31 mai 2022

Ce qui ne peut être volé, Charte du Verstohlen, de Cynthia Fleury et Antoine Fenoglio (éd. tracts Gallimard)

Il y a des mots, parfois des mots compliqués, des mots qui arrivent dans le discours dans une autre langue que celle du discours. Parfois, cela est justifié. Parfois cela m’agace. Je n’en comprends pas l’enjeu. Care, par exemple, pour soin, comment en justifier l’usage ? Mais Verstohlen pour furtivement, c’est intéressant puisque stohlen signifie voler. La charte, donc, que proposent Cynthia Fleury et Antoine Fenoglio s’appuie sur ce qui ne peut être volé, qu’il faut défendre. Et ce qui ne peut être volé, qu’il faut défendre, c’est... [Lire la suite]
Posté par onarretetout à 07:44 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :