fullsizeoutput_441f

fullsizeoutput_4420

Sur la grille de la passerelle d’un immeuble, il y avait cette feuille, apparemment plutôt  rouge. Je l’ai retournée, ce n’était pas la même couleur. Regarde-t-on vraiment les feuilles tombées de l’arbre ? On dit qu’elles sont mortes et on s’en débarrasse à l’aide de plusieurs instruments mécaniques. Mais sont-elles mortes ? Dans les forêts elles participent à la formation de l’humus.

Dans le dictionnaire du CNRTL on peut lire cette définition du mot « feuille » : « Organe aérien des végétaux, à symétrie bilatérale, naissant de leur tige ou de leur racine, de formes diverses et ayant généralement l'aspect d'une fine lame de couleur verte ».

Un peu plus loin dans l’article du même dictionnaire, on trouve cette liste d’adjectifs : Feuille allongée, découpée, desséchée, fanée, flétrie, fraîche, jaunie, jaunissante, large, longue, luisante, lustrée, naissante, nouvelle, rousse, roussie, sèche, séchée, tendre, veloutée, verte; (bot.) feuille alterne, caduque, carpellaire, cloquée, composée, pennée, palmée, persistante, primordiale, séminale, simple; des feuilles opposées; les premières feuilles;
et ces autres mots assemblés : feuille d'acanthe, de chêne, de fougère, de houx, de laurier, de lierre, de marronnier, de menthe, de nénuphar, de palmier, de peuplier, de platane, de saule, de tabac; feuilles qui jaunissent, qui jonchent le sol, qui tombent, qui tremblent; aisselle, nervure des feuilles; bruissement, bruit, frémissement, frôlement, frisson, murmures des feuilles; bouquet, touffe de feuilles; lit, tas de feuilles; infusion de feuilles; dormir sous les feuilles; mâcher, manger des feuilles.

Je vous invite à utiliser quelques-uns de ces mots ou expressions (au minimum cinq) pour écrire quelques lignes à propos de cette feuille recto-verso.

Exemple :
D’où est-elle venue cette FEUILLE PALMÉE ? C’est le vent sans doute qui l’a sur cette grille en soufflant apportée, l’automne révélant ses NERVURES et la parant de multiples couleurs ; elle évite ainsi les soufflantes ou les aspirateurs qui sévissent dans les rues pour éviter aux humains urbains de glisser. Et le vent a soufflé, soulevé, attrapé la feuille dont la TIGE était prête à se détacher. Si elle avait une intention, elle serait bien triste d’être tombée sur cette grille, elle aurait préféré avec d’autres JONCHER LE SOL Elle en FRISSONNE encore.

C’est à vous main tenant. Merci de poster vos textes dans les commentaires ci-dessous.