11 janvier 2019

Persona Grata, au Musée national de l'Histoire de l'Immigration - suite

The new world’s climax IIIde Barthélémy Toguo À chaque passage de frontière, un tampon sur le passeport et l’empreinte digitale. Ici, le doigt qui a servi à l’empreinte est la trace du gros orteil de l’artiste. Et je pense à Aimé Césaire qui écrit, dans le Cahier d’un retour au pays natal : Et je me dis Bordeaux et Nantes et Liverpool et New York et San Franciscopas un bout de ce monde qui ne porte mon empreinte digitaleet mon calcanéum sur le dos des gratte-ciel et ma crasse dans le scintillement des gemmes !Qui peut se... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:17 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

10 janvier 2019

Apulée n°2 - janvier 2019

Cette revue annuelle de littérature et de réflexion initiée par Hubert Haddad s’engage à parler du monde d’une manière décentrée, nomade, investigatrice, loin d’un point de vue étroitement hexagonal, avec pour premier espace d’enjeu l’Afrique et la Méditerranée. C’est autour du nom prestigieux d’Apulée – auteur berbère d’expression latine qui, avec l’Âne d’or ou les Métamorphoses, ouvrit au IIe siècle une extraordinaire brèche de liberté aux littératures de l’imaginaire – que se retrouvent ici écrivains et artistes venus d’horizons... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:47 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
09 janvier 2019

Persona Grata, au Musée national de l'histoire de l'immigration

Eldorado, de Lahouari Mohammed Bakir, néon dont la lumière est tournée vers l’intérieur et n’éclaire pas au loin. Je pense au livre de Laurent Gaudé. Un peu plus loin, dans la nuit, Laura Henno a filmé au large des Comores l’initiation de Patron, un enfant de onze ans, par son père adoptif, Commandant Ben. Et c’est encore à Laurent Gaudé que je pense (Le soleil des Scorta) mais aussi à Natacha Appanah (Tropique de la violence)
Posté par onarretetout à 07:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
08 janvier 2019

Une Élégie du Nord d'Anna Akhmatova - Sophie Benech

S’il y est question de traduire, ce livre de Sophie Benech est aussi celui d’Anna Akhmatova. Car il ne contient qu’un poème de la poétesse russe née en 1889 et morte en 1966, une Élégie du Nord. Mais c’est à travers six versions différentes en français que nous allons l’approcher. Sophie Benech montre simplement comment les traducteurs ont dû faire des choix, parfois, souvent, entre le rythme et les sonorités, et, ces choix, les faisant avec leur sensibilité. Dans cet ouvrage, elle nous offre une lecture ouverte d’un poème qu’on ne... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:13 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
07 janvier 2019

Pupille, film de Jeanne Herry

Dans Polisse, Maywenn montrait une équipe travaillant à la protection de l’enfance. Dans Pupille, Jeanne Herry montre une équipe travaillant à « trouver les meilleurs parents possibles à des enfants en difficulté ». Et le film nous montre tout le processus, parfois très long, depuis l’abandon d’un nouveau-né jusqu’à son adoption. Ici, nous découvrons en effet une équipe et tout un réseau, avec notamment celles et ceux qui sont chargés d’accueillir les enfants en attendant une décision du conseil de famille. Cette fois,... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:55 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
06 janvier 2019

Persona Grata, au Mac-Val, à Vitry-sur-Seine (94) - suite

Il y a, au Mac-Val, dans le cadre de cette exposition, tout un mur de portraits accompagnés de textes, témoignages de personnes immigrées en Suède. Des visages qu’on voit mais qu’on n’aurait peut-être pas remarqués dans la rue, en Suède. Ces portraits rendent-ils en effet visibles les personnes ? Une autre oeuvre, dans l’exposition, nous dit le contraire : Invisible man est son titre. Est-ce qu’on voit cet homme dont l’artiste fait le portrait à grands coups de brosse et dans des tons noirs et gris ? Comment peut-on voir cet homme ?... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:31 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

05 janvier 2019

Des batteries

Depuis quelques jours, mon ordinateur m’indique que le clavier, qui fonctionne en bluetooth, a une batterie faible (et qu’il faut changer les piles rapidement). J’ai consulté Wikipédia. La batterie désigne un ensemble d'éléments associés et ayant la même fonction. Ainsi Batterie peut désigner : Batterie d’accumulateurs, le sens le plus courant de batterie (souvent confondus avec une pile) : Batterie thermique, un type d’échangeur thermique fluide/fluide (batterie chaude, batterie froide) Batterie (instrument),... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:48 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : ,
04 janvier 2019

Persona Grata, au Mac-Val, à Vitry-sur-Seine (94) - suite

Le textile est présent dans cette exposition au Mac-Val. En particulier pour deux oeuvres. La première est réalisée par Ben. Voici la première photo que j’en ai faite. J’ai cru voir, sous le voile, une tête de fauve ou bien une tête d’homme arborant une grosse moustache. En prenant un peu de recul, j’ai vu apparaître un visage de femme dont ce que j’avais pris pour un fauve ou une tête d’homme était la chevelure. Me reculant encore c’est une Marianne que l’on peut voir, en deuil, la raison de ce deuil étant expliquée de la... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:26 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
03 janvier 2019

Persona Grata, au Mac-Val, à Vitry-sur-Seine (94) - suite

En arrivant dans le grand hall du rez-de-chaussée, c’est un lampadaire d’Éric Hattan qui m’arrête. Il est comme déraciné d’un côté d’un mur et en éclaire l’autre face. Les murs se dressent de plus en plus autour de la terre. En Europe et ailleurs, comme si cela pouvait arrêter les humains dans la marche qu’ils ont engagée depuis des millénaires. Comme si l’avenir de l’humanité était de se barricader, de rester entre soi et de tenir à l’extérieur les autres. Comme si nous n’étions pas, nous-mêmes, ces autres. Ces autres dont nous... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:10 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
02 janvier 2019

Persona grata, au Mac-Val, à Vitry-sur-Seine (94) - suite

Il y a, dans cette exposition des artistes dont j’ai déjà vu d’autres oeuvres ailleurs et que je retrouvais ici avec plaisir. Mona Hatoum Djamel Tatah Claude Lévêque Bruno Boudjelal Et aussi Kader Attia, Renaud Auguste-Dormeuil, Bertille Bak, Delphine Coindet...
Posté par onarretetout à 08:29 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :