16 août 2019

Nous les arbres, exposition à la Fondation Cartier pour l'art contemporain

Nous inclut le je, c’est un « je dilaté », dit Marielle Macé. Les : cet article, suivi du mot arbres, désigne toutes les sortes d’arbres sans distinction. Arbres : je n’ose pas une définition tant ce mot caractérise d’espèces. Nous les arbres, c’est donc une exposition exigeante puisqu’elle me sort du cadre où j’ai l’habitude de me situer, elle m’oblige à l’ouverture, à la reconnaissance de l’autre comme partie intégrante de mon « je ».  Les forêts des artistes yanomami (Amazonie brésilienne), nivaclé et... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,

15 août 2019

Grandeur nature

« On ne voit pas réellement les gens grandeur nature. » (Alberto Giacometti - entretien avec Pierre Dumayet) La nature, celle qu’on aperçoit depuis le premier étage de la Fondation Giacometti. Celle qu’on voit à quelques pas de là, à la Fondation Cartier pour l’art contemporain.  Michèle Kieffer écrit, à propos des Grandes femmes : « ces figures immobiles et élancées comme des arbres ». Les arbres, près desquels Fabrice Hyber, dans l’exposition de la Fondation Cartier, dessine une forme qui me fait penser... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:57 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
14 août 2019

La horde du contrevent, d'Alain Damasio

Quand j’en étais au dernier chapitre, le tonnerre roulait au loin. J’avais commencé dans l’effort, dans le « furvent », sans me rendre compte que, page après page, j’entrais dans la horde (avec ou sans majuscule). Je n’y étais rien que celui qui accompagne, qui peut-être irait jusqu’au bout. C’est alors que je découvris que la pagination partait de 700 et s’inscrivait à rebours. Ce fut la première partie de l’expérience : on ne lit pas de la même façon quand on va vers zéro, parce que c’était ainsi annoncé. J’ai très vite... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:18 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
13 août 2019

Tractatus solitarius - Le retour du Loup des steppes -, de Pierre Cendors

Simultanément à Silens Moon, Pierre Cendors a publié Tractatus Solitarius, un livre fait de notes où il évoque son lien avec Le loup des steppes, ouvrage de Hermann Hesse, « une parole en venance des hautes solitudes intérieures ». C’est un carnet (incarné ?), attrapé en toute hâte quand il oublie « d’emporter de quoi lire » en voyage. Cela n’empêche pas les citations qu’il intègre ici comme dans ses autres oeuvres. Le voyage se fait sur « l’Absoluble ». Il n’y a pas de destination. Il n’y a que... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
12 août 2019

Alberto Giacometti / Histoire de corps

Ce sont des figures. Giacometti ne les désignait pas autrement. Parfois des déesses. Pas des nus. Comment représenter les corps ? Surtout les corps féminins. Il aura passé sa vie à essayer, essayer encore, à en oublier le nom de ses modèles. Il dit qu’il ne les reconnaît plus après des séances de pose. Mais sans doute, ce qu’il cherche, ce n’est pas le détail qui lui permettra d’identifier celle-ci ou celle-là ; c’est la nature même du corps, dessiné ou modelé ou sculpté. Cette nature du corps entouré de vide, oppressé par le vide... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:18 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
11 août 2019

Silens Moon, de Pierre Cendors

« Un autre visage nous attend là que l’on a cherché sa vie entière ». C’est dans un livre précédent de Pierre Cendors que l’on peut lire cette phrase. Elle annonçait peut-être déjà celui-ci. Visage entrevu dans le miroir de la loge d’un cabaret où tout est apparenté à la mort : le champagne est un « requiem », les serveuses sont des « anges »… C’est « le Morador ». Mais avant d’y arriver, il faut faire la connaissance d’un homme qui avait connu Harry Haller (deux H pour initiales comme... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

10 août 2019

La corde du montrevent

Dans le livre d’Alain Damasio, La horde du contrevent, on trouve beaucoup d’occasions de jouer avec les mots. Ainsi, dans un chapitre, le septième, il y a des mots dont seule l’initiale changeant modifie le sens. Je me suis arrêté à 23 mots, parce que la Horde est à ce moment du récit composée de 23 compagnons et compagnes. Ces mots ne sont pas forcément liés dans le livre et ils ne le seront que d’une façon particulière ici : Vous composerez un texte contenant au moins dix mots de la première liste, puis, sans changer l’ordre de... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:01 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , ,
09 août 2019

Louise, elle est folle - de Leslie Kaplan

Deux femmes se parlent. Se parlent l’une à l’autre ou se parlent à elles-mêmes ? Chacune à soi ? Dialoguent ? Comme dans la rue, comme dans les transports, comme au travail. Elles parlent de tout de rien. Elles disent des mots. Leurs mots ? Ou les mots ramassés dans la rue, les transports, le travail, la télévision ? Elles se disent qu’elles se disent des mots qui leur appartiennent mais qui, au fond, ne sont à personne, ou à tous. Et quand ça dérape — et, bien sûr, ça dérape —, elles s’en prennent à Louise. Louise n’est pas là.... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:12 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,
08 août 2019

Dans les rues de Chalon-sur-Saône

Après quelques jours dans le festival Chalon dans la rue, quelques images glanées dans la ville.
Posté par onarretetout à 08:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
07 août 2019

Chalon dans la rue 2019 (8)

Dans une autre salle du Musée Niepce, il y avait une exposition de photos de Ricardo Cases. Si j’ai pris plaisir à regarder les pigeons espagnols qui me rappelaient « ches coulonneux » du Nord (autre nom des colombophiles), je n’ai pu en rapporter que quelques images de nid. Un autre mur de l’exposition montraient des photos dont la lecture ouvrait sur des présomptions de culpabilité. Il était impossible d’en extraire quelques images sans en modifier l’intention. C’est à mes yeux l’impression globale de lumière rayonnante... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 08:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : ,