16 mai 2019

Tissage Tressage à l'espace Monte Cristo Fondation Villa Datris, à Paris

Il y a beaucoup à voir dans cet espace. Deux salles à l'étage, des noms connus, d'autres que j'ignorais. Sur la gauche en arrivant en haut de l'escalier, une oeuvre de Joana Vasconcelos (dont j'ai vu récemment une Walkyrie au Bon Marché et le coeur qu'elle a réalisé pour la Porte de Clignancourt), une autre d'Annette Messager et, puisqu'ici je fais un choix, des statuettes d'Alice Anderson. Vous en découvrirez d'autres si vous allez dans ce lieu. J. Vasconcelos A. Messager A. Anderson
Posté par onarretetout à 07:51 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

15 mai 2019

Tissage Tressage à l'espace Monte Cristo Fondation Villa Datris, à Paris

Il y a dans cette exposition des oeuvres d'autres artistes, et, pour commencer, puisque j'ai montré hier une des cours du rez-de-chaussée, voici la seconde. Celle qui a tourné dix mille fois sept fois sa langue dans sa bouche avant de ne pas parler, ou elle en est morte, ou elle connaît sa langue et sa bouche mieux que tous. (Le rire de la Méduse, Hélène Cixous) Sculture tissée en fibre de carbone, 400 × 600 cmCette sculpture fait partie d’un ensemble de quatre sculptures imaginées pour un film : Toutes ces filles... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:42 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
14 mai 2019

Tissage Tressage à l'espace Monte Cristo Fondation Villa Datris, à Paris

Après avoir vu des oeuvres de Marinette Cueco à la Galerie Univer, il faut aller en voir d'autres (et d'autres artistes) à l'espace Monte Cristo. Voici d'abord quelques créations de Marinette Cueco.    
Posté par onarretetout à 08:29 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
13 mai 2019

Manuscrits de l'extrême, à la Bibliothèque nationale de France, site François Mitterrand, à Paris

Le silence attend dans les espaces de l’exposition des Manuscrits de l’extrême. Peut-être révèle-t-il le bruit du crayon qui gratte le papier ou le bois. Peut-être est-il un signe de respect pour celles et ceux qui ont écrit avec de l’encre, du sang ou toute autre matière capable de laisser une trace. Surtout, il nous fait entrer dans l’intime, presque le plus qu’intime, ce qui touche à notre humanité. « Travailler, écrire, écrire, la seule éclaircie possible dans les ténèbres. » écrit Arthur Adamov.  L’émotion nous gagne : à... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:59 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
12 mai 2019

Patrimoines déchaînés

Deux jours de rencontres au Musée d’Orsay, organisés par la Mission de la mémoire de l’esclavage, des traites et de leurs abolitions. Je ne pouvais malheureusement y participer que la première matinée. La question débattue au cours de la première table ronde était : Peut-on « décoloniser » son regard, sa pensée, son imaginaire, ses collections ? Les participants étaient à divers titres responsables de musées : Musée Schoelcher à Pointe-à-Pitre, Musée d’histoire de Nantes, International Slavery Museum de Liverpool, Service... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:23 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
11 mai 2019

Les oiseaux ont-ils des maux ?

Les petits bateaux sur la photo qui accompagne cet article sont de François Piquet, invité dans le cadre de la rencontre "Patrimoines déchaînés" au Musée d'Orsay pour son exposition Réparations. Vous connaissez la chanson : « Maman, les petits bateaux qui vont sur l’eau ont-ils des jambes ? »  Qu’en ferez-vous avec des oiseaux ? Et ces quelques règles (qui vous éloigneront du rythme des petits bateaux) : Le premier vers sera fait de ces mots : « Les oiseaux » Le second et le troisième vers seront... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:17 - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , ,

10 mai 2019

Le modèle noir, de Géricault à Matisse, au Musée d'Orsay, à Paris

L’exposition du Musée d’Orsay montre que les modèles noirs sont présents depuis longtemps dans la peinture et dans les arts vivants même si, parfois, ils ne sont utilisés que pour mettre en valeur, par un jeu de contrastes, la peau blanche. C’est le cas, sans doute pour plusieurs toiles représentant des scènes de hammam (ci-contre une toile de Jean-Léon Gérôme). Cependant, même si dépasser les caricatures et les préjugés est difficile, cette présence atteste d’une relation déjà ancienne. Au XIXe siècle, donc, Géricault choisit de... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
09 mai 2019

Le modèle noir, de Géricault à Matisse

Quand le Musée d’Orsay veut présenter cette exposition à propos du « modèle noir, de Géricault à Matisse », une des premières questions qui se pose est celle du nom de ces modèles. Ce n’est pas la première fois que cette question apparaît dans l’histoire de la peinture. On a déjà pu lire des hypothèses ou des affirmations à propos de la Joconde peinte par Léonard de Vinci, par exemple, ou de celle qui posa pour L’origine du monde, tableau peint par Gustave Courbet. Mais, cette fois, la question se double d’un autre aspect... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
08 mai 2019

La logique du pourrissement, de Joby Bernabé

(entendu récemment, sur le CD "Par les damné.e.s de la terre", ce texte de Joby Bernabé que j'ai vu disant d'autres textes au Musée d'Orsay dans le cadre de la rencontre "Patrimoines déchaînés" au sein de l'exposition "Le modèle noir de Géricault à Matisse") La logique du pourrissement c’est le fruit mûr tombé foutu de n’avoir pas été cueilli parce que l’homme n’avait pas prévu voulu ou pu connu ou su parce que l’homme a trop attendu ou peut-être tout bonnement parce qu’il l’a parfaitement voulu... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
07 mai 2019

Foule, de Carole Texier, dans l'église saint Merri, à Paris

Des dessins dans une église en travaux. Des foules et des solitaires. Entre révélation et mystère.Jusqu'au 12 mai 2019.  
Posté par onarretetout à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :