11 août 2017

Paroles de cendre, par la Compagnie Delagare

Une voix sort de nulle part, dans le sous-sol d’un bâtiment un peu à l’écart, sous les bureaux, près d’une cuisine dont le carrelage blanc est couvert de dessins. Une voix sort de la grisaille qui recouvre tout : la guitare, la contrebasse, les sièges des spectateurs. Une voix que rien ne parvient à étouffer, qui résiste. À qui ? C’est peu à peu que nous comprendrons ce qui se joue dans ce sous-sol : un homme, qui dit croire en l’homme, en l’humanité, a été mis à l’épreuve. Comme Job. Mais sans Dieu, sans un Dieu qui le mettrait à... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:40 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

10 août 2017

Boucle, par la Cie Xuân LÊ

Champion de France en 2009 de freestyle slalom (rollers), la compétition ne suffit pas à Xuân LÊ. La danse l’attire et c’est ainsi qu’il intègre, entre autres, la Compagnie Käfig, au Centre Chorégraphique National de Créteil (94). Il présentait, la dernière semaine du Festival de Gare au Théâtre à Vitry-sur-Seine (94), « Nous n’irons pas à Avignon », son premier solo, « Boucle » : le mouvement individuel dans le mouvement universel, ce cycle de la nuit et du jour dans lequel nous évoluons sans toujours bien... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:57 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
09 août 2017

Chant de printemps (extrait) - Léopold Sédar Senghor

Tu m’as dit : — Écoute mon ami, lointain et sourd, le grondement précoce de la tornade comme un feu roulant de la brousseEt mon sang crie d’angoisse dans l’abandon de ma tête trop lourde livrée aux courants électriques.Ah ! là-bas l’orage soudain, c’est l’incendie des côtes blanches, de la blanche paix de l’Afrique mienne.Et dans la nuit où tonnent de grandes déchirures de métalEntends plus près de nous, sur trois cents kilomètres, tous les hurlements des chacals sans lune et les miaulements félins des ballesEntends les... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:18 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
08 août 2017

Les oliviers du Négus, récits de Laurent Gaudé

« La terre est debout », la terre est de boue, elle écrase tout parce que l’humanité l’a creusée, retournée, blessée, charcutée par ses bombes, ses tranchées, elle se venge, elle détruit. C’est ainsi qu’apparaît le Golem dans une nouvelle de Laurent Gaudé, publiée dans son recueil Les oliviers du Négus. Le feu, dans ces nouvelles, fait célébration, par deux fois et différemment : dans la première nouvelle, Zio Négus célèbre Frédéric II et la puissance vitale des oliviers ; dans la deuxième, c’est le centurion romain qui... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:26 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
07 août 2017

Chalon dans la rue 2017 (7)

Des manèges et des installations.    
Posté par onarretetout à 07:54 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
06 août 2017

Chalon dans la rue 2017 (6)

D'autres spectacles de cette 31e édition du Festival Chalon dans la rue. Big Shoot - Une peau rouge Amor - Bilbobasso L'évadée - Teatro Golondrino Blanche Aurore Céleste - La Niña Don Quichotte, sur les routes de la Manche - T. du Vide-Poches La terrible histoire de Thomas Sankara - Cie Transe Express No/More - Tournoyante production Silencis - Claire Ducreux
Posté par onarretetout à 07:54 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

05 août 2017

De mot en mot

Le jeu de ce premier samedi du mois d’août va consister à vous éloigner d’un mot, que vous choisirez dans votre lecture du moment. Ce mot, vous le placerez dans la case centrale du tableau que je vous propose ci-dessous (cinq cases verticalement sur cinq horizontalement). Pour ma part, j’ai choisi « douceur » dans un poème de Guy Goffette, mais je ne vous demande pas où vous avez trouvé votre mot. De part et d’autre de cette case, à droite, à gauche, au dessus, en dessous, vous allez inscrire des mots, un par case, que... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:35 - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : ,
04 août 2017

Chalon dans la rue 2017 (5)

Despuès… - Cie La Belle Image La Belle Image fête son vingtième anniversaire, l’occasion de rappeler des souvenirs à celles et ceux qui les ont vus dans Diabladas Corps soufflants, mais aussi d’essayer de nouveaux pas. Car cette fanfare latino ne se contente pas de jouer des airs entraînants, elle met les corps des musiciens à l’épreuve : transporter, déplacer, aligner, entasser, mettre en cercle des caisses et des caisses, y monter, en descendre, traverser le public, transmettre cette énergie dont on se dit qu’elle n’a pas de fin.... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
03 août 2017

Chalon dans la rue 2017 (4)

La ferme ! - Cie Antipodes Il y a quelques années, la Compagnie Beau Geste mettait en présence une pelleteuse (dont on ne voyait pas le conducteur) et un danseur. On y voyait tantôt un rapport de forces, tantôt un jeu de séduction.  Cette fois, la Compagnie Antipodes confronte des danseurs et un chariot élévateur. Le propos est plus radical : c’est El Konductor qui dirige la manoeuvre et les autres, humains courant au sol comme des animaux prisonniers de leur cage, n’ont qu’à obéir. Courir, porter, accumuler… Si on cherche à... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
02 août 2017

Chalon dans la rue 2017 (3)

Café Ulysse - Cie Caracol Il y a quelques années, cette Compagnie présentait une création, Café Ulysse, polyglotte (anglais, arabe, français, langue des signes), qui racontait l’attente de Télémaque. Depuis, la Compagnie Caracol a repris ce projet, l’a retravaillé, en a fait une version de trois fois une heure (chaque partie pouvant se voir séparément), lui permettant de reprendre cette histoire en lui faisant rejoindre le temps présent, et toujours polyglotte. Ce n’est donc plus le seul regard du fils attendant son père qui est... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,