors que je venais de commencer le livre de Chloé Delaume, Les sorcières de la République, où la population française vote, en 2020, ce qui est désigné comme le Grand Blanc, une amnésie collective. Jenny Darrot me semble exprimer, avec les visages effacés, les masques jamais loin, toujours à portée de main, un peu de cette histoire à laquelle je reviendrai plus tard dans ce blog. Deuxième portrait de cette exposition... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:25 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,
15 décembre 2016

Petit pays, de Gaël Faye

Dans ce roman, Gabriel aura treize ans. Un anniversaire dont il se souviendra. Tenu à l’écart de la politique par son père, Français vivant au Burundi, séparé de sa mère, Rwandaise exilée qui souhaite revenir dans son pays, l’enfant va découvrir la guerre, guerre civile comme on dit, assassinats, coups de feu nocturnes, fin de l’innocence. Auparavant, on volait des mangues chez Madame Économopoulos, on était fâché avec Francis, un autre jeune du quartier, on traînait avec Gino, Armand, et les jumeaux. On fumait en cachette dans un... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:48 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
14 décembre 2016

Kunihiko Moriguchi, vers un ordre caché - à la Maison de la Culture du Japon à Paris

Avant même que nous regardions chaque kimono exposé au deuxième étage de la Maison de la Culture du Japon à Paris, s’impose l’image globale de la galerie, une sorte de pureté, un ordre hiératique. Et, nous arrêtant devant chacune de ces oeuvres, kimonos d’apparat, selon la technique yûzen, on en découvre les traits, ici carrés juxtaposés ou imbriqués les uns dans les autres, lignes courbes, triangles, s’éclaircissant d’un bord à l’autre, de bas en haut, cherchant dans les teintes la nuance qui rappelle la nature, la neige, les... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:57 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

13 décembre 2016

Extrait du Bâtiment de pierre, d'Asli Erdoğan

« Lisons partout les textes d'Asli Erdoğan à voix haute, partageons leur beauté face à un État devenu assassin. Jusqu'à la libération d'Aslı Erdoğan ! » Cet appel, Sophie Bourel l'a relayé à la Maison de la Poésie, à Paris. Clotilde Hesme au Théâtre de la Bastille. Et d'autres dans d'autres lieux.  En voici un extrait : Si l'on veut écrire, on doit le faire avec son corps nu et vulnérable sous la peau... Les mots ne parlent qu'avec les autres mots. Prenez un V, un I et un E et vous écrivez Vie. À condition de... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:52 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags :
12 décembre 2016

L'Esprit du Livre, de Patrick Laupin

Des jours et des jours, j’ai lu cet ouvrage de Patrick Laupin qui attendait chez moi depuis plus de deux ans. Le temps était donc venu de commencer cette lecture. De Mallarmé, je dis que je ne sais pas pourquoi j’y reviens toujours. J’en ai eu longtemps une lecture partielle. Une seule façon d’y accéder, qui était peut-être fausse. Patrick Laupin, par sa connaissance de l’oeuvre, sa fréquentation régulière depuis l’adolescence, m’a ouvert à une lecture différente. J’avais retenu, d’abord, de l’approche scolaire que Mallarmé était... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:34 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
11 décembre 2016

Descente aux plaisirs, souvenirs d'une bouteille, par Jean-Pierre Coffe

Une bouteille qui parle, et une bouteille de rouge, un grand cru du Bordelais, qui se moque du blanc jusqu’à découvrir les qualités d’un Sauternes. Et qui n’hésite pas à parler de son cul puisque c’est par là qu’on la tient parfois. Mais elle parle aussi de son col ou du col d’une autre, une allemande pendant la guerre, cachée avec elle sous le charbon et craignant de finir en morceaux quand elle rêvait de cristal… Une bouteille doit être couchée pour le plaisir, l’attente, la promiscuité d’une cave. Et celle-ci semble intarissable,... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
10 décembre 2016

Le chemin de la rumeur

Dans son recueil intitulé Je sais, Ito Naga ose cette suite d’affirmations : « Je sais que tu sais qu’il sait qu’elle sait que nous savons que vous savez qu’ils savent qu’elles savent ». Si nous mettons un point à la fin, nous n’avons que le chemin de la rumeur. Mais que colporte-t-il, ce chemin ? C’est avec les expressions courantes, comportant un verbe, que nous allons tenter de répondre à cette question. Par exemple, avec l’expression « avoir les yeux plus gros que le ventre » :  Je sais que tu sais... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:51 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , , ,